Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux

Préparation de l’olympiade culturelle des JOP 2024

Conférence et débat avec notamment Beatriz Garcia, Dominique Charrier et Jean Jourdan pour préparer l’olympiade culturelle des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. VIDÉO

Le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis et Paris sont déjà au travail pour réfléchir collectivement à ce qui fera l’Olympiade de demain.

Le 9 novembre, le lancement de l’Olympiade culturelle s’est fait dans un lieu incarnant le lien fort entre le sport et la culture : l’ACADEMIE FRATELLINI. Acteurs du monde des arts, de la culture et du sport, tous étaient mobilisés. Jeunesse, diversité, inclusion : les croisements entre arts et sports rendus possibles par l’Olympiade culturelle sont idéaux pour une mobilisation la plus large possible.

Etaient alors présents Stéphane Troussel directeur du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et Mériem Derkaoui, vice-présidente du Conseil départemental, Anne Hidalgo, maire de Paris et Bruno Julliard, premier Adjoint à la Maire de Paris.

Intervenaient aussi : Retour ligne manuel
- Dr. Beatriz Garcia, sociologue, directrice de Institute of Cultural Capital de l’université de Liverpool, membre depuis 2016 de la commission « Culture et Patrimoine olympique » du Comité International Olympique (CIO) et membre depuis 2017 du jury du programme « Capitale Européenne de la Culture » de la commission européenne. Auteur de nombreux ouvrages et articles sur la dimension culturelle des grands événements, elle a notamment supervisé les rapports d’évaluation de l’olympiade culturelle de Londres 2012 et de Rio 2016.

-  Dominique Charrier, maître de conférences HDR à l’université Paris Sud, chercheur de l’équipe « Sports, Politique et Transformations Sociales » (SPOTS CIAMS).

- Jean Jourdan, ancien enseignant à l’UFR STAPS et chercheur associé à l’équipe « Sports, Politique et Transformations Sociales » (SPOTS CIAMS) Spécialistes de l’analyse socioéconomique et prospective des politiques publiques sportives, et des actions éducatives à visée d’animation, de prévention et d’insertion par les pratiques sportives et artistiques. Coordonnateurs de l’étude sur l’impact social de l’Euro 2016 en Ile-de-France, qui a notamment mis en évidence les processus de croisement entre art et sport.

Aussi ambitieuse et innovante que le projet olympique présenté au CIO, celle-ci avait pour objectif de favoriser le développement des politiques publiques ainsi que la rencontre des acteurs culturels et sportifs, ouvrant à de fructueuses dynamiques pour nos territoires et à la plus large participation des habitants de Seine-Saint-Denis et de Paris.

Stéphane Troussel : "Cette olympiade culturelle, c’est aussi un levier important pour faire que ce plus grand événement sportif international soit aussi une grande fête populaire, artistique, culturelle [...] Le croisement du sport et de la culture c’est un élément extraordinaire pour favoriser la participation des habitants dans l’espace public".

à lire aussi
Athlétisme Montreuil

Carolle Zahi, athlète au CAM et reine du sprint en France

Lors des championnats de France d’athlétisme, les 12 et 13 septembre à Albi (Tarn), la pensionnaire du Club Athlétique de Montreuil 93 a remporté les épreuves du 100m (pour la 4e année consécutive !) et du 200m. Un doublé que la sprinteuse avait déjà réalisé en 2018 et qui l’autorise à rêver plus grand à moins d’un an des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Entretien.

Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.