Catégories
Seine Saint-Denis
Associations

Des acteurs engagés pour le Festival des solidarités

Du 17 novembre au 3 décembre, le Festival des SOLIDARITÉS va fédérer les énergies dans le domaine de la solidarité internationale. De nombreuses associations et acteurs de Seine-Saint-Denis sont aussi impliquées dans cette manifestation festive et solidaire, à l’image d’Ibrahima Wagne, président de l‘Association des Jeunes du Pavé Neuf (AJPN), à Noisy-le-Grand.

Même Ibrahima ne saurait pas dire quand il est tombé dedans. Du plus loin qu’il s’en souvienne, l’actuel président de l’association des Jeunes du Pavé Neuf (AJPN) à Noisy-le-Grand a toujours baigné dans le milieu associatif. Originaire du Sénégal, il passe l’ensemble de sa scolarité dans son pays natal. Une fois le bac en poche, il décide de partir pour la France afin de faire des études de droit à l’Université de Nanterre et devient juriste. Ibrahima est un militant associatif dans l’âme depuis 20 ans, luttant fermement contre les discriminations. Il s’est impliqué dans des structures comme SOS racisme en tant que stagiaire dans la commission juridique ou encore à l’AFFA, un réseau européen contre le racisme. Mais c’est surtout avec les membres de la fédération nationale d’associations franco-africaines qu’il décide de créer l’AJPN, en 2003.

Installée dans le Pavé Neuf, un quartier populaire de Noisy-le-Grand, cette association a pour but premier l’éducation de la jeunesse via différentes activités : musique, sport, accès à la culture. Des ateliers de cuisine, de couture, des accompagnements à la scolarité pour les collégiens et les lycéens ainsi que des sorties pédagogiques dans des musées et des institutions publiques sont ainsi proposés. Et l’association de Noisy-le-Grand pousse aussi sa centaine de jeunes adhérents à s’occuper de politique, à l’heure où beaucoup d’entre eux voient dans le fait politique un gros mot ou un terme vide de sens.

Actuellement, l’AJPN porte ainsi un projet accueillant 10 jeunes Allemands et Croates pendant une semaine dans le cadre d’un échange européen avec l’OFAJ (Office franco-allemand). La thématique principale du séjour s’intitule « Qu’est-ce que la politique pour les jeunes ? », une réflexion importante, compte tenu de la défiance des jeunes envers la politique et de la montée des extrémismes en Europe. Durant cette semaine, les jeunes auront l’occasion de rencontrer des élus et des jeunes députés de l’Assemblée nationale afin qu’ils puissent discuter et échanger autour de cette question.

En parallèle, l’association réunit également des étudiants d’Italie, de Roumanie, d’Espagne, de Bulgarie et de Noisy-le-Grand autour du programme Erasmus (programme pour l’éducation et la formation). Ces jeunes participent à des ateliers autour de sujets politiques et sociaux actuels, "le but étant que les jeunes aient leur mot à dire, l’engagement politique chez les jeunes est primordial", insiste le militant associatif.
Les plus curieux pourront d’ailleurs les retrouver durant ce mois de novembre sur un débat autour du "son de la diversité" ainsi qu’une autre rencontre du 4 au 12 décembre sur la lutte contre les inégalités sociales par le sport, à la Maison pour tous Jardins des sources.
Car le sport est aussi un outil utilisé par l’AJPN : un club de football senior s’est ainsi créé afin d’inculquer les notions de civisme et de respect.

"Le Pavé Neuf est un quartier stigmatisé. Avec cette association, nous pouvons montrer que les jeunes mènent des actions de citoyenneté, ça permet de revaloriser l’image du quartier", conclut le président de l’Association des Jeunes du Pavé Neuf. Par le passé, Via le monde a accompagné l’AJPN pour un projet de construction de toilette et de fosses septiques au Sénégal. Et ça ne s’arrêtera pas : pour 2018, Ibrahima Wagne et ses 100 adhérents nourrissent de nombreux projets ambitieux !

Cléa Agosta

Qu’est-ce que fait l’AJPN pour le FestiSol ?

L’association a prévu d’organiser une soirée auprès des écoles primaires, comprenant une exposition photo et une animation culturelle sur son projet mené au Sénégal. Les membres de l’association ont équipé un centre de formation audiovisuel et construit des salles informatiques à Dakar.

Cette soirée se déroulera lors de la quinzaine du FestiSol, le samedi 19 novembre, à Noisy-le-Grand, à La maison pour tous - Jardins des sources, de 18h à 23h. Une soirée solidaire en musique qui promet !

Le FestiSol, kezako ?

Du 17 novembre au 3 décembre, le Festival des Solidarités, porté par le Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID), entend fédérer les énergies dans le domaine de la solidarité internationale. Pendant 2 semaines, des acteurs de ce secteur vont se rencontrer et élaborer des projets communs, dans toute la France. En Seine-Saint-Denis, territoire cosmopolite, ce festival réunira aussi bon nombre d’acteurs autour de différents projets, accompagnés par Via Le Monde, structure du Département.

Retrouvez d’autres portraits de responsables associatifs engagés dans le FestiSol sur www.vialemonde93.net ou dans le PDF ci-dessous

PDF - 9 Mo

à lire aussi
Lutte contre les violences

Toujours mobilisé.e.s contre les violences

Mardi 24 novembre, les 16èmes Rencontres femmes du monde en Seine-Saint-Denis se sont tenues à la MC 93 de Bobigny, mais surtout en ligne. Plus de 500 personnes, en Seine-Saint-Denis, en France et à l’étranger ont écouté les témoignages de l’ensemble des actrices et acteurs du département mobilisé.e.s pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Plan rebond Economie sociale et solidaire

Un plan de rebond pour relancer notamment associations de quartier et structures d’insertion

Les 17 et 20 novembre, le président du Département Stéphane Troussel a rendu visite à deux associations issues de l’économie sociale et solidaire - ERA 93, à Saint-Ouen, et l’Adie, à Saint-Denis – qui ont bénéficié du plan de rebond solidaire et écologique mis en œuvre par le conseil départemental. Une aide qui va permettre à ces deux structures, lourdement affectées par la crise sanitaire, de sortir de l’ornière financière. Reportage.

Lutte contre la fracture numérique Plan rebond

Le Département augmente le débit pour lutter contre la fracture numérique

En France, le double confinement dû au Covid a mis en évidence la fracture numérique, et tout particulièrement en Seine-Saint-Denis. Pour lutter contre ces inégalités, le Département vient de nouer un partenariat avec l’association Emmaüs Connect et la CAF de Seine-Saint-Denis. Grâce à ce dispositif, 1100 personnes non-équipées vont se voir attribuer un ordinateur. Reportage auprès de quelques-uns des bénéficiaires, à la circonscription du service social de Sevran.