Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Yvan Wouandji, joueur de l’équipe de France de cécifoot

Yvan Wouandji, joueur de l’équipe de France de cécifoot (foot pour non-voyants) et habitant de Rosny réagit à la bonne nouvelle venue de Lima.

« Des Jeux en Seine-Saint-Denis, c’est juste un rêve qui devient réalité ! Un sportif qui habite le 93 comme c’est mon cas ne peut évidemment qu’être heureux suite à une telle annonce. Mais ça va au-delà : c’est surtout une bonne nouvelle pour l’image de la Seine-Saint-Denis. On va pouvoir montrer que ce département, habituellement si décrié, est bien un territoire cosmopolite, jeune et dynamique qui sait accueillir le monde.

Pour le handicap aussi, c’est une nouvelle positive. Grâce aux Jeux paralympiques à Paris, les mentalités vont évoluer, des gens vont comprendre que le handicap n’est pas un frein à l’excellence, dans quelque domaine que ce soit : sport, mais aussi dans la vie de tous les jours. Après, c’est vrai que ça ne suffit pas : il faudrait encore plus d’interventions dans les écoles, encore plus d’événements autour du handicap...

Dans sept ans, je me vois encore sur le terrain, car j’aurai 31 ans et j’espère être encore bien physiquement. Mais je sais que même si je ne suis pas dans l’équipe, je serai sur le bord du terrain, sur le Champ de Mars, en train de me dire : « C’est incroyable tout le chemin que le cécifoot a parcouru. Pour moi, ce ne sera que du bonheur ! »

à lire aussi
Jeux olympiques et paralympiques

La Génération Jeux à l’épreuve du micro

Le Département soutient les espoirs sportifs de Seine-Saint-Denis pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 avec son dispositif Génération Jeux. Pour les armer face aux questions des journalistes, il propose à chacun d’eux·elles trois séances de média training.

Saint-Denis Tennis de table Jeux olympiques et paralympiques

Prithika Pavade, embarquement immédiat pour Tokyo

Ce week-end, la petite surdouée du Saint-Denis US tennis de table est allée chercher son billet pour les Jeux de Tokyo de cet été, à tout juste 16 ans. Un authentique exploit, pour celle qui visait au départ plutôt les Jeux de Paris 2024 à la maison. La conjugaison d’un talent hors pair, d’une politique de club modèle et d’un partenariat avec le Département qui porte ses fruits.