Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Muriel Hurtis, championne d’Europe du 200m et championne du monde du 4x100m

Muriel Hurtis, championne d’Europe du 200m (2002) et championne du monde du 4x100m (2003), née à Bondy, réagit à la bonne nouvelle venue de Lima.

« Ces Jeux, c’est du positif sur tout la ligne pour la Seine-Saint-Denis. Pour les jeunes, ça va créer une motivation, ça va les faire rêver et on sait à quel point le sport est important à cet âge.

Pour les infrastructures aussi, c’est intéressant : des équipements sportifs vont être rénovés pour permettre aux délégations de s’entraîner et derrière, ça bénéficiera à la population. Pareil pour les logements du village olympique. Je me réjouis aussi que la Seine-Saint-Denis puisse se révéler à l’occasion de cet événement comme un département accueillant, festif. J’espère vraiment que ça fera changer les mentalités de ceux qui dénigrent toujours le 93.

Evidemment que j’aurais aimé vivre de tels Jeux à domicile. Pour tout athlète, c’est une occasion unique. J’ai eu la chance de vivre des Mondiaux à Paris (en 2003) et je ne l’ai jamais oublié. Dans 7 ans, c’est sûr, je serai près de la piste du Stade de France. J’espère pouvoir voir une victoire française sur 200 ou 400m ! »

à lire aussi
Handball Villepinte Aubervilliers

Zaadi-Niakaté, argent content

Si elles n’ont pas réussi à défendre leur titre de championnes d’Europe, battues dimanche 20 décembre par la Norvège en finale, les Bleues sont revenues du Danemark avec une belle médaille d’argent autour du cou. Parmi elles, Grâce Zaadi et Kalidiatou Niakaté, formées respectivement à Villepinte et Aubervilliers, ajoutent une ligne à leur palmarès et donnent déjà rendez-vous pour les Jeux de Tokyo 2021.

Jeux olympiques et paralympiques Portrait

Agent·e·s du Département le matin, athlètes olympiques l’après-midi

Tous trois athlètes de haut niveau, Anita Blaze (escrime), Bopha Kong (para-taekwondo) et Mamadassa Sylla (lutte gréco-romaine) sont également, depuis octobre dernier, agent·e·s du Département. Ils ont en effet signé avec la collectivité une convention d’insertion professionnelle d’un an qui leur permet de mener de front, et en toute sérénité, préparation en vue des Jeux olympiques et paralympiques Tokyo 2021 et reconversion. Un combo forcément gagnant. Portraits.

Saint-Ouen Football

Basile de Bure, les yeux dans les Verts

Dans « Deux pieds sur terre », le journaliste indépendant Basile de Bure suit toute la saison 2018-2019 des moins de 15 ans du Red Star. Mais au-delà de l’épopée sportive, ce récit enlevé et empathique dessine surtout le portrait d’une jeunesse française, celle des quartiers populaires. Interview avec l’auteur, couronné en novembre du prix Sport Scriptum pour ce premier ouvrage très réussi.