Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux JOP 2024

Club 2024 : rejoignez l’équipe !

« Avec nous, et pendant 5 ans, vous allez pouvoir FAIRE LES JEUX ! », c’est avec cette promesse que le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques a présenté le projet Club 2024.

Tony Estanguet a présenté le jeudi 18 avril la vision de Paris 2024 pour les Jeux olympiques. « Nous voulons proposer un autre scénario qu’un grand show planétaire, a-t-il affirmé. L’un des engagements, c’est de faire vivre les Jeux de l’intérieur : de faire du spectateur un acteur ». Un objectif dont la pierre angulaire sera le Club 2024, lancé début juin à Aubervilliers.
Ce « club », ouvert à tous, sera la porte d’entrée de Paris 2024. En débutant cinq ans avant les Jeux, l’objectif est de rassembler les communautés et de créer l’engouement du grand public avant 2024. « Nous allons proposer des défis, sportifs et culturels, a détaillé Tony Estanguet. Le Club permettra d’animer les groupes de supporters, comme ceux qui existent derrière les équipes de France de football ou de tennis. » Dans les stades des Jeux, un carré leur sera réservé.
« Ce sera le Club de ceux qui font les Jeux, a poursuivi le président de Paris 2024. Tout le monde y trouvera sa place, athlètes, mais aussi volontaires, supporters ou candidats aux épreuves populaires de masses que nous allons organiser. »
Point d’orgue de ces événements de masses : l’organisation en 2024 d’un marathon ouvert au grand public sur le même parcours que les athlètes des JO. Ce sera également le cas en cyclisme, avec l’ouverture du circuit olympique à une course populaire. Pour y participer, il faudra donc s’être mobilisé en amont dans le cadre du Club.
En attendant 2024, le COJO proposera pour lancer ce club une course à pied populaire de 2 024 mètres, lors de la Journée Olympique du 23 juin prochain.

Pour rejoindre l’aventure, vous pouvez déjà vous inscrire via la plateforme club.paris2024.org.

à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.