Catégories
Seine Saint-Denis
JOP 2024 Saint-Denis

Exposition Plaine Commune, terre de Jeux

En attendant le 13 septembre, date du dévoilement par le Comité international olympique du nom de la ville hôte des Jeux 2024, venez découvrir le travail surprenant mené par Manolo Mylonas avec ses magnifiques photos sur les grilles du Stade de France à Saint-Denis. VIDÉO.

JPEG - 84 ko

Avec le village olympique et plusieurs sites de compétition sur son territoire, au premier rang desquels le Stade de France, la Seine-Saint-Denis et le territoire de Plaine-Commune sont au cœur de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

L’exposition Plaine Commune, terre de Jeux est un travail photographique, signé par Manolo Mylonas, de 30 œuvres mettant en scène des sportives et sportifs investissant le territoire et ses espaces publics comme des terrains de jeux. Au total, plus de 50 championnes et champions olympiques ou paralympiques ont posé sous l’objectif de Manolo Mylonas.

Où voir l’exposition  : Stade de France, Zac du Cornillon, 93200 Saint-Denis.

JPEG - 85.3 ko

L’artiste Manolo Mylonas avec les champions d’escrime et fleuret Jeromine Mpah-Njanga et Roman Djitli.

à lire aussi
Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.

Rugby Bobigny

Les Louves commencent par un couac

Le retour à la compétition de l’équipe première féminine de l’AC Bobigny Rugby, après l’interruption due au coronavirus, a été quelque peu gâché par la lourde défaite 3-16, subie dimanche à domicile face à Romagnat. Sans être franchement inquiètes, les Louves devront se ressaisir rapidement dans une formule qui laisse peu de place à l’erreur.