Catégories
Seine Saint-Denis
Eau & assainissement

Crues : les équipes de la DEA à pied d’oeuvre

Lors des crues importantes de la Seine et de la Marne, les équipes du Département sont mobilisées. Leur travail : suivre l’évolution de la situation et limiter dans la mesure du possible leur impact sur la population. REPORTAGE et liens utiles.

Depuis lundi 22 janvier, les équipes de la direction de l’eau et de l’assainissement (DEA) du Département sont sur le pont. Les raisons de leur vigilance : les fortes crues de la Seine et de la Marne liées aux averses continues depuis décembre dernier. Une hausse du niveau des eaux qui tutoie - ou a même déjà dépassé dans le cas de la Marne - le niveau de la dernière grosse crue, celle de juin 2016.

Si la Seine a entamé sa lente décrue, la Marne, elle, continue d’être surveillée de très près, puisqu’elle a déjà atteint son niveau de mars 2001 (5m28) et se situait vendredi 2 février à 5m60. Selon les dernières prévisions, elle pourrait atteindre 5m80 samedi avant un possible pic.

A Gournay-sur-Marne notamment, où la Marne a dépassé vendredi matin les murs anti-crues, la situation obligeait à prendre des mesures exceptionnelles. En concertation avec la commune et la préfecture, le collège Eugène-Carrière situé en bord de Marne sera ainsi fermé jusqu’au lundi 5 février inclus. Sur cette commune, 400 personnes étaient impactées vendredi, soit par les inondation par des coupures d’électricité. Avec la possibilité pour elles de rejoindre deux gymnases de mise à l’abri : le gymnase du Clos de l’Arche à Noisy-le-Grand, et le gymnase Marcel-Cerdan à Neuilly-sur-Marne.

Le parc départemental de la Haute-Ile, un espace prévu justement pour absorber les surplus en cas de fortes crues, est lui aussi fermé depuis la semaine dernière.

JPEG - 51.4 ko

Face à cette situation, le travail des quelque 250 agents de la DEA – ingénieurs, techniciens, électro-mécaniciens - consiste en deux grandes missions. D’abord, suivre avec vigilance l’évolution de la situation, agir et alerter le cas échéant : une surveillance réalisée depuis le central « Niagara » de Rosny-sous-Bois.

« La première des mesures est de fermer les vannes des grosses sorties d’égouts pour éviter que les eaux en crue de la Seine et de la Marne ne remontent dans les canalisations », explique Stéphanie Barone, cheffe du bureau supervision et contrôle hydraulique. « L’eau qui s’écoule dans ces conduits est évacuée par des actions de pompage qui la transportent à un point plus haut. » Actuellement, les 6 stations de pompage anti-crue que compte le Département sont ainsi activées. Un travail réalisé de concert avec les équipes du Val de Marne et du Siaap (le Syndicat interdépartemental pour l’Assainissement de l’agglomération parisienne).

JPEG - 53.3 ko

Mais le Département ne compte pas que sur la force électrique pour arriver à maîtriser la situation. Sur le terrain aussi, on est à pied d’oeuvre. Des équipes d’égoutiers sillonnent le territoire pour construire rapidement des murs anti-crues aux sorties de certains égouts. Rue du Port à Saint-Denis, un mur supplémentaire a ainsi été monté mercredi. « Cela empêche que l’eau ne rentre dans les réseaux d’assainissement et ne reflue ensuite dans les caves ou sur les chaussées », détaille Stéphanie Barone. D’autres directions du département étaient elles aussi mobilisées au vu de la situation exceptionnelle : la DVD (voirie et déplacements) au cas où l’eau envahirait les routes et celle de l’Education et la Jeunesse dans le cas du collège Eugène-Carrière de Gournay.

JPEG - 67.8 ko

A la DEA, on se voulait vendredi calme mais lucide : « Le cas de la Marne suscite la plus grande vigilance. Les équipes d’astreinte ont été doublées. Dans l’éventualité de nouvelles précipitations, il pourrait y avoir d’autres inondations puisque nos grosses sorties d’égouts sont actuellement fermées pour empêcher la rivière d’y entrer ». Ce week-end encore, sachez que les anges-gardiens de la DEA feront leur maximum pour veiller sur vous.

Photos :@Jean-Louis Bellurget et DEA

Il est conseillé de se tenir informé.e de l’évolution de la situation :
> auprès des communes de résidence, qui sont susceptibles d’être les plus impactées au cours des 48 prochaines heures (Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Gournay-sur-Marne, Neuilly-Plaisance) ;
> sur le site de la préfecture de la Seine-Saint-Denis : http://www.seine-saint-denis.gouv.fr/
> sur Twitter : @Prefet93
> sur le site du Service d’information sur le risque de crues : https://www.vigicrues.gouv.fr/
à lire aussi
Transports

KM4 : la ligne 16 entre en piste

Ça y est, c’est le grand lancement des travaux pour construire la nouvelle ligne 16 à Saint-Denis, La Courneuve et Le Bourget ! Les Séquano-dionysien·ne·s ont pu découvrir les chantiers et s’informer sur le nouveau métro, dans une ambiance festive. Reportage vidéo.

Semaine du goût

Restauration collective : bon appétit bien sûr !

Du 8 au 14 octobre, c’est la Semaine du goût dans toute la France… Les crèches, les restaurants des collèges et ceux fréquentés par le personnel départemental s’associeront évidemment à cette initiative. Une occasion de rappeler que la Collectivité est le premier restaurateur de Seine-Saint-Denis.

Transports

Retour sur la semaine de la mobilité !

Du 17 au 21 septembre, le Département organisait la semaine de la mobilité, une manière d’en apprendre plus sur les modes de transports alternatifs et éco-responsables. Retour en vidéo, avec entre autres, Corinne Valls, vice-présidente chargée des mobilités et du développement du territoire.

Services, aides
& démarches

15 parcs et forêts, 1 site Natura 2000

Quinze parcs et forêts de Seine-Saint-Denis sont classés en site « Natura 2000 » depuis 2006, pour préserver 12 espèces d'oiseaux rares, un cas unique en Europe !

Améthyste

Simplifiez-vous la vie ! Consultez votre dossier Améthyste en ligne.

Imagine R

Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis rembourse une partie de la carte imagine R pour les collégiens du département, sous certaines conditions.