Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux JOP 2024

Club 2024 : rejoignez l’équipe !

« Avec nous, et pendant 5 ans, vous allez pouvoir FAIRE LES JEUX ! », c’est avec cette promesse que le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques a présenté le projet Club 2024.

Tony Estanguet a présenté le jeudi 18 avril la vision de Paris 2024 pour les Jeux olympiques. « Nous voulons proposer un autre scénario qu’un grand show planétaire, a-t-il affirmé. L’un des engagements, c’est de faire vivre les Jeux de l’intérieur : de faire du spectateur un acteur ». Un objectif dont la pierre angulaire sera le Club 2024, lancé début juin à Aubervilliers.
Ce « club », ouvert à tous, sera la porte d’entrée de Paris 2024. En débutant cinq ans avant les Jeux, l’objectif est de rassembler les communautés et de créer l’engouement du grand public avant 2024. « Nous allons proposer des défis, sportifs et culturels, a détaillé Tony Estanguet. Le Club permettra d’animer les groupes de supporters, comme ceux qui existent derrière les équipes de France de football ou de tennis. » Dans les stades des Jeux, un carré leur sera réservé.
« Ce sera le Club de ceux qui font les Jeux, a poursuivi le président de Paris 2024. Tout le monde y trouvera sa place, athlètes, mais aussi volontaires, supporters ou candidats aux épreuves populaires de masses que nous allons organiser. »
Point d’orgue de ces événements de masses : l’organisation en 2024 d’un marathon ouvert au grand public sur le même parcours que les athlètes des JO. Ce sera également le cas en cyclisme, avec l’ouverture du circuit olympique à une course populaire. Pour y participer, il faudra donc s’être mobilisé en amont dans le cadre du Club.
En attendant 2024, le COJO proposera pour lancer ce club une course à pied populaire de 2 024 mètres, lors de la Journée Olympique du 23 juin prochain.

Pour rejoindre l’aventure, vous pouvez déjà vous inscrire via la plateforme club.paris2024.org.

à lire aussi
Handball Villepinte Aubervilliers

Zaadi-Niakaté, argent content

Si elles n’ont pas réussi à défendre leur titre de championnes d’Europe, battues dimanche 20 décembre par la Norvège en finale, les Bleues sont revenues du Danemark avec une belle médaille d’argent autour du cou. Parmi elles, Grâce Zaadi et Kalidiatou Niakaté, formées respectivement à Villepinte et Aubervilliers, ajoutent une ligne à leur palmarès et donnent déjà rendez-vous pour les Jeux de Tokyo 2021.

Jeux olympiques et paralympiques Portrait

Agent·e·s du Département le matin, athlètes olympiques l’après-midi

Tous trois athlètes de haut niveau, Anita Blaze (escrime), Bopha Kong (para-taekwondo) et Mamadassa Sylla (lutte gréco-romaine) sont également, depuis octobre dernier, agent·e·s du Département. Ils ont en effet signé avec la collectivité une convention d’insertion professionnelle d’un an qui leur permet de mener de front, et en toute sérénité, préparation en vue des Jeux olympiques et paralympiques Tokyo 2021 et reconversion. Un combo forcément gagnant. Portraits.

Saint-Ouen Football

Basile de Bure, les yeux dans les Verts

Dans « Deux pieds sur terre », le journaliste indépendant Basile de Bure suit toute la saison 2018-2019 des moins de 15 ans du Red Star. Mais au-delà de l’épopée sportive, ce récit enlevé et empathique dessine surtout le portrait d’une jeunesse française, celle des quartiers populaires. Interview avec l’auteur, couronné en novembre du prix Sport Scriptum pour ce premier ouvrage très réussi.