Catégories
Seine Saint-Denis

Le temps d’un week-end (2 et 3 avril), le gymnase René-Doriant, à Montreuil, avait des airs de casino de Las Vegas. Et si dehors, il faisait froid (comme en attestent les parkas, les écharpes et les bonnets), à l’intérieur l’ambiance était chaude.

Le temps d’un week-end (2 et 3 avril), le gymnase René-Doriant, à Montreuil, avait des airs de casino de Las Vegas. Et si dehors, il faisait froid (comme en attestent les parkas, les écharpes et les bonnets), à l’intérieur l’ambiance était chaude.

Le Derbyland est un spectacle qui attire les grands mais aussi les petits. Et parmi eux, des fillettes qui assureront peut-être un jour la relève de l’équipe actuelle des Nasty Pêcheresses.

Le Derbyland est un spectacle qui attire les grands mais aussi les petits. Et parmi eux, des fillettes qui assureront peut-être un jour la relève de l’équipe actuelle des Nasty Pêcheresses.

Le roller derby est un sport de contact. La jammeuse (attaquante) des Nasty Pêcheresses (Montreuil) cherche la brèche, mais la bloqueuse des Simones de B (Orléans) n’hésite pas à jouer des épaules pour lui barrer la route.

Le roller derby est un sport de contact. La jammeuse (attaquante) des Nasty Pêcheresses (Montreuil) cherche la brèche, mais la bloqueuse des Simones de B (Orléans) n’hésite pas à jouer des épaules pour lui barrer la route.

En matière de blocage, les Nasty aussi savent y faire. Bien aidée par ses partenaires Rosa Luxemboobs, Marie Chantal et Frida Dekhalotte, Cheval Sauvage met toute sa hargne pour empêcher son adversaire de passer.

En matière de blocage, les Nasty aussi savent y faire. Bien aidée par ses partenaires Rosa Luxemboobs, Marie Chantal et Frida Dekhalotte, Cheval Sauvage met toute sa hargne pour empêcher son adversaire de passer.

Pour soutenir son équipe favorite et profiter de la fête, le public montreuillois a, comme à chaque édition, répondu présent. D’après les Nasty, plus de 1 000 spectateurs ont assisté à l’événement sur les deux jours.

Pour soutenir son équipe favorite et profiter de la fête, le public montreuillois a, comme à chaque édition, répondu présent. D’après les Nasty, plus de 1 000 spectateurs ont assisté à l’événement sur les deux jours.

Le Derbyland, c’est aussi des gens haut en couleur et une créativité qui ne connaît pas de limites. Lors de ce « Las Vegas Narvalo », où les participants ont fait leurs jeux et où tout le monde s’est tenu à carreau, les organisateurs avaient surtout à cœur que personne ne se prenne au sérieux.

Le Derbyland, c’est aussi des gens haut en couleur et une créativité qui ne connaît pas de limites. Lors de ce « Las Vegas Narvalo », où les participants ont fait leurs jeux et où tout le monde s’est tenu à carreau, les organisateurs avaient surtout à cœur que personne ne se prenne au sérieux.

Comme à leur habitude, les Pêches Pêches boys, version masculine et revisitée des pom pom girls, ont assuré le show à la mi-temps des rencontres. Les applaudissements à leurs égards ont été proportionnels à leurs exploits.

Comme à leur habitude, les Pêches Pêches boys, version masculine et revisitée des pom pom girls, ont assuré le show à la mi-temps des rencontres. Les applaudissements à leurs égards ont été proportionnels à leurs exploits.

Pour rendre hommage à la capitale mondiale du mariage, rien de tel qu’une chapelle et un sosie d’Elvis Presley. Deux jours durant, les unions n’ont connu aucun répit au gymnase René-Doriant de Las Vegas.

Pour rendre hommage à la capitale mondiale du mariage, rien de tel qu’une chapelle et un sosie d’Elvis Presley. Deux jours durant, les unions n’ont connu aucun répit au gymnase René-Doriant de Las Vegas.

Les joueuses des Nasty Pêcheresses peuvent laisser exploser leur joie : elles se sont brillamment imposées lors de ce 5e Derbyland en remportant tous leurs matches avec parfois de gros écarts de points.

Les joueuses des Nasty Pêcheresses peuvent laisser exploser leur joie : elles se sont brillamment imposées lors de ce 5e Derbyland en remportant tous leurs matches avec parfois de gros écarts de points.

Mais le Derbyland étant surtout une grosse occasion de faire la fête, les vainqueures (les Nasty Pêcheresses) et les vaincues (ici, les Simones de B d’Orléans) prennent la pose ensemble.

Mais le Derbyland étant surtout une grosse occasion de faire la fête, les vainqueures (les Nasty Pêcheresses) et les vaincues (ici, les Simones de B d’Orléans) prennent la pose ensemble.

Roller derby Montreuil

Derbyland : bienvenue dans « l’enfer du jeu » !

Les 2 et 3 avril, au gymnase René-Doriant de Montreuil, les Nasty Pêcheresses, l’équipe de roller derby du Roller Skating Montreuillois (RSM), ont organisé la 5e édition du « Derbyland », un événement où s’entremêlent rencontres sportives et shows exubérants, qui n’avait pas eu lieu depuis trois ans en raison de la crise sanitaire. Le thème cette année : « Las Vegas Narvalo », en référence au film sous acides Las Vegas Parano, avec Johnny Depp.

Pour en savoir plus sur le roller derby et les Nasty Pêcheresses, l’équipe de Montreuil : Pour les Nasty Pêcheresses de Montreuil, tout se passe comme sur des roulettes

Photos : ©Sylvain Hitau

à lire aussi
Waterpolo Saint-Denis Noisy-le-Sec

Cercle 93, tête haute !

Pour la deuxième année consécutive, la finale du championnat de France Elite de water-polo opposait le Cercle 93 à Marseille, la référence. Le match aller au stade nautique Maurice-Thorez de Montreuil s’est soldé par une victoire des Marseillais 17 à 13. Le Cercle 93 a pourtant gagné sur bien des points...

Collèges Bobigny Handicap

Du sport tous ensemble pour dépasser le handicap

Jeudi 12 mai, la FSGT 93 organisait la 8e édition du festival départemental des pratiques partagées à Bobigny. 700 collégien·ne·s et personnes en situation de handicap ont partagé ensemble des activités sportives. Le but : jouer et apprendre à se connaître ! Un moment de convivialité que le comité sportif souhaite pérenniser tout au long de l’année dans les villes du département. Vidéo.

Rugby Bobigny

Les Louves de Bobigny prennent le quart

Grâce à son succès obtenu contre Grenoble (31-22) à l’occasion du dernier match de la saison régulière, dimanche 8 mai à domicile, l’équipe première féminine de l’AC Bobigny 93 Rugby a validé son ticket pour les quarts de finale du championnat d’Elite 1. Au prochain tour, un gros morceau les attend, les Lionnes de Bordeaux.