Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Muriel Hurtis, championne d’Europe du 200m et championne du monde du 4x100m

Muriel Hurtis, championne d’Europe du 200m (2002) et championne du monde du 4x100m (2003), née à Bondy, réagit à la bonne nouvelle venue de Lima.

« Ces Jeux, c’est du positif sur tout la ligne pour la Seine-Saint-Denis. Pour les jeunes, ça va créer une motivation, ça va les faire rêver et on sait à quel point le sport est important à cet âge.

Pour les infrastructures aussi, c’est intéressant : des équipements sportifs vont être rénovés pour permettre aux délégations de s’entraîner et derrière, ça bénéficiera à la population. Pareil pour les logements du village olympique. Je me réjouis aussi que la Seine-Saint-Denis puisse se révéler à l’occasion de cet événement comme un département accueillant, festif. J’espère vraiment que ça fera changer les mentalités de ceux qui dénigrent toujours le 93.

Evidemment que j’aurais aimé vivre de tels Jeux à domicile. Pour tout athlète, c’est une occasion unique. J’ai eu la chance de vivre des Mondiaux à Paris (en 2003) et je ne l’ai jamais oublié. Dans 7 ans, c’est sûr, je serai près de la piste du Stade de France. J’espère pouvoir voir une victoire française sur 200 ou 400m ! »

à lire aussi
Athlétisme Montreuil

Carolle Zahi, athlète au CAM et reine du sprint en France

Lors des championnats de France d’athlétisme, les 12 et 13 septembre à Albi (Tarn), la pensionnaire du Club Athlétique de Montreuil 93 a remporté les épreuves du 100m (pour la 4e année consécutive !) et du 200m. Un doublé que la sprinteuse avait déjà réalisé en 2018 et qui l’autorise à rêver plus grand à moins d’un an des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Entretien.

Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.