Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Nordine Oubaali, puncheur de Bagnolet

Les Jeux olympiques, le boxeur Nordine Oubaali connaît bien. Il était de l’aventure à Pékin en 2008 et Londres en 2012. Depuis il est passé professionnel, est devenu champion WBC silver et a créé le club Top Rank Bagnolet avec son frère Ali.

« Je ressens de la joie car nous savons tous l’engouement populaire qu’il y aura autour des Jeux olympiques et surtout la mise en lumière de tous les sports même ceux qui sont les moins médiatisés. J’ai eu la chance de vivre les JO à deux reprises, à Pékin et à Londres et imaginer pouvoir faire et partager cette fête ici à la maison, à Paris : c’est magique. Cela permettra aussi d’avoir des meilleures infrastructures et un meilleur accompagnement des sportifs. La Seine-Saint-Denis accueillera beaucoup de disciplines et cela permettra d’avoir davantage d’accompagnement pour révéler de nouveaux talents issus du 93 lors des JO 2024 à Paris. On est prêt à vivre ce moment historique. Nos quartiers ont des talents qui n’attendent plus que la magie des Jeux pour se révéler.

Si en 2024, je pouvais avoir un pass pour aller partout, j’aimerais partager la joie d’avoir les JO lors de la cérémonie d’ouverture car à ce moment là tous les sportifs ont tous le même rêve : décrocher une médaille olympique qui leur permettrait de réaliser un rêve d’enfant. C’est vraiment la ferveur et l’unité qui prime lors de la cérémonie des JO. Un moment hors du temps.

Je ferais aussi en sorte d’encourager toutes les disciplines avec une préférence pour soutenir l’équipe de France de boxe et l’athlétisme, car ce sont deux sports que j’aime et qui montrent très bien le dépassement de soi-même après des années de sacrifice. La performance est souvent le résultat d’une passion et d’un engagement long, difficile et avec de multiples obstacles.

Et pour finir j’aimerais partager la joie des athlètes dans le club France pour fêter chaque médaille gagnée par la délégation française lors des Jeux Olympiques 2024. De plus, obtenir les Jeux Olympiques un siècle après les derniers Jeux qui ont eu lieu en France restera symbolique et gravé dans toutes les mémoires. C’est unique de se dire qu’on va partager ensemble, qui qu’on soit, d’où qu’on vienne, une unité autour du sport. On en a bien besoin ! »

à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.