Catégories
Seine Saint-Denis
Hockey sur glace Neuilly-sur-Marne

Dans l’arène des Bisons

De janvier à février, les joueurs du Hockey Club de Neuilly-sur-Marne 93 ont multiplié les matches, jusqu’à un tous les trois jours. Soutenus par un public enflammé, les Bisons sont à domicile l’une des équipes les plus redoutées du championnat de France D1. Illustration avec le match du 29 janvier contre les Corsaires de Nantes. Go, Bisons, Go !

A l’abordage ! Dès les premières secondes, les Bisons montent à l’assaut du but des Corsaires. Pressing offensif, passes courtes, tirs, contacts musclés… L’attaquant canadien Félix Brassard, meilleur marqueur nocéen, se multiplie, omniprésent sur la glace, déterminé comme ses coéquipiers à s’imposer d’entrée face à Nantes. Les Rouge et Noir ont à cœur de se racheter après une défaite cruelle chez eux contre l’Etoile noire de Strasbourg, trois jours auparavant. Perdre 5-6 en prolongation, alors qu’ils menaient 5-3 à quatre minutes de la fin, ça fait mal…

JPEG - 315.1 ko

Alors les Bisons ont décidé de charger d’entrée ! Mais les Corsaires nantais tiennent bien la barre, restent groupés et efficaces en défense. En marins expérimentés, ils laissent passer le grain, les Bisons ne vont pas pouvoir tenir ce rythme très longtemps…

Effectivement, les attaques nocéennes se font légèrement moins incisives, juste assez pour que Nantes puisse enfin mettre en place son attaque. Les Corsaires ont un bel équipage, formé pour gagner le championnat de D1 et accéder à la ligue Magnus, plus haut niveau français. Mais malgré les moyens déployés, cette saison tout ne se passe pas aussi bien que prévu et les Bretons sont septièmes du classement, avec une furieuse envie de remonter.

JPEG - 327.9 ko

Et c’est Nantes qui ouvre la marque ! Profitant d’une supériorité numérique suite aux deux minutes de prison du Nocéen Carter Popoff, le Corsaire Timothy Crowder pousse le palet dans les filets de Neuilly. Les Bisons l’ont mauvaise, ils sont menés au score… La réaction ne traîne pas : une attaque, la défense nantaise est contrainte à la faute et doit se passer d’un défenseur, en prison pour deux minutes pour une crosse haute. A 5 contre 4, les Bisons ont plus d’espace : une passe en retrait de Benoît Vallier vers le défenseur Guillaume Roussel, bien en appui 15 mètres devant la cage, shoote et but ! Le public se lève en un seul grondement de joie ! Egalisation, et par un jeune joueur formé au club ! Guillaume a en effet commencé le hockey à onze ans, dans cette patinoire. Depuis, il a intégré la section sport du collège Honoré-de-Balzac de la ville, puis est parti en centre de formation à Amiens. A 19 ans, ce solide gaillard prometteur et membre de l’équipe de France espoirs est de retour pour une saison dans son club pour continuer de se former au niveau D1 avant, selon toute vraisemblance, de faire les beaux jours d’un club de ligue Magnus.

Doublé d’Auvitu

Deuxième tiers-temps, l’entraîneur de Neuilly François Dusseau a donné ses consignes durant la pause, et le jeu des Bisons est plus en place, plus structuré. C’est le moment où le Nocéen Maxence Auvitu, a choisi de briller. Il marque un premier but devant la cage 2-1 pour Neuilly. Les Corsaires égalisent : 2-2. Deux minutes plus tard un palet vole depuis la défense nantaise, Auvitu le récupère dans son gant, le plaque sur la glace, shoote et but ! Durée de l’action : une demie seconde.

JPEG - 207.4 ko

Alors lorsqu’au début du troisième tiers temps, les Bisons marquent à nouveau en supériorité numérique par Zachary Masson, le public est confiant : la victoire sera pour les Rouge et Noir, sûr !

