Catégories
Seine Saint-Denis
Enfance & Famille Sevran

Quinze jours de spectacles vivants pour faire rêver petits et grands

Le festival des Rêveurs éveillés de Sevran, quinze jours de spectacles vivants et d’expositions spécialement conçus pour les 3-6 ans, mais dont la qualité enchantera tout autant les plus grands !

Par ce froid presque polaire, que diriez-vous de danser un peu pour vous réchauffer ? En vous promenant ce samedi 21 janvier au matin dans les rues de Sevran, vous ne pourrez certainement pas résister à la tentation ! Le tandem clownesque de la compagnie belge de la Casquette vous fera en effet à coup sûr bouger des pieds à la tête, avec son irrésistible et plein d’humour « P’tit bal » portatif.

Cette déambulation ouvre joyeusement et musicalement le Festival des Rêveurs éveillés de Sevran. Organisé pour la 26e fois par la Ville avec le soutien du Département pour les 3-6 ans et leur famille, cet événement va voir se succéder durant 15 jours clowns, comédiens, danseurs ou musiciens. En tout, une dizaine de spectacles vivants sont programmés, cette année sur le thème du 2, tantôt duo, tantôt duel.

Après la déambulation, rendez-vous dès 15h à la salle des fêtes pour rire des disputes de voisinage et de nos relations à l’autre avec « Toi même ! » de la Cie L’Ecoutoir, avant d’enchaîner les jours suivants sur « Enchantés » - la rencontre dansée, chantée et peinte du Fil rouge théâtre -, s’amuser au jeu des ressemblances avec le spectacle musical « Tout pareil ! » de la compagnie Pic et Colegram ou encore se jouer des oppositions avec les jongleurs du Théâtre bascule.

Et entre deux spectacles, direction les médiathèques, où sept expositions vous feront découvrir la littérature jeunesse, là encore sur le thème de la rencontre, du jumeau, du miroir, des contraires, etc. Pour une double dose de plaisir !

Programme complet sur www.ville-sevran.fr.
Réservations conseillées au 01 49 36 51 75.

JPEG - 64.8 ko« L’enfant y puise des ressources »
Evelyne Massoutre, Déléguée du festival des Rêveurs éveillés
« Assister à un spectacle vivant est une expérience inouïe qui, pour l’enfant, peut être édifiante car c’est une ouverture aux émotions, au sensible, à l’imprévisible, au rire. Des enseignants m’ont rapporté par exemple le cas de tout-petits qui n’avaient pas encore parlé depuis le début de l’année et pour lesquels un spectacle avait déclenché des émotions qui les avaient amené à le faire. C’est un espace de partage, de lien social, de découverte de l’autre et de soi qui nous amène assez loin. L’enfant y puise des ressources pour apprivoiser ses peurs, des voies pour développer son imaginaire. Ce sont des outils symboliques qui, quand ils ont été travaillés jeunes, pourront toujours être réactivés. Des outils pour s’armer dans la vie. »

à lire aussi
Mémoire Eau & assainissement Patrimoine

Canal historique

200 ans c’est peu ou beaucoup au regard de l’Histoire ? Quelle que soit votre réponse, voilà déjà 2 siècles que le canal de l’Ourcq dessine les paysages des villes de Seine-Saint-Denis qu’il traverse. Débutant à Mareuil-sur-Ourcq dans les Hauts-de-France pour terminer son fil de l’eau dans le bassin de la Villette, embarquez pour une balade historique en vidéo ou en mots.

Musique Saint-Ouen

Serge Malik, la note bleue de Saint-Ouen

Cet Audonien pur jus, guitariste de studio, a joué avec Charles Aznavour, Michel Berger ou encore Nougaro. Il se souvient du Saint-Ouen de son enfance, de son ami Didier Lockwood avec qui il a créé le festival Jazz musette des Puces et de son grand-père, le fondateur du marché Malik du même nom. Portrait.

La Courneuve Théâtre Football

Joue-la comme elles

Résidente de la Maison des pratiques artistiques amateurs (MPAA) de La Courneuve, la compagnie de théâtre Les Enfants du paradis a monté un spectacle mêlant comédiennes professionnelles et amateures sur l’une des premières équipes féminines de football à avoir vu le jour en Angleterre pendant la Première Guerre mondiale. Un projet mené avec l’association basée à Clichy-sous-Bois « Jouons comme elles » et qui a été présenté au public le 16 juillet.

Danse Pantin

Dans les pas des danseurs de la prépa Élan

Le Centre national de la danse a ouvert cette année une école de l’égalité des chances (Élan) qui accueille à Pantin les jeunes talents issus des conservatoires du département. Ce cursus inédit en France leur permet de se frotter à l’univers des grands chorégraphes contemporains et d’ouvrir la voie à la professionnalisation. Reportage dans les studios.