Catégories
Seine Saint-Denis
Judo En direct de Rio

A Rio, la Marocaine Rizlen Zouak n’oublie pas… Montreuil !

Même sous le coup de son élimination au premier tour (-63 kg), la judokate sociétaire du Red Star Club de Montreuil Judo n’en a pas perdu le moral ni le geste appuyé de remercier sa ville de cœur...

Comme au premier tour de sa première participation olympique aux Jeux de Londres en 2012, la Montreuilloise (30 ans) a perdu son combat. Mais, comme après chaque défaite, elle garde la tête haute, bouillonne toujours d’une passion forte pour son sport et cultive l’envie de partager.

« Derrière un(e) athlète allant aux Jeux Olympiques, il y a toujours toute une équipe, une équipe dans l’ombre sans laquelle notre sélection ne serait pas possible. Personnellement, je voudrais remercier mes entraîneurs de club, Rachid Berki et Nasser Dahli : ils ont tout fait pour moi, ils m’ont tout donné. Je voudrais remercier Anne-Marie Heugas de la Mairie, ma première fidèle supportrice surtout pendant ma récente hernie discale. Ah oui, aussi, ma diététicienne italienne Ceci Giornelli, basée aussi à Montreuil. Quelque part, avec moi, ils étaient à Rio ! ».

Au village, entourée des basketteuses du Sénégal, Rizlen Zouak s’attable à son bilan.

« Contrairement à Londres, je ne m’étais pas mise de pression, pas de stress. Mais, en même temps, pendant mon combat (mardi 9 août), j’ai fait la grosse erreur de changer ma garde. Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas ??! Les Jeux fabriquent une alchimie mystérieuse faisant tomber les têtes de séries, créant des surprises, nous faisant réagir, finalement, de manière aussi inattendue qu’inexpliquée…et, malheureusement, souvent, pas de manière judicieuse. Dans mon unique combat, même si j’ai fait tout ce que je ne devais pas faire, je positive sur le privilège d’avoir pu vivre deux rêves, deux fois les Jeux Olympiques. Maintenant, je vais aller encourager les autres athlètes marocains… ».

En conclusion, Rizlen Zouak annonce juste sa joie « de déménager, sous peu, pour venir vivre à Montreuil. Et de commencer, aussi, un nouveau sport, le M.M.A. (Mixted Martial Arts) sans pour autant délaisser les tatamis du Red Star… ».

De notre correspondance spéciale à Rio, Sophie Greuil

Légende photo  : Au village olympique, Rizlen Zouak au milieu de joueuses de l’équipe sénégalaise de basket-ball.

à lire aussi
Equitation La Courneuve

Le centre équestre de La Courneuve caracole en tête

Alliant pratiques loisirs et de compétition, le centre équestre départemental de La Courneuve a établi cette année un nouveau record : ses 26 médailles obtenues aux championnats de France poneys et clubs le consacrent comme premier club de France. Une autre manière de tordre le cou aux idées reçues.

Tennis de table Saint-Denis

Joé Seyfried, force tranquille du ping

A tout juste 19 ans, ce pongiste vient, avec ses camarades, de rehisser son club de Saint-Denis Union Sports en Pro A. A plus long terme, les objectifs de ce membre du dispositif départemental Génération 2024 sont bien sûr les Jeux, qu’il s’agisse de Tokyo 2020 ou Paris 2024.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.