C’est bien mal connaître le tempérament des Corsaires… Bien décidés à ne pas couler sans avoir tout donné, ils se lancent à leur tour à l’assaut du but de Neuilly.

JPEG - 345.2 ko

Antoine Gilbert,le jeune gardien de 21 ans seulement, défend sa cage, multiplie les arrêts. Mais Nantes met bien en place son système de jeu, et marque deux fois coup sur coup. 4 à 4, dix minutes encore…

Un nouveau match commence…

JPEG - 396.1 ko

François Dusseau pose son temps mort et donne de nouvelles consignes. De retour sur la glace, le jeu monte encore en intensité. Les joueurs patinent plus vite encore, les contacts sont plus francs, les passes plus rapides… Dans les tribunes, Julie Coudert, arrière de l’AC Bobigny 93 rugby et plusieurs fois internationale à 7, n’en revient pas et apprécie en sportive de haut niveau : « C’est ouf ! Un tir dans un camp et deux secondes plus tard, tir de l’autre côté ! Ça va à une vitesse ! Patiner, manier le palet, regarder le jeu... La coordination que ça demande ! »
Les deux équipes se tiennent, pas une ne veut céder, les esprits s’échauffent et les arbitres interviennent…

JPEG - 339.2 ko

Mais c’est finalement Neuilly, à la hargne, qui marque par Hugo Damy. 5-4, mais il reste près de 6 minutes… Temps mort de Nantes, qui retire son gardien pour avoir un attaquant de plus… Le tout pour le tout ! La défense de Neuilly a du mal, une faute et 2 minutes d’exclusion. Les Bisons jouent à 4 contre 6. Nouvelle faute ! Encore 2 minutes de pénalité et 30 secondes à jouer à 3 contre 6. Une éternité en hockey. Le public est en feu, les Corsaires tentent tout, mais les Bisons font front… La sirène retentit ; fin de la partie ! Victoire 5-4 pour Neuilly-sur-Marne !

JPEG - 423 ko

Peu à peu, les spectateurs s’en vont et les gradins se vident. La surfaceuse entame son ballet. Les joueurs répondent aux questions, retrouvent les leurs. Tour à tour, ils passent dans les mains du masseur, qui tente d’effacer les traces du match. 21 heures 30, il est temps pour l’arène glacée du championnat de France de retourner à son quotidien de patinoire de quartier : les patineurs et patineuses du samedi soir font déjà la queue dehors !

Photos : Sylvain Hitau

à lire aussi
Waterpolo Saint-Denis Noisy-le-Sec

Cercle 93, tête haute !

Pour la deuxième année consécutive, la finale du championnat de France Elite de water-polo opposait le Cercle 93 à Marseille, la référence. Le match aller au stade nautique Maurice-Thorez de Montreuil s’est soldé par une victoire des Marseillais 17 à 13. Le Cercle 93 a pourtant gagné sur bien des points...

Collèges Bobigny Handicap

Du sport tous ensemble pour dépasser le handicap

Jeudi 12 mai, la FSGT 93 organisait la 8e édition du festival départemental des pratiques partagées à Bobigny. 700 collégien·ne·s et personnes en situation de handicap ont partagé ensemble des activités sportives. Le but : jouer et apprendre à se connaître ! Un moment de convivialité que le comité sportif souhaite pérenniser tout au long de l’année dans les villes du département. Vidéo.

Rugby Bobigny

Les Louves de Bobigny prennent le quart

Grâce à son succès obtenu contre Grenoble (31-22) à l’occasion du dernier match de la saison régulière, dimanche 8 mai à domicile, l’équipe première féminine de l’AC Bobigny 93 Rugby a validé son ticket pour les quarts de finale du championnat d’Elite 1. Au prochain tour, un gros morceau les attend, les Lionnes de Bordeaux.