Catégories
Seine Saint-Denis
Compte à rebours pour Rio

Les visages de la Seine-Saint-Denis à Rio (N°1)

Ils seront une vingtaine de sportifs à représenter la Seine-Saint-Denis aux prochains Jeux olympiques de Rio, à partir du 5 août. Français ou étrangers, ils ont en commun de s’entraîner dans des clubs du département. Alors que la Seine-Saint-Denis se sent plus que jamais d’humeur olympique à l’heure de la candidature Paris 2024, nous vous présentons ces athlètes au jour le jour. Aujourd’hui, le sprinter du CA Montreuil Jimmy Vicaut.

Aujourd’hui : Jimmy Vicaut

C’est une de ses meilleures années. A 24 ans, Jimmy Vicaut a du feu dans les jambes. Chronométriquement, le sprinter du CA Montreuil détient sur 100 m le 3e temps de l’année grâce à ses 9s 86, signés d’ailleurs dans son jardin, le stade Jean-Delbert, à l’occasion du meeting de Montreuil. Oui mais voilà, la ligne droite, ça ne se court pas sur papier. Le sympathique athlète, qui s’était arrêté au stade des demi-finales pour ses premiers Jeux à Londres, devra donc déployer tout son talent le jour J pour monter sur le podium, son grand objectif. Et éviter de se laisser crisper par l’enjeu, comme cela lui était arrivé en juillet aux Championnats d’Europe, où il a terminé à une décevante 3e place.
« Ma saison est globalement bonne avec un record d’Europe à la clef et de belles victoires. Evidemment, on espère toujours la cerise sur le gâteau - une médaille - mais le sport n’est pas une science exacte », nous confiait-il en juin. Pour mettre toutes les chances de son côté, le natif de Bondy a aussi renoncé au 200m, une sage décision pour celui qui jusqu’à récemment était souvent sujet aux blessures musculaires. Collectivement, les Français ont aussi une solide carte à jouer sur 4x100, où ils avaient déjà décroché le bronze en 2012.
Pour accomplir son exploit, Jimmy pourra en tout cas compter sur le soutien de toute la Seine-Saint-Denis, et plus particulièrement sur le CA Montreuil, où évolue aussi son jeune frère Willy, lanceur de poids et de disque. Chez les Vicaut, l’athlé, c’est une affaire de famille.

PNG - 1 Mo

Son entrée en piste : sur 100m, le 13 août pour les séries, le 14 pour demi-finale et finale
Relais 4x100, 18 août les séries, 19 août pour la finale

Stevan Lebras, photographe
JPEG - 8.4 ko

Il a le contact franc et direct, amical. Si vous êtes sportif, vous sentez tout de suite que Stevan Lebras fait partie de l’équipe. Ce Montreuillois pur jus a photographié les sportifs de Seine-Saint-Denis participant aux Jeux Olympiques et paralympiques de Rio, un travail réalisé en partenariat avec le CDOS 93 (Comité Départemental Olympique et Sportif). « Le sport, j’en fais depuis toujours. Du tennis, mais aussi des sports collectifs. Je ne pourrais pas imaginer ma vie sans. Photographier des sportifs, pour moi c’est juste une évidence. » Malgré les nombreuses sollicitations, les futurs olympiens acceptent volontiers de se faire tirer le portrait, comme l’épéiste Lauren Rembi : « On a passé notre temps à discuter, c’était un très bon moment. Je n’ai pas du tout eu l’impression d’une séance photo et pourtant, elles sont superbes ! J’ai conseillé à toutes mes copines d’y aller ! » Stevan sait rassurer les personnes qu’il photographie. « C’est important d’avoir une relation de confiance. Je privilégie les regards, ils racontent toute leur vie : leurs joies, leurs échecs, leurs espoirs… »
Retrouvez ses portraits dans notre série Compte à rebours pour Rio.

G.M.

Demain : Lauren Rembi et Joséphine Jacques André Coquin, les deux soeurs épéistes de l’AS Bondy.

à lire aussi
Portrait JOP 2024 Football

Hakim Arezki, le sport comme renaissance

Vice-champion paralympique à Londres avec l’équipe de France de cécifoot - du football pour non-voyants - cet homme de terrain est devenu en juin dernier président du Comité handisport 93. Il nous parle de tout ce que son sport lui a apporté et de ses espoirs liés aux Jeux de Paris 2024.

Services, aides
& démarches

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.