Catégories
Seine Saint-Denis
Musique Danse

De la danse aux arts martiaux

Nathalie Gatineau, en résidence au Parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands, présentera en septembre 2021, Gioia, un spectacle qui mêle danse, musique live et dessin en plein air. D’ici là, elle propose de vous initier au taïso. Au programme : assouplissement, travail postural et méditation.

Nathalie Gatineau aime les parcs. C’est là qu’elle trouve l’inspiration, là qu’elle choisit de répéter ses spectacles et là, qu’elle initie les habitants de la Seine-Saint-Denis au Taïso, comme enseignante d’Aïkido. « Je suis venue aux arts martiaux par la danse. Je ne change pas de casquette. Je suis la même. D’ailleurs, le taïso, l’aïkido, le mouvement dansé se nourrissent mutuellement les uns, les autres et alimentent mon travail de chorégraphe. » explique celle qui est à la tête de la Compagnie Hayos.

Ancrée dans le territoire, Nathalie associe dans ses spectacles des publics dits fragiles, des groupes de femmes migrantes, des personnes atteintes d’autisme comme les résidents du Foyer Les bons plants, des habitantes de la Noue, des Ramenas comme Rani, Anjou, Nouryé, Mary, Yousra mais aussi l’association sociolinguistique des Femmes de la Boissière. « Lorsqu’elles.ils sont ici dans ce parc, qu’elles.ils dansent, elles.ils ont l’impression d’être ailleurs, presqu’en vacances. Il y a un côté dépaysement. Elles.ils arrivent à se mettre en mouvement facilement. Elles.ils osent. »

Le spectacle qu’elle présentera en septembre prochain, avec sa compagnie Hayos est intitulé Gioia. La joie. Comment raconter par la danse ce sentiment entier, total, ce surgissement inattendu, cette vague qui remplit tout l’espace intérieur, qui peut traverser un individu, ou circuler à l’intérieur d’un groupe. Pour cela, Nathalie Gatineau est épaulée par l’artiste chorégraphique Magali Robert, la plasticienne Bérengère Vallet qui réalisera le jour J des tracés au sol avec des pigments et le musicien auteur-compositeur Daniel Bouillard qui les accompagnera à la guitare électrique.

Nathalie passe beaucoup de temps au parc départemental Jean-Moulin Les Guilands « un parc en hauteur, très dégagé avec une immense perspective où la présence du ciel est très forte. » Pour trouver l’inspiration, elle fréquente d’autres parcs que celui où elle est en résidence depuis 2008. Le parc départemental de la Poudrerie situé à Sevran est pour elle « un espace sauvage, plein, et touffu avec des espaces dégagés ». Georges-Valbon, à La Courneuve, où elle se rend pour répéter le spectacle Gioia « est très varié. Tellement immense, avec des côtés sauvages, plus boisés ». Elle ajoute : « Voir plusieurs paysages aide à nourrir l’inspiration, la rêverie, la recherche corporelle. Je suis tout le temps dans les parcs. Je n’y travaille pas par hasard. J’ai besoin d’être dans la nature, à l’extérieur. J’écris des spectacles et je trouve une grande poésie dans l’immersion du geste artistique dans les lieux quotidiens. C’est pour cela que je travaille dans ces lieux-là plus que dans les théâtres ».

Le Taïso

L’été dernier lors du Bel été solidaire, Nathalie Gatineau avait proposé des ateliers de Taïso qui se sont vite remplis : « C’est une pratique corporelle pour se remettre en lien avec soi-même : mobiliser son corps, se détendre et aussi se dynamiser. Dans un espace naturel, elle développe le lien sensoriel avec les éléments. Cela est bénéfique pour la pratique, et pour soi. On respire mieux, on se détend plus vite, on est plus en lien dans un espace naturel que dans un espace urbain. C’est une voie de réalisation personnelle, de pratique de bien-être ou de mieux-être. »

JPEG - 467 ko

Cet hiver, le groupe de femmes migrantes et le groupe de taïso se sont retrouvés sur Zoom pour garder le lien et continuer la pratique. Mais avec les beaux jours, tout le monde s’est donné rendez-vous au parc. « Dans les espaces naturels on est plus à l’écoute de soi-même et en même temps on est à l’écoute de tout ce qui est autour de soi, plus ouvert, plus intense, plus éveillé à l’environnement ».

Les 4 et 18 juin de 9h45 à 10h45. Rendez-vous à la maison du parc de Jean-Moulin les Guilands pour une initiation au taïsso.
à lire aussi
Performance Découverte Montreuil

À Montreuil, vivez une expérience hors du temps !

Et si demain, c’était vous ? 730 habitant·e·s de la Seine-Saint-Denis se relaient au lever et au coucher du soleil pour veiller en haut de la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands. Cette performance participative, nommée Le Cycle des Veilleurs, offre une déconnexion totale et un panorama à couper le souffle ! Nous avons suivi la veille de Bernard en vidéo.

Cinéma Aubervilliers

Lyna Khoudri, la frangine d’Auber

Elle crevait l’écran dans Papicha, film pour lequel elle avait remporté le César du meilleur espoir féminin en 2020. On la retrouvera cette semaine à Cannes dans « Nos frangins », sur l’assassinat de l’étudiant Malik Oussekine. Lyna Khoudri dit être venue au cinéma progressivement, au fil des sorties organisées par les centres de loisirs d’Aubervilliers, sa ville de toujours. Portrait.