Catégories
Seine Saint-Denis
Patrimoine

Journées nationales de l’archéologie

Retrouvez le programme et les différentes animations des journées nationales de l’archéologie, du 16 au 17 juin à Neuilly-sur-Marne et Bobigny.

Exposition Art contemporain/Archéologie

Ça va laisser des traces
Quand l’art et l’archéologie se regardent # 1

L’art contemporain et l’archéologie n’ont à priori rien en commun : d’une part, une création volontiers transgressive, expression de la subjectivité de l’artiste ; d’autre part, une démarche de connaissance historique, fondée sur des principes scientifiques. Ces deux disciplines ont pourtant bien plus à voir qu’il n’y paraît… Elles s’inscrivent dans le temps, l’un présent, l’autre ancien, utilisent des modes de représentation communs (photographie, moulage, dessins) et nécessitent une interprétation.
L’exposition Ça va laisser des traces propose une sorte de ping-pong temporel et esthétique entre œuvres et objets archéologiques.

Samedi 16 juin
- 10h30 : Archéobd : quand les archéologues explorent les rayons de la médiathèque
- 14h : visite commentée de l’exposition
- 16h : visite à deux voix par Anaïs Tondeur, artiste et Claude Héron, archéologue

Dimanche 17 juin
- À 14h et 15h30 : visite commentée de l‘exposition
- De 15h à 18h : Marche sensible : les dessous de la Haute-Ile, flânerie avec un archéologue et un paysagiste du collectif Corpus Fabrique( Départ parking du parc de la Haute-Ile à Neuilly-sur-Marne)
- Renseignements sur corpusfabrique.fr

-  : Médiathèque Saint-Exupéry - 100 avenue du 08 mai 1945 – 93 330 - Neuilly sur Marne
- Infos : artsvisuels.seinesaintdenis.fr

Chantier de fouille du stade de La Motte, sport et combats antiques

Au stade de La Motte, à Bobigny, les vestiges d’une importante occupation gauloise et gallo-romaine ont été mis au jour par les archéologues du Département, qui fouillent ce site exceptionnel depuis plus d’un an. Ce chantier d’archéologie préventive est opéré par l’équipe d’archéologie de la Seine-Saint-Denis préalablement à l’aménagement du futur pôle départemental sports - handicap. A cette occasion, et pour fêter l’attribution à la France des Jeux olympiques de 2024, le Département met le sport antique à l’honneur cette année, en proposant une rencontre avec l’association de reconstitution de sports historiques, Ex Machina.

Les pratiques sportives sont anciennes, et dès l’Antiquité des sports de combats codifiés sont connus par les historiens et les archéologues. Certains sports ont disparu, comme le pugilat, "ancêtre" de la boxe anglaise (affrontement aux poings) ou les combats de gladiateurs. D’autres sports existent encore et sont devenu très populaires, comme la lutte.
Tout comme aujourd’hui, les gestes techniques, les équipements, mais aussi les épreuves etc. étaient définis par des règles précises. Les entraînements pour devenir un athlète de haut niveau étaient parfois durs. Des associations comme Ex Machina pratiquent l’archéologie expérimentale afin de retrouver ces gestes, ces équipements et de les reconstituer tels qu’ils étaient pratiqués il y a 2000 ans.

- À 11h, 13h15 et 14h45 : échanges avec les archéologues du Département autour du chantier de La Motte et de l’archéologie départementale

- À 11h45, 14h et 15h30 (45 min) : démonstrations de lutte, de pugilats antiques, de combats de gladiateurs et de duels entre Gaulois et Romains !

- À 11h, 13h15 et 14h45 : rencontres avec les médiateurs de l’association Ex Machina, présentation de l’équipement, initiation aux gestes techniques du combat...

