Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Le boxeur Souleymane Cissokho a remporté la médaille de bronze à Rio

A Rio, il était le capitaine de la Team Solide qui a réconcilié les Français avec la boxe. Il a surtout rapporté la médaille de bronze des moins de 69 kg à son club, le Top Rank de Bagnolet. Et quel est son sentiment à propos des Jeux olympiques à Paris et en Seine-Saint-Denis ?

« En un seul mot : Heureux ! Les J.O. sont une chose fantastique et partager ça en harmonie avec tout un pays, ça sera génial ! Cela permettra vraiment de vivre un moment unique et magique. Le Top Rank Bagnolet a pu faire Sydney avec son fondateur Ali Oubaali et surtout Pékin et Londres avec Nordine Oubaali. On a connu Rio avec moi et d’avoir vécu et vu tous les Français nous soutenir et nous encourager, c’est un souvenir inoubliable et qui donne envie d’aller toujours plus loin. L’olympisme, ça nous parle, et ça parle aux jeunes. La Seine-Saint-Denis sera mise à l’honneur et ce sont plusieurs générations qui pourront vibrer ensemble autour du sport, avec des valeurs communes que nous partageons dans le 93 et ailleurs. Se dire que le monde nous regardera et que le monde nous rejoindra dans cette formidable aventure humaine, c’est vraiment magique ! Impatient et heureux donc.

Si lors des Jeux j’avais un pass pour aller partout, j’aimerais aller à la cérémonie d’ouverture afin de partager et de vivre ça avec les athlètes, car c’est un moment inoubliable. Pour les J.O. de Rio, j’avais décidé de ne pas me rendre à la cérémonie d’ouverture pour rester concentré sur mon premier combat et me coucher tôt. Cette fois-ci, je n’en louperai pas une miette car c’est l’ouverture d’une fête aux couleurs du monde et qu’on vit ensemble avec tous les athlètes de toutes les disciplines réunies. »

à lire aussi
Lutte Bagnolet

Mélonin Noumonvi, lutteur inoxydable

A 38 ans, le lutteur bagnoletais repart une nouvelle fois au combat. Objectif, une quatrième participation aux Jeux olympiques. Il vient de remporter un tournoi à Varsovie, il est capable d’y arriver et de nous surprendre encore…

Rugby Bobigny

Les Louves de Bobigny de A à Z

Après avoir entraîné pendant 14 ans l’équipe première des Louves de Bobigny, qu’il a co-fondée, Fabien Antonelli éprouvait le besoin de revenir sur cette aventure hors-norme. Il le fait avec verve et tendresse dans un « Dictionnaire passionné » qui nous en apprend beaucoup sur ce club historique, devenu l’une des références nationales en matière de rugby féminin.

Cyclisme

Madeleines de combat

Un point. Juste un point. Voilà ce qui a manqué aux "Madeleines", l’équipe féminine St Michel Auber 93 pour remporter la Coupe de France par équipe de cyclisme. Récit d’une saison pleine de panache, de combats, de victoire et de coups durs.