COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public. Cliquez ici pour accéder aux informations disponibles
Catégories
Seine Saint-Denis
Collèges Bondy

A Bondy, le collège Pierre-Brossolette va subir un lifting complet

À partir de la rentrée 2021, les élèves et les équipes éducatives de cet établissement scolaire vont pouvoir bénéficier d’équipements supplémentaires flambant neufs. Un internat, un gymnase doté d’un dojo et d’une salle d’armes, un espace restauration et des logements de fonction font partie de ce chantier qui entre dans le cadre du plan départemental Ambition collèges.

Le plan Ambition collèges 2020 fait étape au collège Pierre-Brossolette de Bondy. Ce dispositif, pour lequel le Département de la Seine-Saint-Denis a investi ces quatre dernières années 640 millions d’euros afin de construire et rénover des collèges, s’attaque à un établissement scolaire érigé en 1956 et qui n’en est pas à sa première évolution. Dernier vestige d’une époque révolue : ces deux bâtiments distincts pour séparer l’école des filles de l’école des garçons qui, aujourd’hui, communiquent via une passerelle. Après voir répondu au défi de la mixité, le Département fait donc le pari de la modernité avec son programme multidisciplinaire.

A la rentrée de 2021, et après 16 mois de travaux, les élèves, les équipes éducatives et les personnels du département vont pouvoir profiter de nouveaux équipements. Le programme prévoit la livraison de deux pavillons (deux volumes compacts et complémentaires) imaginés par l’Atelier d’architecture et d’urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry. Le pavillon EPLE (établissement public local d’enseignement) abritera un internat (le 5e construit dans un collège du département depuis 2010) doté de 38 lits et de vastes espaces communs, un pôle médico-social, un restaurant pour les élèves de 160 places, des locaux techniques ainsi que trois logements de fonction.

Poursuivre la construction d’internats dans les collèges

Situé juste en face et séparé par une placette, le pavillon sportif contiendra au rez-de-chaussée un dojo avec deux tatamis et à l’étage, une salle d’armes avec dix pistes d’escrime. Point fort : ces deux grands espaces seront baignés de lumière naturelle qu’il sera possible de filtrer à la faveur de brises soleil en lames de bois. « Cette offre est un outil supplémentaire pour favoriser la réussite des élèves de notre département », a déclaré Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, lors d’une réunion publique organisée le 7 février au collège Pierre-Brossolette. Et de poursuivre : « Le projet de pôle sportif est né avant la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, c’est le signe d’une certaine dynamique sportive sur le territoire. (…) Quant au pôle internat, il répond à notre volonté de développer depuis quelques années ce type d’offre », laquelle doit reposer sur un projet pédagogique et éducatif à la fois exigeant et bienveillant. Alors qu’en province, les élèves vont à l’internat principalement pour des raisons de commodités (tous les villages ne disposent évidemment pas d’un collège ou d’un lycée), la démarche est forcément différente en région parisienne. En Seine-Saint-Denis, ce lieu d’étude, d’éducation et de socialisation s’adresse avant tout « aux élèves à fort potentiel mais qui sont freinés dans leur apprentissage parfois en raison du contexte familial, rappelle Stéphane Troussel. Pour eux, cela peut-être une véritable opportunité de réussite. » Le premier coup de pioche sera donné au début de l’été.

JPEG - 86 ko

Le 7 février 2020 a eu lieu en présence notamment de la Maire de Bondy Sylvine Thomassin et de Stéphane Troussel, Président du Département la réunion de présentation des travaux prévus au collège Pierre-Brossolette. Sont prévus, en autres, la création d’un pôle sportif réunissant dojo et salle d’armes, d’un internat, et d’une nouvelle restauration.

1 plan Ambition collèges, 6 exigences
- Améliorer le cadre de vie des collégiens en rénovant et en agrandissant les espaces collectifs, les préaux, les espaces extérieurs et les sanitaires.
- Optimiser la performance énergétique des bâtiments dans le cadre du Plan Climat Énergie départemental.
- Respecter les conditions de sécurité et d’accessibilité des collèges améliorer les conditions d’accueil des parents par l’aménagement d’un espace leur étant spécifiquement dédié au sein de chaque collège.
- Aménager les services de restauration.
- Améliorer les conditions de travail pour les personnels.
à lire aussi
Coronavirus Collèges

Pour les enfants de soignant·e·s, le collège est ouvert !

Lorsqu’on soigne les autres, on ne peut pas s’occuper de ses propres enfants. Alors pour venir en aide aux soignant·e·s, le Département de Seine-Saint-Denis a maintenu ouverts quelques collèges dont Jacqueline-de-Romilly au Blanc-Mesnil, avec le concours volontaire du personnel administratif, de professeur·e·s et de personnels ATTEE. Reportage, à distance…

Odyssée Jeunes Montreuil

Voyage au cœur de l’inclusion

Grâce à Odyssée Jeunes 10 élèves du dispositif ULIS du collège Sólveig-Anspach à Montreuil ont pu faire un voyage avec 22 autres de 5e dans le Jura. Une expérience extraordinaire pour ces ados en situation de handicap cognitif dont beaucoup expérimentaient la vie loin de la maison pour la première fois de leur vie.

Collèges

Le collège Romain-Rolland rénové

Les collégien·ne·s de Tremblay-en-France ont la chance en cette année 2020 de bénéficier d’un collège rénové, adapté aux exigences d’un enseignement de qualité. Ils·elles bénéficieront d’un nouveau pôle sportif, d’un nouveau Centre de Culture et de Connaissance, d’une nouvelle restauration, de nouveaux espaces de vie scolaire... Retour en vidéo sur l’inauguration du collège Romain-Rolland.

Semaine Olympique et Paralympique La Courneuve

Première fois à cheval !

Les collégien·ne·s de Politzer et les poneys du centre équestre départemental UCPA habitent tou·te·s La Courneuve, mais ils·elles ne s’étaient jamais croisé·e·s... Ils·elles ont fait connaissance mercredi 5 février, lors de l’une des multiples activités proposées par leurs professeures d’EPS à l’occasion de la semaine olympique et paralympique.

Services, aides
& démarches