Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Graff Le Bourget

Une expo sur les fils et filles de l’Air

Avec "La légende des cieux"’, le street artiste C215 investit la ville du Bourget et le musée de l’Air et de l’Espace pour honorer les grandes figures de l’aventure aérienne et spatiale.

Reconnaissables en toutes, les œuvres créées au pochoir par C215, alias Christian Guémy, vous entraînent dès la sortie du RER B jusqu’au musée de l’Air et de l’Espace. Un régal pour les amateurs, de plus en plus nombreux, à rechercher dans les coins les plus inattendus de l’espace urbain ces images offertes par des artistes de rue. Pour fêter ses cent ans, le musée a donc fait appel à ce street-artist dont le talent n’est plus à démontrer. Une trentaine de portraits réalisés au pochoir jalonnent l’espace urbain jusqu’aux cimaises du musée. Sur ses murs, à l’abri des intempéries, on peut découvrir Antoine de Saint-Exupéry, Louis Blériot, les frères Montgolfier, Neil Armstrong, Claudie Haigneré, Thomas Pesquet.

JPEG - 104.8 ko

Dès la sortie du RER, Maryse Bastié, pilote de chasse et d’essai, offre son visage lumineux sur une boîte aux lettres jaune, l’un des supports préférés de l’artiste. Que ce soit à Paris, en Seine-Saint-Denis ou en Val-de-Marne, plus particulièrement à Vitry, C215 a écumé et marqué de son empreinte ces boîtes aux lettres. « Mes œuvres sont discrètes, elles doivent s’intégrer dans un contexte », rappelle l’artiste. Au Bourget, les peintures ont toutes été réalisées de nuit en une dizaine de missions. Si la pose sur le mur ou la boîte aux lettres ne dure qu’une demi-heure, le travail préparatoire est lui considérable. Cette exposition a nécessité 9 mois de travail pour scruter et s’approcher au mieux de chacun de ces visages. Recherche iconographique pour chaque portrait, dégager les traits du visage, accorder les gammes colorées, réaliser des pochoirs différents pour chacun des portraits. Il fallait bien un as du pochoir, tel que C215, pour célébrer la légende des cieux.

C.B.

La légende des cieux
Parcours en ville à découvrir
Exposition jusqu’au 25 mars 2020 au musée de l’Air et de l’Espace
www.museeairespace.fr
Halls du musée et tarmac accessibles en fauteuil roulant. Pour certaines coursives accessibles que par des escaliers, des fauteuils roulants sont à disposition à la billetterie contre remise d’une pièce d’identité.

C215, alias Christian Guémy, artiste citoyen

Ce mardi 7 janvier 2020, alors que l’on rend hommage aux victimes des attaques à Charlie Hebdo, Montrouge et à l’Hyper Cacher, Christian Guémy organise une distribution de 500 pochoirs « Je suis Charlie » devant les anciens locaux du journal.
« Nous devons nous rappeler des victimes des attentats de Charlie-Hebdo, explique le street-artiste. Ces pochoirs permettent à ceux qui le veulent de marquer le coup en essaimant ce message dans Paris, sur les boîtes aux lettres… »
Au pied des anciens locaux de l’hebdomadaire, rue Nicolas Appert, C215 a peint un an après le massacre, une fresque hommage, où l’on retrouve les visages de Charb, Tignous, Wolinski, Cabu, Honoré et les autres.
On se souvient du portrait de Simone Veil, sur une boîte aux lettres, recouvert d’une croix gammée, qui avait suscité une profonde indignation, celui de Christiane Taubira, exécuté après les déclarations racistes dont elle fut victime. « Une œuvre neutre est vide de sens, affirme C215, un artiste profondément engagé, qui a fait de la rue un patrimoine culturel reconnu dans le monde entier.

C.B.

JPEG - 90.3 ko

Réouverture de la Grande galerie du musée

Le musée de l’Air et de l’Espace du Bourget est l’un des premiers musées aéronautiques du monde.

Après cinq années de travaux d’envergure pour rénover l’aérogare historique de Paris-Le Bourget, la Grande galerie du musée a rouvert ses portes au public avec 400 pièces à découvrir. L’architecture art déco est remise à l’honneur avec la superbe salle des huit colonnes, son escalier monumental et sa voûte en pavés de verre. Cet écrin exceptionnel nous entraîne à voyager à travers l’histoire de l’aviation. Avec une nouvelle scénographie, le visiteur redécouvre cette période importante de la conquête de l’air, des origines à 1918. Pour la première fois, depuis des décennies, la nacelle du premier dirigeable de l’histoire La France (1884), premier aéronef à effectuer un vol en circuit fermé, a été ressortie de réserves. Cette nacelle longue de 33 mètres est la plus grande pièce exposée dans la galerie.
Cette rénovation de la grande galerie n’est que la première étape du futur développement du musée d’ici 2024, année des Jeux olympiques, avec le village médias installé dans le parc des expositions du Bourget.

Crédits photos : Christian Guémy

à lire aussi
Cinéma

Les toiles de Seine-Saint-Denis se déconfinent à leur tour

A partir du lundi 22 juin, les cinémas peuvent rouvrir leurs portes ! Confrontées à un manque de visibilité pour la programmation et à l’inconnue du comportement du public, la plupart des salles obscures du département ont toutefois fait le choix de reprendre. Une partie d’entre elles feront même l’effort de rester ouvertes l’été, avec des tarifs préférentiels. Alors, on se fait une toile ?