Catégories
Seine Saint-Denis
Portrait

Marla : coiffeuse itinérante

Des ciseaux à roulettes et la tête dans le guidon ! Portrait de cette Dionysienne qui a créé son entreprise de coiffure après avoir longtemps travaillé sur les plateaux de cinéma.

«  Dans notre famille, il n’y a pas de voiture, se déplacer à vélo est très naturel…  » Dyonisienne depuis 2006, Marla a donc tout aussi naturellement sauté le pas et enfourché son vélo lorsqu’il y a douze mois, elle est devenue coiffeuse itinérante à Saint-Denis principalement, mais aussi dans quelques villes voisines.

« J’étais coiffeuse sur les plateaux de cinéma avec beaucoup de déplacement, et j’avais l’envie de recentrer ma vie sur ma famille, raconte-t-elle. Et, en même temps, je n’avais pas de vocation à rester très statique. »

Un vélo électrique, une caisse sur le porte-bagages remplie de ciseaux, de peignes, de brosses et de l’indispensable séchoir et voilà Marla « tout court » -pas de déformation professionnelle dans cette coquetterie, elle préfère juste qu’on ne retienne que son prénom- lancée dans l’aventure des « Ciseaux à roulettes » (1). Une petite entreprise qui se développe depuis douze mois au rythme du bouche-à-oreille et des coups de pédale de la jeune quadragénaire.

Ravie du coup que la Seine-Saint-Denis booste l’usage du vélo dans le cadre de son Plan Mobilités Durables : «  Le vélo, c’est moins de bruit, moins de pollution et il suffit de s’y mettre. Moi, ça fait 20 ans que je me déplace sur deux-roues. Mettre l’accent sur le vélo ne peut qu’être bénéfique aux déplacements, surtout qu’il y a encore quelques progrès à faire à Saint-Denis, par exemple entre la Porte de Paris et la Porte de la Chapelle. »

Ce qui n’empêche pas Marla d’embarquer ses deux enfants en virée dans son vélo bi-porteur hollandais pour des balades qui, forcément, décoiffent…

(1) Les ciseaux à roulettes, domicile et entreprise : 06.50.65.72.83

à lire aussi
Débat

Un rapport de l’institut Montaigne contesté par le Département

Après une première passe d’armes par presse interposée, un débat a été organisé entre Agnès Audier, de l’Institut Montaigne, et Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, autour du rapport publié en mai dernier par le think thank libéral sur « les batailles de l’emploi et de l’insertion ». Au cœur de la controverse, le rapport entre le Département et l’Etat.

Coronavirus

Quel sera l’après confinement pour les PME de Seine-Saint-Denis ?

Pascale Tessier-Morin dirige l’Atelier Images et Cie, une entreprise de six personnes à Saint-Ouen, spécialisée dans l’impression numérique grand format pour la communication événementielle. Alors que la crise du Covid 19 a interrompu l’activité dans son secteur, elle témoigne des difficultés auxquelles sont confrontées bon nombre de PME de Seine-Saint-Denis, mais aussi des soutiens et des perspectives pour l’après-confinement.

Économie & Emploi

Covid, quelles conséquences pour le BTP ?

Quels sont les effets du confinement pour les entreprises de Seine-Saint-Denis ? Premier témoignage, celui de Francis Dubrac, dirigeant d’une importante entreprise de travaux publics, pris entre assurer la sécurité des salarié·e·s et multiplier les actions pour la survie de sa société...

Mobilisation

Report de la privatisation d’ADP : une victoire de la mobilisation citoyenne

Le gouvernement a annoncé mercredi 11 mars qu’il renonçait à la privatisation totale d’Aéroports de Paris. Si le coronavirus et l’effondrement des bourses ont porté au projet un coup fatal, il s’agit avant tout de la victoire de la mobilisation populaire : la pétition pour l’organisation d’un référendum avait réuni 1,2 million de signatures.