Catégories
Seine Saint-Denis
Solidarité

Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie

51% des agent.e.s de la fonction publique estiment que cacher son homosexualité au travail permet de se protéger. Soucieux de la lutte contre toutes les discriminations, le Département a convié ses agent·e·s à une conférence-débat à l’occasion de la cette Journée internationale. Reportage vidéos.

L’homophobie est l’un des critères de discrimination légalement reconnu. Elle peut se traduire au quotidien par des propos qui stigmatisent et des stéréotypes qui infériorisent les personnes. Les actes et les propos homophobes sont une réalité vécue au quotidien par les personnes lesbiennes, gays, bisexuel·le·s et transgenres. Cette question reste souvent taboue dans le monde du travail. Ainsi, en France, 67% des personnes homosexuelles ne souhaitent pas être visibles sur leur lieu de travail par crainte des conséquences négatives.

Au Département de la Seine-Saint-Denis, l’homophobie est l’un des critères les plus cités par les agent·e·s ayant répondu à l’enquête "Les agent·e·s et les discriminations" menée en 2017.

Une conférence-débat a donc été organisée le 17 mai 2018 à Bobigny en présence de :

- Silvia Capanema, Vice-présidente chargée de la jeunesse et de la lutte contre les discriminations

- Romain Blanchard, représentant du Défenseur des Droits en charge des questions LGBT

- Isabelle Nojac, représentante de l’association Contact

- Nicolas Pirat-Delbrayelle de l’association l’Autre Cercle.

- Et Sylvie Gras, représentante de l’association SOS Homophobie.

A cette occasion, un dépliant d’information a été distribué au personnel du Département. Il permet d’expliquer ce que sont homophobie et transphobie et indique la démarche à suivre pour les agent·e·s victimes ou témoins de ce genre de propos ou comportement (alerter le/la supérieur·e hiérarchique, saisir la Cellule égalité au travail, notamment).

Flyer à destination des agent.e.s du Département (.PDF)

En outre, le Département lancera dans les prochains mois un plan d’action spécifique pour prévenir en interne l’homophobie et les discriminations liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

à lire aussi
Santé & Prévention

Camille Spire à la tête de Aides

Camille Spire préside Aides, la première association française créée pour lutter contre le sida. Aides est la plus importante en Europe en termes de budget avec 40 millions d’euros. Celle qui a commencé comme bénévole à Bobigny y travaille également en tant qu’agente du Département de la Seine-Saint-Denis. Interview.

Seniors Montreuil

Le Département soutient l’habitat partagé et solidaire

Le 22 novembre, une délégation départementale a rencontré, avec deux représentants de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, plusieurs habitantes de la Maison des Babayagas à Montreuil. L’occasion de présenter à cet emblématique collectif de résidentes de plus de 60 ans la nouvelle Aide à la vie partagée qui financera dès 2022 l’animation d’activités conviviales ou de services dédiés au sein d’habitats inclusifs*.

Lutte contre les violences

L’Observatoire des violences faites aux femmes prend une dimension internationale

Cette structure, née en 2002 en Seine-Saint-Denis et à l’origine de plusieurs dispositifs novateurs, fait le pari de s’étendre à l’international. Comme acte fondateur, elle a accueilli pendant une semaine des délégations des Comores et de Palestine pour des visites de terrain et des formations à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Santé Seine-Saint-Denis

Don du sang, on a besoin de vous !

Les réserves nationales de l’Établissement français du sang (EFS) ont atteint un niveau dangereusement critique depuis quelques semaines. Les malades ont besoin de vous d’urgence ! Rendez-vous dans les collectes mobiles et à la Maison du don.