Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux

Préparation de l’olympiade culturelle des JOP 2024

Conférence et débat avec notamment Beatriz Garcia, Dominique Charrier et Jean Jourdan pour préparer l’olympiade culturelle des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. VIDÉO

Le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis et Paris sont déjà au travail pour réfléchir collectivement à ce qui fera l’Olympiade de demain.

Le 9 novembre, le lancement de l’Olympiade culturelle s’est fait dans un lieu incarnant le lien fort entre le sport et la culture : l’ACADEMIE FRATELLINI. Acteurs du monde des arts, de la culture et du sport, tous étaient mobilisés. Jeunesse, diversité, inclusion : les croisements entre arts et sports rendus possibles par l’Olympiade culturelle sont idéaux pour une mobilisation la plus large possible.

Etaient alors présents Stéphane Troussel directeur du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et Mériem Derkaoui, vice-présidente du Conseil départemental, Anne Hidalgo, maire de Paris et Bruno Julliard, premier Adjoint à la Maire de Paris.

Intervenaient aussi : Retour ligne manuel
- Dr. Beatriz Garcia, sociologue, directrice de Institute of Cultural Capital de l’université de Liverpool, membre depuis 2016 de la commission « Culture et Patrimoine olympique » du Comité International Olympique (CIO) et membre depuis 2017 du jury du programme « Capitale Européenne de la Culture » de la commission européenne. Auteur de nombreux ouvrages et articles sur la dimension culturelle des grands événements, elle a notamment supervisé les rapports d’évaluation de l’olympiade culturelle de Londres 2012 et de Rio 2016.

-  Dominique Charrier, maître de conférences HDR à l’université Paris Sud, chercheur de l’équipe « Sports, Politique et Transformations Sociales » (SPOTS CIAMS).

- Jean Jourdan, ancien enseignant à l’UFR STAPS et chercheur associé à l’équipe « Sports, Politique et Transformations Sociales » (SPOTS CIAMS) Spécialistes de l’analyse socioéconomique et prospective des politiques publiques sportives, et des actions éducatives à visée d’animation, de prévention et d’insertion par les pratiques sportives et artistiques. Coordonnateurs de l’étude sur l’impact social de l’Euro 2016 en Ile-de-France, qui a notamment mis en évidence les processus de croisement entre art et sport.

Aussi ambitieuse et innovante que le projet olympique présenté au CIO, celle-ci avait pour objectif de favoriser le développement des politiques publiques ainsi que la rencontre des acteurs culturels et sportifs, ouvrant à de fructueuses dynamiques pour nos territoires et à la plus large participation des habitants de Seine-Saint-Denis et de Paris.

Stéphane Troussel : "Cette olympiade culturelle, c’est aussi un levier important pour faire que ce plus grand événement sportif international soit aussi une grande fête populaire, artistique, culturelle [...] Le croisement du sport et de la culture c’est un élément extraordinaire pour favoriser la participation des habitants dans l’espace public".

à lire aussi
Handball Villepinte Aubervilliers

Zaadi-Niakaté, argent content

Si elles n’ont pas réussi à défendre leur titre de championnes d’Europe, battues dimanche 20 décembre par la Norvège en finale, les Bleues sont revenues du Danemark avec une belle médaille d’argent autour du cou. Parmi elles, Grâce Zaadi et Kalidiatou Niakaté, formées respectivement à Villepinte et Aubervilliers, ajoutent une ligne à leur palmarès et donnent déjà rendez-vous pour les Jeux de Tokyo 2021.

Jeux olympiques et paralympiques Portrait

Agent·e·s du Département le matin, athlètes olympiques l’après-midi

Tous trois athlètes de haut niveau, Anita Blaze (escrime), Bopha Kong (para-taekwondo) et Mamadassa Sylla (lutte gréco-romaine) sont également, depuis octobre dernier, agent·e·s du Département. Ils ont en effet signé avec la collectivité une convention d’insertion professionnelle d’un an qui leur permet de mener de front, et en toute sérénité, préparation en vue des Jeux olympiques et paralympiques Tokyo 2021 et reconversion. Un combo forcément gagnant. Portraits.

Saint-Ouen Football

Basile de Bure, les yeux dans les Verts

Dans « Deux pieds sur terre », le journaliste indépendant Basile de Bure suit toute la saison 2018-2019 des moins de 15 ans du Red Star. Mais au-delà de l’épopée sportive, ce récit enlevé et empathique dessine surtout le portrait d’une jeunesse française, celle des quartiers populaires. Interview avec l’auteur, couronné en novembre du prix Sport Scriptum pour ce premier ouvrage très réussi.