Catégories
Seine Saint-Denis
Femmes Pierrefitte-sur-Seine Santé & Prévention Stains

"Les tétés, à votre santé !"

Tout au long du mois d’octobre, la Seine-Saint-Denis se mobilise pour rappeler l’importance du dépistage précoce dans la prévention du cancer du sein. Un mot d’ordre scandé joyeusement et tambours battants dans plusieurs villes du département.

Pluie et grisaille étaient au rendez-vous ce samedi 5 octobre et, pourtant, c’est bien de rose dont s’était paré Stains. L’ambiance y était même à la fête, une centaine de Stanoises et Stanois déambulant dans le marché et les rues, dansant au rythme des percussions du groupe carnavalesque Mass Paname et scandant joyeusement des : « Les tétés, à votre santé ! » 

Depuis plusieurs années déjà, la ville et sa voisine Pierrefitte-sur-Seine – en partenariat avec le Centre régional de coordination des dépistages des cancers Île-de-France, les associations et les professionnel·le·s de santé locaux – organisent en effet conjointement une marche citoyenne dans le cadre de l’opération nationale « Octobre rose », de sensibilisation à la prévention du cancer du sein.

« Un défi, qui passe en priorité par la prévention »

Pour Najia Amzal, adjointe au maire en charge de la santé de Stains, comme pour son homologue de Pierrefitte-sur-Seine, Fanny Younsi, il s’agit en effet d’un « enjeu majeur et un défi, qui passe en priorité par la prévention » : « Encore 12 000 femmes meurent chaque année du cancer du sein. Or, il se soigne dans neuf cas sur dix s’il est dépisté à temps. Il ne doit donc plus être vécu comme une fatalité.  »

« Plus le dépistage est précoce, plus le traitement est faisable », rappelle en effet la docteure Rabab Mosbah, gynécologue spécialisée dans la chirurgie à la clinique de l’Estrée, avant de détailler en quoi consiste le dépistage, les femmes particulièrement concernées, les examens à faire et leur fréquence, les traitements possibles du cancer du sein.

Ces informations, Rachida les avait apprises l’an dernier lors d’une des nombreuses actions organisées en parallèle de ces marches durant tout le mois d’octobre. « Nous avions eu une réunion au centre social pour apprendre les gestes d’autopalpation, raconte-t-elle . Je les pratique souvent depuis et j’ai donné les informations à mon entourage. »

« Les femmes sont éloignées de l’information »

Cette année, elle a de nouveau participé à un atelier, où elle affirme avoir encore appris beaucoup, et a décidé de participer à la marche, pour sensibiliser les autres. « Beaucoup d’informations sont accessibles pour les femmes qui sont intéressées par le sujet mais, précise-t-elle, 90 % des femmes ne s’y intéressent pas. C’est vraiment important que l’information leur arrive ! »

« Les femmes sont éloignées de l’information, d’autant plus qu’elles ont des priorités autres que leur santé, abonde Fanny Younsi. Par ces actions, nous allons vers elles et, plus vous le faites, plus vous luttez contre les inégalités. »

Des hommes aussi, encore rares mais néanmoins de plus en plus nombreux à chaque édition, sont venus chercher ces informations, et montrer leur solidarité envers les femmes touchées. Comme Heddy, venu accompagner des amies qui se battent avec cette maladie.

« Cela fait cinq ans que je suis sur cette cause, explique-t-il. Cela me permet d’en apprendre un peu plus. Les malades ont parfois du mal à s’exprimer. Certaines gardent tout pour elles. » « C’est un cancer insidieux et silencieux, confirme Najia Amzal, donc c’est important tout le bruit que nous faisons aujourd’hui.  » Et du bruit, les participant·e·s en auront fait.

Important : Pour aider les femmes, le Conseil départemental propose une brochure sur la prévention du cancer du sein, qui rappelle et détaille les différentes étapes et notamment comment pratiquer l’auto-palpation.

Événements à venir

Aulnay-sous-Bois / 16 octobre : journée de sensibilisation au Centre commercial O Parinor d’Aulnay-sous-Bois, de 9 h à 18 h.
Clichy-sous-Bois / 15 octobre : séances de consultation gratuites au centre social de La Dhuys, de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h.
Épinay-sur-Seine / 15 octobre : ciné-débat autour du film De plus belle, à la médiathèque Colette à 17 h.
Livry-Gargan / 19 octobre : journée d’information et de sensibilisation au centre commercial Cora par l’association RFPC, de 10 h à 17 h.
Pierrefitte-sur-Seine / 18 octobre : séances de dépistage et formation à l’autopalpation au Centre social Maroc-Châtenay-Poètes de 14 h à 15h30.
Rosny-sous-Bois / 25 octobre : Journée des seins sains (marche dans le parc Decesari puis vers le centre socioculturel du Pré-Gentil, lectures, concert), à partir de 13h30.
Saint-Denis / 23 octobre : projections, café-débat, stands de prévention et permanence de la Ligue contre le cancer à l’Hôpital Delafontaine, de 9 h à 15 h.
Saint-Ouen / 22 octobre : Dépistage gratuit sur rendez-vous et atelier d’autopalpation à la Clinique du Landy, en collaboration avec le Centre cardiologique du Nord.
Tremblay-en-France / 24 octobre : soirée de sensibilisation à l’Hôpital du Vert-Galant.

à lire aussi
Plan rebond

Un fonds d’aide pour éviter la spirale de l’endettement locatif

Le Département met en place des aides au paiement du loyer pour les ménages fragilisés par la crise économique liée au Covid. Ce fonds exceptionnel "d’aide à la quittance", qui concerne aussi bien le parc public que privé, vise à réagir de manière précoce afin d’éviter aux locataires de s’enliser dans les dettes locatives.

Coronavirus

Après le Covid, le Département lance un plan de rebond solidaire et écologique

Mercredi 8 juillet, le Département a voté un plan de rebond solidaire et écologique. Ce programme, d’un montant global de 55 millions d’euros, doit répondre à la crise économique et sociale faisant suite à la crise sanitaire qui a secoué le territoire avec l’arrivée du coronavirus. Une aide exceptionnelle au paiement des loyers, un soutien aux associations du territoire frappées par la crise ou porteuses de solutions et un fonds d’investissement pour une transition écologique figurent parmi les axes forts de ce plan de relance.

Appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’autonomie

Le Département a lancé lundi 6 juillet un appel à manifestation d’intérêt visant à constituer un réseau de tiers-lieux « Autonomie dans mon quartier » qui favorisera l’inclusion des personnes âgées et handicapées dans leur vie de quartier. Les tiers lieux sont des cafés associatifs, locaux communs résidentiels, maisons intergénérationnelles, et bien d’autres encore, les modèles les plus innovants et divers sont les bienvenus ! Le dépôt des dossiers doit s’effectuer avant le 30 septembre 2020

Santé Mobilisation

"Ecoutez-nous !" : le cri des soignant·e·s au lendemain du Covid

"Et un, et deux, et trois cents euros !". La banderole "Blouses blanches, colère noire" des soignant·e·s de Seine-Saint-Denis caracolait au devant du défilé, lors de la manifestation du 16 juin 2020. Le département vient en effet de payer un lourd tribut lors de la crise du Covid, s’expliquant par une patientèle très précarisée, un manque de lits, de matériel, de personnel... SSD mag a recueilli la parole de plusieurs professionnel·le·s présent·e·s dans le cortège.