Catégories
Seine Saint-Denis
Lutte contre les violences

Mieux prendre en compte leur parole

Retour en VIDÉO sur la 16e Rencontre départementale de l’Observatoire des violences envers les femmes du 6 mars à la Bourse du travail à Bobigny dans le cadre de la Journée internationale pour les droits des femmes et dont le thème était la prise en compte de la parole des femmes.

Depuis plusieurs mois, une mobilisation sans précédent de femmes s’est élevée pour condamner les situations qu’elles subissent au quotidien : sexisme, harcèlement, violences sexuelles.

Si durant longtemps, certain.e.s ont préféré détourner les yeux, ces événements récents nous obligent à repenser les rapports entre les femmes et les hommes et écouter la parole des femmes victimes de violences.

En Seine-Saint-Denis, depuis plus de quinze ans, le Département a fait le choix d’apporter une aide aux professionnel.le.s pour se former et pour amorcer le dialogue avec les femmes, à travers plusieurs guides « les mots pour le dire », « comment avez-vous su ? ». Quand autant de femmes sont victimes de harcèlement ou de violences, c’est toute la société qui doit être formée et prête à les écouter.

"Accueillir la parole des femmes, les écouter, les accompagner, le traitement médiatique et politique de cette parole ; tout ceci doit être désormais considéré à sa juste hauteur pour une prise de conscience collective. C’est le sens du programme de cette journée" a expliqué notamment Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, qui a ouvert par son discours, cette 16e Rencontre départementale.

JPEG - 45.4 ko

Savoir plus sur l’Observatoire départemental des violences envers les femmes

Télécharger le dossier :

PDF - 7.4 Mo

à lire aussi
Plan rebond

Un fonds d’aide pour éviter la spirale de l’endettement locatif

Le Département met en place des aides au paiement du loyer pour les ménages fragilisés par la crise économique liée au Covid. Ce fonds exceptionnel "d’aide à la quittance", qui concerne aussi bien le parc public que privé, vise à réagir de manière précoce afin d’éviter aux locataires de s’enliser dans les sables mouvants des dettes locatives.

Coronavirus

Après le Covid, le Département lance un plan de rebond solidaire et écologique

Mercredi 8 juillet, le Département a voté un plan de rebond solidaire et écologique. Ce programme, d’un montant global de 55 millions d’euros, doit répondre à la crise économique et sociale faisant suite à la crise sanitaire qui a secoué le territoire avec l’arrivée du coronavirus. Une aide exceptionnelle au paiement des loyers, un soutien aux associations du territoire frappées par la crise ou porteuses de solutions et un fonds d’investissement pour une transition écologique figurent parmi les axes forts de ce plan de relance.

Appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’autonomie

Le Département a lancé lundi 6 juillet un appel à manifestation d’intérêt visant à constituer un réseau de tiers-lieux « Autonomie dans mon quartier » qui favorisera l’inclusion des personnes âgées et handicapées dans leur vie de quartier. Les tiers lieux sont des cafés associatifs, locaux communs résidentiels, maisons intergénérationnelles, et bien d’autres encore, les modèles les plus innovants et divers sont les bienvenus ! Le dépôt des dossiers doit s’effectuer avant le 30 septembre 2020

Santé Mobilisation

"Ecoutez-nous !" : le cri des soignant·e·s au lendemain du Covid

"Et un, et deux, et trois cents euros !". La banderole "Blouses blanches, colère noire" des soignant·e·s de Seine-Saint-Denis caracolait au devant du défilé, lors de la manifestation du 16 juin 2020. Le département vient en effet de payer un lourd tribut lors de la crise du Covid, s’expliquant par une patientèle très précarisée, un manque de lits, de matériel, de personnel... SSD mag a recueilli la parole de plusieurs professionnel·le·s présent·e·s dans le cortège.