- Quand  : Samedi 16 et dimanche 17 juin de 11h à 16h30
-  : Accès aux activités dans la limite des places disponibles, sans réservation
Stade départemental de La Motte - 59 rue Marcel Cachin, 93000 Bobigny

Archeosite de la Haute-Ile

L’archéosite de la Haute-Île est un espace de rencontres et d’échanges autour de l’archéologie territoriale.
Pour la saison 2018 l’équipe de médiation et les archéologues du Département proposent d’explorer la créativité humaine à travers les âges et la capacité d’innovation des hommes et des femmes. Quatre thèmes, en relation avec les besoins fondamentaux sont au programme : l’habitat, pour répondre au besoin de sécurité ; la parure, liée au besoin de reconnaissance ; le jeu, qui contente le besoin d’appartenance ; enfin, la nourriture liée à aux besoins physiologiques.
Le public est invité à participer à diverses animations :
- des démonstrations de savoir-faire anciens orchestrées par des archéologues et des artisans ;
- des ateliers pour vous initier aux méthodes de l’archéologie et expérimenter des techniques anciennes ;
- une exposition pour vous donner à voir le territoire autrement ;
- des rencontres pour dialoguer avec des chercheurs et des experts.

En conclusion de la session sur les habitats humains et à l’occasion des Journées nationales de l’archéologie diverses activités sont proposées autour de la maison danubienne. Les dessous de cette reconstitution qui a réuni architectes et archéologues seront dévoilés.

Exposition

Que restera-t-il de nos maisons ?
Des siècles, des millénaires après, les archéologues retrouvent les vestiges des habitations. Quelles traces ont-elles laissées ? Comment les interpréter ?
De 14h à 18h

Démonstration

Un matériau de construction et de décoration utilisé depuis la préhistoire : la terre
De 14h à 18h

Ateliers
Reconstituer le paléoenvironnement des bords de Marne
Les êtres humains habitent des environnements très divers à travers le temps et l’espace. Découvrez à quoi ressemblaient les bords de Marne lorsque les premiers habitants du bassin parisien les fréquentaient et initiez-vous à l’étude des restes végétaux découverts en contexte archéologique.
À 14h15/15h30/16h45

Conte
Et si on habitait avant, autrement… ? Des contes pour s’initier à la manière dont les humains ont habité le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.
À 14h30/15h30/16h30

- Quand : Dimanche 17 juin
-  : Archeosite du Parc départemental de la Haute-Ile - Neuilly-sur-Marne

Crédit photo : Emmanuelle Jacquot

novembre 2018
Concert

Africolor

Elles sont artistes, femmes, africaines et elles ont décidé de mener chez elles leur révolution du désir en musique. Elles prennent le pouvoir sur scène, elles volent les savoirs des instruments et redessinent la carte sociologique du continent en s’imposant sans concession. Elles s’appellent Rokia (...)

Concours

Artistes, In Seine-Saint-Denis a besoin de vous !

L’AORIF et 16 organismes Hlm, en lien avec la marque de territoire IN Seine-Saint-Denis lancent un appel à la création de visuel dans le cadre de l’organisation d’un tout nouveau festival culturel

Information - Prévention

Journée mondiale de lutte contre le SIDA 2018

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis qui est habilité en tant que Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic des infections par les virus du VIH, des hépatites et des IST (CeGIDD) se mobilise auprès des habitants et des partenaires.

Exposition

Au-delà de la Z, Manolo Mylonas

Connu pour son intérêt pour la banlieue parisienne, le photographe Manolo Mylonas revient avec une exposition qui déconstruit le cliché du jeune de banlieue, jusqu’au 29 décembre au Bourget.

décembre 2018
Concert

Africolor

Elles sont artistes, femmes, africaines et elles ont décidé de mener chez elles leur révolution du désir en musique. Elles prennent le pouvoir sur scène, elles volent les savoirs des instruments et redessinent la carte sociologique du continent en s’imposant sans concession. Elles s’appellent Rokia (...)

Information - Prévention

Journée mondiale de lutte contre le SIDA 2018

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis qui est habilité en tant que Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic des infections par les virus du VIH, des hépatites et des IST (CeGIDD) se mobilise auprès des habitants et des partenaires.

Exposition

Au-delà de la Z, Manolo Mylonas

Connu pour son intérêt pour la banlieue parisienne, le photographe Manolo Mylonas revient avec une exposition qui déconstruit le cliché du jeune de banlieue, jusqu’au 29 décembre au Bourget.