Catégories
Seine Saint-Denis
Odyssée Jeunes

Odyssée Jeunes, retour vers le futur

Au lendemain de la rentrée scolaire, 19 élèves du collège Robert-Doisneau de Clichy-sous-Bois ont marché sur les traces de la Bête du Gévaudan en Haute-Loire. Une découverte abordée avec « une faim de loup », au bout de presque deux années d’attente dues à la crise sanitaire, pour mener à bien ce projet lauréat en 2019 du programme pédagogique Odyssée Jeunes.

Si l’Odyssée d’Ulysse a duré dix ans, l’Odyssée Jeunes des élèves du Collège Robert-Doisneau de Clichy-sous-Bois s’est, elle, allongée sur deux années. Mais, les collégiens de sixième n’en savaient rien lorsque leur classe a candidaté, lors de la rentrée 2019, pour intégrer le programme qui contribue au financement des voyages pédagogiques de collégiens séquano-dionysiens -lire notre encadré. Deux ans et quelques épisodes de confinement plus tard, du 4 au 9 septembre 2021, ils n’étaient donc plus des élèves de sixième, mais de quatrième. Et ont poussé un grand ouf de soulagement en atteignant leur destination finale : le village de Saugues en Haute-Loire, point de départ et d’arrivée de deux ans de travail et de création d’une comédie musicale portant, entre autres, le thème du loup et du monstre. A 548 kilomètres de Clichy, Saugues était l’endroit tout indiqué pour laisser planer la musique effrayante de l’histoire de « La Bête du Gévaudan. » Car, en l’espace de trois ans, entre juillet 1764 et juin 1767, dans le Haut-Gévaudan dont Saugues fait partie mais aussi sur le territoire de l’Auvergne voisine, au moins 100 personnes, uniquement des femmes et des enfants, furent victimes des crocs acérées d’une mystérieuse bête « anthropophage. »
Heureusement, les 19 collégiens de Clichy furent accueillis par des vaches très paisibles. Mais néanmoins un peu étranges pour quelques-uns : « Des élèves n’en avaient jamais vu autrement qu’à la télé. Alors, ça leur a fait tout drôle de les voir surgir au milieu du paysage en arrivant à destination », sourit Amélie Desvignes, professeur d’art plastiques à Doisneau à l’origine du projet de voyage.

JPEG - 171.3 ko

Ouvrir des horizons

Passée la surprise, c’était le moment de respirer « une grande bouffée d’air frais, encore plus après presque deux années de crise sanitaire, poursuit l’enseignante. Ce voyage était vraiment attendu dans un contexte où ils sont devenus rares entre les contraintes de vigipirate, de la crise sanitaire et évidemment les difficultés de financement. Et puis, pas mal d’élèves ne sont pas partis en vacances cet été, alors voir autre chose que du béton, ça leur a fait du bien ! »
Car, ils ont aussi vu les loups, en l’occurrence ceux du Parc des loups du Gévaudan. Une petite partie seulement de leur programme qui comprenait également un atelier de création artistique autour de la figure du loup avec une artiste locale et une séance d’atelier-théâtre encadrée par une compagnie du cru. Un exercice où ils ont pu faire valoir leur expérience de création de leur propre comédie musicale « Fame 93 », une adaptation made In Seine-Saint-Denis du film « Fame », réalisé par Alan Parker, sorti en 1980, qui raconte le quotidien d’élèves de la « High School of Performing Arts. « Une création qui devait être initialement jouée sur scène mais qui prend finalement la forme d’un film de 53 minutes, la crise sanitaire étant passé par là. Mais, on a fait un vrai travail professionnel pour enregistrer les chansons, créer des musiques en s’appuyant sur des logiciels informatiques, inventer des chorégraphies avec un passage où il est question d’une meute de loups », détaille Jean-Michel Rossi, le professeur d’éducation musicale de Doisneau et second encadrant de l’Odyssée Jeunes vers Saugues. Musicalement, c’est un projet avec beaucoup d’idées et qui est portée par les voix très fortes de deux élèves du groupe, Sara et Sawsan. D’ailleurs, au-delà du voyage scolaire, c’est bien qu’un projet comme celui-ci puisse aussi révéler des talents, ouvrir des horizons... »

Collégiens, à vos candidatures !

La prochaine édition d’Odyssée Jeunes est d’ores et déjà lancée et les collèges de Seine-Saint-Denis sont invités à présenter leurs projets (1) jusqu’au 21 octobre 2021, avec l’opportunité de décrocher une subvention pouvant atteindre 15 000 euros pour des projets d’une durée d’un an. Lancé en 2009 et soutenu par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale et la Fondation BNP Paribas, le programme Odyssée Jeunes a deux objectifs forts : favoriser la mobilité et l’ouverture culturelle des collégiens du département au travers d’un voyage scolaire mais aussi permettre au plus grand nombre de pouvoir en bénéficier et notamment les collégiens issus des familles les plus modestes. Tous les projets pédagogiques qui incluent un voyage scolaire doivent répondre à une des thématiques suivantes : découverte et apprentissage d’une langue étrangère, éducation à la citoyenneté, découverte de lieux de mémoire et historiques, découverte des sciences, éducation au développement durable, éducation artistique et patrimoine, découverte de l’économie, des métiers et des formations. Avec une nouveauté cette année dans l’appréciation des candidatures : des points de bonus écologiques seront attribués aux projets qui cherchent à limiter ou réduire leur impact sur l’environnement.
(1) Le guide pratique 2021-2022 d’Odyssée Jeunes est à télécharger ici

à lire aussi
Actions éducatives La Courneuve

Quand les collégien·ne·s dégustent leur miel…

Des ruches sont installées depuis dix ans dans les établissements scolaires de la Seine-Saint-Denis. Le 22 octobre, un concours inédit du meilleur miel urbain a rassemblé plusieurs collèges à la Maison du parc Georges-Valbon à la Courneuve. L’occasion pour les élèves et les professeur·e·s d’explorer les différents arômes des miels et de rencontrer un apiculteur ou des pâtissiers.

Jeunesse Villemomble

Le food-truck de la PJJ 93, la jeunesse aux fourneaux

Depuis deux ans et demi, le service territorial éducatif et d’insertion de la Protection Judiciaire de la Jeunesse de Seine-Saint-Denis - administration qui s’occupe de mineurs sous main de justice- a lancé un food-truck animé par les jeunes de cette antenne. L’objectif : travailler avec eux un projet professionnel à partir d’un outil fédérateur.

Documentaire Jeunesse

Ils ont gravi leur Everest

Vendredi 15 octobre, l’Espace Paul-Eluard de Stains a accueilli en avant-première « Petits Pas », un documentaire réalisé par Nadir Dendoune sur cinq jeunes de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Le journaliste de Seine-Saint-Denis, à l’origine du film L’Ascension, les a suivis dans une randonnée autour du Mont-Blanc. L’occasion pour eux de s’ouvrir à de nouveaux horizons et de reprendre confiance.

Livry-Gargan Collège

La Seine-Saint-Denis aide les professeur·e·s à se loger

Les enseignant·e·s qui arrivent en Seine-Saint-Denis ont souvent des difficultés à trouver un logement. Le Département leur facilite la vie en leur proposant des appartements à tarif modéré au sein des établissements scolaires ou dans son parc locatif social. Reportage dans l’enceinte du collège Édouard-Herriot à Livry-Gargan.