Catégories
Seine Saint-Denis
Transition écologique

Maïwenn Mollet : elle transforme les couches pour bébé en compost !

Qui a déjà croisé un bébé dans sa vie confirmera que les couches jetables peuvent représenter jusqu’à ⅓ de la poubelle d’un foyer. Or une couche met 400 à 450 ans pour se dégrader naturellement en décharge et finit la plupart du temps incinérée. Pourtant, une couche usagée c’est 75% de matières organiques qui ne demandent qu’à « revenir à la terre » pour fertiliser les sols de façon naturelle. Rencontre et vidéo avec Maïwenn Mollet, porteuse d’une solution grâce au projet Les Couches fertiles.

JPEG - 41.1 ko "En France, 3.5 milliards de couches bébé sont jetées chaque année !". Avec ce chiffre vertigineux, Maïwenn Mollet, directrice du programme Les couches fertiles pour l’entreprise de compostage de déchets les Alchimistes basée à l’Ile-Saint-Denis, sait qu’elle va faire mouche !

Cette quarantenaire qui a débuté sa vie professionnelle dans l’industrie cosmétique, le marketing et le commerce décide un jour de tout changer pour un mode de vie plus sain. Travailler pour un projet qui a du sens s’impose naturellement après un arrêt maladie d’un an pour soigner un cancer. "Inquiète du monde dans lequel vont grandir mes deux enfants, j’ai modifié mes modes de consommation et de déplacement. Il me semblait logique de poursuivre la démarche en changeant aussi d’emploi pour un secteur plus éco-responsable".

Aujourd’hui son job consiste à organiser la collecte de couches auprès de crèches proches d’une friche à Pantin temporairement nommée L’école des sols vivants (où les locaux des Couches fertiles s’installeront en novembre 2020) pour en faire du compost grâce à leur procédé industriel.

"C’est une boucle d’économie circulaire qu’on veut créer. Prélever les couches dans un rayon de 2 kilomètres et les composter sur place dans des zones distinctes selon le modèle de couches." Et Maïwenn Mollet et son équipe visent plus loin avec leur nouveau projet soutenu notamment par la ville de Pantin, Est-Ensemble et le Département via son Plan de rebond solidaire et écologique : créer en France la filière de collecte et de compostage réservée aux couches entièrement compostables en s’associant avec des partenaires industriels pour une prochaine mise sur le marché.

JPEG - 88.6 ko

Pour que les couches des futures bébés soient aussi saines pour leur peau que pour notre planète !

Pour en savoir plus sur le projet des Couches fertiles :

Crédit photos : DR Les Alchimistes

à lire aussi
Aménagement urbain

Apprentis architectes

A Montreuil, en attendant l’arrivée du prolongement du tramway T1, des terrains sont laissés en friche avant d’être aménagés. Les habitants et l’association Didattica les ont investis pour offrir aux enfants du quartier une expérience entre architecture, éducation et démocratie, « Un tramway nommé désir ». De leurs travaux une exposition a été présentée au cinéma le Méliès à Montreuil et l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-La-Villette jusqu’au 21 juillet.

Equipements Tremblay-en-France

Un nouveau Colisée à Tremblay-en-France

Le 23 juin, la première pierre du Colisée Grand Paris sera posée au cœur du parc d’affaires Aerolians Paris à Tremblay-en-France. Cet équipement d’une capacité totale de 9 000 places accueillera des concerts, des spectacles et occasionnellement des événements sportifs.

Seine-Saint-Denis En famille

Quand on s’promène au bord de l’eau...

Le prochain week-end sera sportif ! Le collectif Cap sur la Marne organise des animations sportives le long de la rivière les 11 et 12 juin. Les familles pourront faire entre autres « 24 000 pas pour 2024 » et redécouvrir la Seine-Saint-Denis, son patrimoine et ses transformations jusqu’aux prochains Jeux Olympiques. Demandez le programme !

Héritage J.O.P. 2024 Travaux Aménagement urbain

L’ex-RN2 version olympique

Le Département de Seine-Saint-Denis va complètement transformer la Route Départementale 932 (ex RN2) au Bourget. Initialement pensé initialement uniquement pour la voiture, cet axe doit aujourd’hui se transformer pour répondre aux besoins des habitant.e.s et usager.ère.s. et desservir les sites olympiques et le Village des médias. Les travaux sont prévus de juin 2022 à décembre 2023.