COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez toutes nos informations disponibles en suivant ce lien
Catégories
Seine Saint-Denis
Solidarité

Le Département s’engage pour une communication sans stéréotype de genre

A l’occasion de la journée du 8 mars, le Département a mis en place plusieurs actions autour de la parité et de l’égalité hommes-femmes. Il a par exemple signé jeudi dernier une convention d’engagement de communication publique sans stéréotype de sexe. Retour en vidéo

Le 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes, est une journée symbolique de mobilisation qui permet de rappeler les inégalités persistantes et de valoriser des initiatives positives en matière d’égalité.

C’est l’occasion pour des organisations et institutions de s’impliquer. Ainsi, en signant la convention d’engagement de communication publique sans stéréotype de sexe le 8 mars dernier à Bobigny, le Président du Conseil départemental Stéphane Troussel s’est engagé à ce que toute forme de communication institutionnelle, interne ou externe, soit égalitaire.
Cette convention vise à poursuivre les changements de pratique au sein des services départementaux pour mieux répondre aux impératifs de lutte contre les stéréotypes dans la communication de la collectivité et plus largement en faveur de l’égalité.

à lire aussi
Aide alimentaire

Le Département met la main à la pâte pour l’aide alimentaire

Depuis le mercredi 1er avril, le Département a remis en service sa cuisine centrale de Clichy-sous-Bois. Grâce à onze agent·e·s volontaires, cette cuisine qui alimente d’habitude les collèges de Seine-Saint-Denis, va produire 2 000 repas par jour pour une dizaine d’associations de solidarité du département.

Coronavirus Enfance & Famille

Dr Pommepuy : les « troubles psychiques risquent fort de s’aggraver »

La pandémie et le confinement ne sont pas sans conséquences psychologiques pour les enfants et adolescents, notamment s’ils s’accompagnent d’une surexposition aux informations ou d’une désorganisation du quotidien. Chef de pôle de psychiatrie infanto-juvénile à Ville-Evrard, le Dr Noël Pommepuy alerte sur ces risques et conseille aux parents, pour les réduire, de garder des rythmes, de limiter les écrans, de privilégier les activités et de ne pas rester isolés.

Services, aides
& démarches

Guide des seniors

Vos interlocuteurs, vos droits, vos moyens de transport, votre vie à domicile, vos loisirs, votre santé, toutes les adresses utiles... Tout est dans ce guide !

Améthyste

Simplifiez-vous la vie ! Consultez votre dossier Améthyste en ligne.