Catégories
Seine Saint-Denis
Baseball Tremblay-en-France

Des joueuses de baseball de Tremblay-en-France invitées en Corée du Sud

Six joueuses du club des Tomcat’s de Tremblay, épaulées par d’autres Françaises, ont disputé un des plus prestigieux tournois de baseball féminin au monde, à Séoul. REPORTAGE.

Elles s’appellent Cathline, Audrey, Guylhan, Anaïs, Aurélie et Eléonore. Aucune d’entre elles n’est professionnelle, mais ces passionnées de baseball ont pu réaliser un grand rêve : disputer un tournoi international de baseball dans un grand stade de Séoul.

Du 24 au 28 août, ces 6 jeunes femmes, accompagnées de 12 partenaires issues d’autres structures en France, se sont mesurées aux sélections féminines des Etats-Unis, du Japon ou encore de l’Australie, pour faire l’apprentissage du très haut niveau et en prendre plein les yeux ! Cerise sur le gâteau, la délégation tricolore, qui s’est baptisée « les French Touch Ladies », a pu même jouer le match d’ouverture face à la Corée du Sud.

Pour les Tomcat’s Girls de Tremblay, c’est une forme de consécration : en 2012, ce club de Seine-Saint-Denis était l’un des tout premiers en France à ouvrir la pratique du baseball aux femmes, jusque-là cantonnées au softball, une variante édulcorée du baseball. Après cinq ans passés à peaufiner frappes de balle, dispositions tactiques et autres home-runs, voilà donc les Tomcat’s Girls sur une autre planète.

« Chez les Tomcat’s, on a toujours eu ce souhait de promouvoir aussi bien la pratique féminine que masculine. Ce qui nous arrive aujourd’hui est une sacrée récompense », témoigne Jef Labouze, président comblé du club de Tremblay. Et de présenter les « French Touch Ladies » : « elles ont entre 16 et 40 ans, certaines d’entre elles sont novices, d’autres plus confirmées, mais elles ont toutes une chose en commun : la passion du baseball ».
« On va vivre un moment hors du commun. Là, on hésite toutes entre excitation et stress », complète Cathline, capitaine des Tomcat’s Girls et de la délégation française, qui il y a quelques jours, a répondu aux questions des journalistes de Munhwa Broadcasting Corporation (MBC), une des plus grandes chaînes de télé sud-coréenne.

JPEG - 121.6 ko

Une aventure rendue possible par le militantisme du club sur le plan de la pratique féminine, et aussi par les bons contacts. Rencontrée il y a 4 ans, Justine Siegal, première coach femme dans l’histoire de la Major League Baseball aux Etats-Unis, s’était en effet montrée sensible à la position du club de Seine-Saint-Denis et avait soufflé le nom de l’équipe aux organisateurs du tournoi coréen.

Vendredi 25 août, Cathline et les autres ont donc troqué le terrain synthétique habituel de Tremblay pour l’enceinte de Séoul. Il est fort possible qu’elles aient eu les jambes en coton et le palpitant à cent à l’heure. Mais elles ont eu, c’est sûr, conscience de vivre un moment exceptionnel.

à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.