Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Le boxeur Souleymane Cissokho a remporté la médaille de bronze à Rio

A Rio, il était le capitaine de la Team Solide qui a réconcilié les Français avec la boxe. Il a surtout rapporté la médaille de bronze des moins de 69 kg à son club, le Top Rank de Bagnolet. Et quel est son sentiment à propos des Jeux olympiques à Paris et en Seine-Saint-Denis ?

« En un seul mot : Heureux ! Les J.O. sont une chose fantastique et partager ça en harmonie avec tout un pays, ça sera génial ! Cela permettra vraiment de vivre un moment unique et magique. Le Top Rank Bagnolet a pu faire Sydney avec son fondateur Ali Oubaali et surtout Pékin et Londres avec Nordine Oubaali. On a connu Rio avec moi et d’avoir vécu et vu tous les Français nous soutenir et nous encourager, c’est un souvenir inoubliable et qui donne envie d’aller toujours plus loin. L’olympisme, ça nous parle, et ça parle aux jeunes. La Seine-Saint-Denis sera mise à l’honneur et ce sont plusieurs générations qui pourront vibrer ensemble autour du sport, avec des valeurs communes que nous partageons dans le 93 et ailleurs. Se dire que le monde nous regardera et que le monde nous rejoindra dans cette formidable aventure humaine, c’est vraiment magique ! Impatient et heureux donc.

Si lors des Jeux j’avais un pass pour aller partout, j’aimerais aller à la cérémonie d’ouverture afin de partager et de vivre ça avec les athlètes, car c’est un moment inoubliable. Pour les J.O. de Rio, j’avais décidé de ne pas me rendre à la cérémonie d’ouverture pour rester concentré sur mon premier combat et me coucher tôt. Cette fois-ci, je n’en louperai pas une miette car c’est l’ouverture d’une fête aux couleurs du monde et qu’on vit ensemble avec tous les athlètes de toutes les disciplines réunies. »

à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.