Catégories
Seine Saint-Denis
Économie & Emploi

Plan de relance en Seine-Saint-Denis

La Préfecture de la Seine-Saint-Denis et le Département ont signé un accord de relance vendredi 28 mai 2021 à Bobigny.

Afin d’accélérer la transition écologique du territoire, l’État et le Conseil départemental s’engagent d’abord à investir dans la rénovation thermique des bâtiments publics et privés, parmi lesquels des collèges et des crèches, avec une dotation exceptionnelle de l’État de 10,5 M€ sur 19,3 M€ de travaux. Ils promeuvent également les mobilités douces avec le financement d’aménagements cyclables à hauteur de 1,4 M€ de dotation de l’État, à date.

Ils soutiennent aussi les initiatives en matière d’agriculture et d’alimentation durable. Ils contribuent à la protection de l’environnement et de la biodiversité. Un plan exceptionnel de résorption des rejets d’eaux polluées à horizon 2024 marque encore la détermination de l’État et du Conseil départemental pour préserver le milieu naturel. La Seine-Saint-Denis est un territoire marqué par la précarité. A ce titre, la relance doit y être un levier de renforcement de la cohésion sociale et territoriale.

Dès lors, le Conseil départemental et l’État veillent à améliorer ensemble l’insertion professionnelle des Séquano-dionysiens : le soutien à l’insertion par l’activité économique bénéficie ainsi de 2,9 M€ de dotation de l’État. L’emploi des jeunes, particulièrement exposés aux conséquences de la crise, constitue également une priorité partagée par l’Etat et le Conseil départemental. Afin d’encourager la relance et le retour vers l’emploi, l’Etat et le Conseil départemental investissent enfin dans la transformation et l’inclusion numérique, la promotion de l’économie sociale et solidaire et la résilience sanitaire et sociale du territoire

L’État et le Conseil départemental affirment également leur ambition commune pour renforcer la compétitivité et l’attractivité de la Seine-Saint-Denis, par la valorisation de la marque territoriale « In Seine-Saint-Denis » et des atouts du territoire. Ils souhaitent attirer les industries nouvelles, grâce au développement des infrastructures de transports, au soutien massif aux entreprises et à la valorisation d’une jeunesse talentueuse et dynamique.

L’État et le Conseil départemental veillent aussi à promouvoir les pratiques culturelles et sportives grâce au développement d’infrastructures modernes et adaptées.

A propos de France Relance
Dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et afin de redresser rapidement et durablement l’économie française, un plan de relance exceptionnel de 100 milliards d’euros est déployé par le Gouvernement autour de 3 volets : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. Les services de l’État en Seine-Saint-Denis se sont fortement mobilisés dès le mois de septembre 2020 pour faire connaître ce plan de relance et accompagner les acteurs séquano-dionysiens afin de garantir le meilleur accès aux mesuresde soutien, sans perte de chance. Cette forte mobilisation a d’ores et déjà permis l’attribution de plus de 450 millions d’euros (avril 2021) pour soutenir la relance économique et la transition écologique en Seine-Saint-Denis. Près de deux tiers de ce budget concernent des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), confirmant que le maintien de la cohésion sociale s’inscrit également comme une priorité de la relance. Ce soutien se poursuit en 2021 auprès des porteurs de projets publics et privés du département grâce à la territorialisation du plan France Relance qui garantit l’efficacité et la rapidité de l’engagement des crédits par l’État. La contractualisation de l’État avec les intercommunalités, en particulier, avec les établissements publics territoriaux (EPT), est un des instruments privilégiés de territorialisation du plan.

Savoir plus sur le plan de relance de l’État ici : http://ow.ly/MSh950EZ3eD

Crédit photo : JL Bellurget

à lire aussi
Économie & Emploi JOP 2024

Les employeurs de la sécurité privée fondent des espoirs sur les Jeux

Les Jeux olympiques et paralympiques se dérouleront à l’été 2024, mais les attributions des marchés publics liés à leur organisation ont déjà commencé : dans le domaine de la sécurité privée, représentée en Seine-Saint-Denis par des acteurs de taille moyenne, on espère pouvoir profiter d’un gâteau dont les dimensions sont évaluées à 20 000 postes d’agents à pourvoir.

RSA Epinay-sur-Seine Formation

Bienvenue à Boutique en Scène, rayon insertion...

A Epinay-sur-Seine, ce nouveau commerce de centre-ville, inauguré le 13 avril, cumule les fonctions : il est à la fois un lieu pour dénicher des cadeaux et une boutique-école pour des néo-entrepreneur·e·s en parcours RSA ou souhaitant tester leur concept avant de se lancer. Soutenue par le Département, la démarche pourrait faire des émules.

Saint-Ouen Formation

Coder pour s’émanciper

Ambassadrice de la marque de territoire In Seine-Saint-Denis, l’entrepreneuse Souad Boutegrabet a fondé en 2020 l’association les Descodeuses. L’objectif : former gratuitement au code informatique les femmes issues des quartiers populaires. Coup de projecteur sur ce projet féministe subventionné par le Département et sur sa charismatique présidente.

Insertion

A Clichy, un menu « best-of » pour l’emploi

Retour sur le Café Contact de l’Emploi qui a eu lieu, le 7 avril dernier, au McDo de Clichy-sous-Bois. Pendant une matinée, plus d’une vingtaine d’entreprises et acteurs de l’insertion sont allées à la rencontre de candidat·e·s potentiel·le·s. Une manière directe de recruter au cœur de la démarche « Bâtissons nos emplois » menée par le Département.