Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis 2024 À suivre

Lancement de « Seine-Saint-Denis 2024 – La Fabrique »

Lors du 1er Conseil d’administration du Comité d’organisation de Paris 2024 le 2 mars dernier, le président du Conseil départemental Stéphane Troussel a annoncé le lancement de Seine-Saint-Denis 2024 – La Fabrique "une démarche de construction avec les acteurs du territoire et les habitants" sur tous les projets liés aux futurs Jeux olympiques.

La Seine-Saint-Denis accueillera le cœur des Jeux olympiques et paralympiques avec 9 sites et c’est une forte mobilisation territoriale qui s’est enclenchée en phase de candidature, notamment dans le cadre de la concertation sur le projet avec 4 grands ateliers thématiques (sport, éducation, culture, développement et emploi local) afin de permettre à la Seine-Saint-Denis et à ses habitants de saisir toutes les opportunités des Jeux. En effet le Conseil départemental est engagé avec les collectivités, les entreprises et les associations du territoire pour que les Jeux permettent d’accélérer la transformation et le développement social, sportif, culturel, économique, durable du département et au-delà des seuls sites olympiques.

Il fallait un cadre de travail et d’échange pour que les acteurs du territoire, mais également les habitants, puissent construire ensemble les actions utiles et concrètes autour de Paris 2024 qui feront avancer la Seine-Saint-Denis. Ainsi la Seine-Saint-Denis se dotera d’une instance de gouvernance partagée avec les acteurs du territoire à travers un Conseil des membres permettant de définir les champs d’action et les projets partagés par les acteurs et les habitants au sein de la Fabrique.

La Fabrique permettra ainsi aux acteurs du territoire de se réunir pour échanger sur Paris 2024, mais également, à travers les croisements et les partages entre acteurs de tous horizons, pour construire des actions, des évènements de mobilisation, et des projets qui feront que les Jeux olympiques et paralympiques irrigueront l’ensemble du territoire, de ses habitants, et tous les domaines. Elle pourra ainsi être par exemple un lieu de construction de l’olympiade culturelle en Seine-Saint-Denis, d’une grande mobilisation de tous les acteurs départementaux en faveur du savoir-nager, ou de construction de projets de formation et d’accès à l’emploi et aux opportunités des Jeux pour les habitants et entreprises du territoire.

Pour appuyer l’action de la Fabrique et celle de ses partenaires, la Fabrique disposera d’un conseil scientifique qui travaillera avec des chercheurs, laboratoires et universités pour faire émerger des innovations et des propositions sur la mobilisation et la participation de la Seine-Saint-Denis, notamment en direction du Comité d’organisation de Paris 2024. Une réflexion sera également engagée pour trouver un lieu à la Fabrique permettant aux collectivités, associations et entreprises de disposer d’un espace partagé de working, avec des ressources sur le projet olympique, afin de construire toutes les actions de mobilisation utiles aux Jeux et à la Seine-Saint-Denis.

à lire aussi
Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.

Rugby Bobigny

Les Louves commencent par un couac

Le retour à la compétition de l’équipe première féminine de l’AC Bobigny Rugby, après l’interruption due au coronavirus, a été quelque peu gâché par la lourde défaite 3-16, subie dimanche à domicile face à Romagnat. Sans être franchement inquiètes, les Louves devront se ressaisir rapidement dans une formule qui laisse peu de place à l’erreur.