Catégories
Seine Saint-Denis
Mobilisation Santé & Prévention

Don de sang : une mobilisation nécessaire en cette fin d’année

Entre deux réveillons, un acte est plus que jamais nécessaire : donner son sang. Ces dernières semaines, l’Etablissement français du sang a en effet appelé les Français à se mobiliser pour répondre aux besoins des patients. La docteure Michèle Villemur, médecin responsable des collectes mobiles pour le Pôle Est francilien, nous explique pourquoi.

Depuis un mois, l’EFS lance un appel aux Français à se mobiliser pour donner leur sang. Pourquoi ?

La période de fin d’année est toujours marquée par une baisse des dons. Les épisodes climatiques (neige, gel, etc.) empêchent les gens de se déplacer, les maladies saisonnières de donner, etc. Les Français sont aussi préoccupés par les congés, les achats de cadeaux, la préparation des repas, leur famille. Ils sont moins disponibles. Nous le savons et nous anticipons chaque année.

Nous savons aussi que, après les fêtes, les activités hospitalières repartent de façon très importantes. Sauf urgence, les opérations sont en effet en général repoussées à la rentrée. En janvier, il y a donc une reprise très forte, alors que nous avons une baisse des dons. Il est donc très important de rester mobilisés et, par exemple, de profiter du temps de ses congés pour donner.

Les dons sont-ils suffisants pour faire face ?

Nous ne manquons pas de sang pour le moment mais les collectes du mois de décembre n’ont pas été à la hauteur de nos objectifs. Il faut savoir que seulement 4 % de la population donne son sang. C’est peu.

Tout le monde a peur des aiguilles mais notre personnel est formé. La procédure prend 45 min tout compris, le temps d’être enregistré à l’accueil, de voir un médecin, d’être prélevé – le don lui-même ne prend que 10 min – puis nous servons une collation. Souvent, le donneur nous dit ensuite « Ah, ce n’était que ça ! ». Et ils sont tellement heureux ensuite. C’est un acte très fort, un acte citoyen.

« Si toutes ces personnes ne sont pas transfusées, elles peuvent en mourir.
Donner son sang, c’est donc réellement sauver des vies. »

À quoi sert ce sang ?

Il permet de sauver des vies ! Il faut rappeler qu’il n’existe pas de sang artificiel et les transfusions ne sont pas un traitement de confort. Quand on doit les faire, c’est généralement pour des pathologies très lourdes. Le sang sert majoritairement pour des personnes qui ont des maladies chroniques, des cancers, des leucémies, des maladies du sang comme la drépanocytose par exemple, qui nécessite des transfusions régulières et importantes.

Vous avez aussi les patients de traumatologie et de chirurgie. Enfin, 1 % des dons va en obstétrique, pour des mamans qui font des hémorragies en accouchant. Si toutes ces personnes ne sont pas transfusées, elles peuvent en mourir. Donner son sang, c’est donc réellement sauver des vies. Les donneurs méritent de notre part un grand merci car leurs gestes sont indispensables.

Le don de sang en Seine-Saint-Denis

76 collectes ont eu lieu en Seine-Saint-Denis en 2018
17 023 personnes ont donné, un chiffre en légère baisse par rapport à 2017 (-1,8 %)
Les villes qui comptent le plus de donneurs par rapport à leur population sont Neuilly-Plaisance, Villemomble et Noisy-le-Grand.

Où donner ?
à la Maison du don d’Avicenne (don de sang, plaquettes, plasma, moëlle osseuse) : Hôpital Avicenne - 125 rue de Stalingrad – Secteur orange – Porte 9 – Bobigny, 01 48 95 56 79, du lundi au samedi, de 9h à 15h30.
ou lors des collectes mobiles :

  • le 27 décembre à L’Espace Marcel-Chauzy de Bondy (Esplanade Claude-Fuzier), de 14h à 19h
  • le 2 janvier à la mairie de Drancy (place de l’hôtel de Ville – salle des mariages), de 14h à 19h
  • le 5 janvier à l’Espace Michel-Simon de Noisy-le-Grand (36 rue de la République) de 8h30 à 13h30
  • le 6 janvier à l’Espace Théophile-Poilpot de Noisy-le-Grand (17 avenue Gabriel-Péri), de 8h30 à 13h30

Retrouvez toutes les prochaines dates des collectes mobiles sur le site de l’Etablissement français du sang.

à lire aussi
Santé & Prévention

A bord du nouveau bus dentaire du Département

Lancé en mars mais vite interrompu par le premier confinement, le nouveau bus bucco-dentaire du Département est reparti sur les routes depuis octobre. Sa mission : aller vers les enfants des écoles maternelles et primaires pour accomplir un travail de dépistage et de premiers soins. Un dispositif complété par des équipes volantes de dentistes qui se rendent également auprès de personnes précaires, handicapées ou âgées.

Lutte contre les violences

Toujours mobilisé·e·s contre les violences

Mardi 24 novembre, les 16es Rencontres Femmes du monde en Seine-Saint-Denis se sont tenues à la MC 93 de Bobigny, mais surtout en ligne. Plus de 500 personnes, en Seine-Saint-Denis, en France et à l’étranger ont écouté les témoignages de l’ensemble des actrices et acteurs du département mobilisé·e·s pour lutter contre les violences faites aux femmes.