Catégories
Seine Saint-Denis
Compte à rebours pour Rio

Les visages de la Seine-Saint-Denis à Rio (N°15)

Ils sont une vingtaine de sportifs à représenter la Seine-Saint-Denis aux prochains Jeux olympiques de Rio depuis le 5 août. Alors que la Seine-Saint-Denis se sent plus que jamais d’humeur olympique à l’heure de la candidature Paris 2024, nous vous présentons ces athlètes au jour le jour. Aujourd’hui, le sauteur en hauteur du CA Montreuil Mathew Sawe.

Aujourd’hui : Mathew Sawe (CA Montreuil)

Quand on dit Kenyan, on pense plutôt aux coureurs des hauts plateaux qu’à un sauteur en hauteur. Mais Mathew Sawe fait mentir les clichés. Ce longiligne athlète d’un mètre 90, membre du CA Montreuil depuis 2013, prouve qu’il y a bien aussi une école du saut chez les Kenyans.

Avec 2m22, le champion d’Afrique en titre, qui possède un record personnel à 2m25, a su aller chercher son billet pour les premiers Jeux de sa carrière. Voilà qui le console de sa mésaventure de 2015 où il avait vu les Mondiaux lui passer sous le nez pour 3 petits centimètres.

Sa qualification, ce sauteur de 28 ans l’a partiellement acquise en Seine-Saint-Denis puisqu’il a notamment suivi deux stages d’entraînement au centre départemental de La Motte à Bobigny. « Mathew est arrivé au club par l’entremise de son entraîneur Moussa Fall, lui-même un ancien athlète du CA Montreuil. Il cherchait à faire plus de compétitions parce qu’en Afrique, il n’y en a finalement pas tant que ça », explique Loïc Giowachini, directeur général du club de Montreuil. Depuis, le Kenyan est de toutes les compétitions de club ou presque. « Il est toujours partant.

Aux derniers interclubs, il nous a même fait un peu la tête parce qu’en plus de la hauteur, il voulait aussi qu’on l’aligne sur le 4X400m. Parce que sur 800m, il vaut tout de même 1min 46s. », raconte encore Giowachini. Aux côtés de Jimmy Vicaut et d’Antoinette Nana Djimou, Mathew Sawe sera donc le 3e athlète aux Jeux à porter haut le jaune et bleu de Montreuil.

Son entrée en piste : qualifications de la hauteur le 14 août, finale le 16

à lire aussi
Blanc-Mesnil Judo

Madeleine Malonga, un titre mondial au pays du judo

A 25 ans, cette judoka de l’Etoile Sportive Blanc-Mesnil a été sacrée fin août championne du monde pour la première fois de sa carrière, chez les -78kg. Cerise sur le kimono, c’était au Japon, pays de naissance de sa discipline et pays hôte des Jeux de Tokyo 2020, dont cette bosseuse rêve aussi.

Portrait Course à pied JOP 2024

Christian Cordier, la couleur de la solidarité

Tout jeune retraité, cet ancien prof de sport au collège international de Noisy-le-Grand a choisi de se faire l’ambassadeur de l’olympisme en courant 2024 km jusqu’aux JO de 2024. Et son projet « De Lima 2017 à Paris 2024 », qui ne se veut pas que sportif mais aussi solidaire, a déjà fait des émules, notamment parmi de jeunes lycéens de Bondy.

Génération jeux Tennis de table

Prithika Pavade, chercheuse d’or

Trois médailles d’or et une de bronze aux championnats d’Europe cadettes pour Prithika Pavade, l’espoir du Saint-Denis US tennis de table 93. Un résultat exceptionnel, mais logique au regard du talent et du sérieux au travail de Prithika qui à 15 ans compte déjà un palmarès impressionnant.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.