Catégories
Seine Saint-Denis
Coronavirus

Covid-19 : Paris et la Seine-Saint-Denis ont lancé une campagne d’info multilingue et inclusive

La Ville de Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis, en partenariat avec l’association Vers Paris sans sida, ont lancé jeudi 9 avril une communication ciblée vers les personnes qui ont le moins de contact avec les canaux d’information officiels : les personnes les plus précaires et les publics non francophones.

Pour faire face à la situation sanitaire relative au Covid-19, l’Etat a déployé de larges moyens de communication afin de faire connaître les gestes barrières, les comportements à adopter en cas d’urgence et les règles découlant de l’état d’urgence sanitaire.
Pour pallier les inégalités face à l’information, la Ville de Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis, en partenariat avec l’association Vers Paris sans sida, lancent une campagne de communication inclusive adaptée aux conditions de vie de chacun·e.

Quels sont les publics concernés ?

Plusieurs publics sont concernés : les personnes allophones (les personnes dont la langue maternelle n’est pas le français), les personnes mal logées ou à la rue, les travailleurs sans-papiers, les demandeurs d’asile, et plus largement toutes celles et ceux qui s’informent par le biais de médias affinitaires, de réseaux sociaux ou boucles whatsapp.

Quels sont les outils disponibles ?

Ces personnes ainsi que les associations à leur contact peuvent bénéficier d’une communication plus adaptée sur différents supports et la relayer :
- les sites paris.fr et seinesaintdenis.fr recensent les ressources disponibles pour les associations et relais de proximité intervenant auprès des personnes qui ont besoin d’aide (maraudes auprès de personnes à la rue, centres de santé, centres d’hébergement…).
- Sur Facebook et WhatsApp est diffusée « Qu’on se le dise ! », une campagne flash à destination des diasporas africaines. Cette campagne, menée avec l’association Afrique Avenir, est adossée au projet « Les Bonnes nouvelles d’Alimata », une web série afro sur la santé destinée aux différentes générations de l’immigration africaine en France. Elle s’appuie sur les ressources de solidarité et codes culturels propres aux communautés, qui sont particulièrement concernées par certaines problématiques de santé et de moindre recours aux soins.

- En vidéo, dans près de 25 langues différentes (les langues suivantes seront disponibles progressivement dans les prochains jours : Anglais, Arabe, Dioula, Espagnol, Farsi dari, Farsi iranien, Français, Hindi, Lingala, Mandarin, Mooré, Peulh, Polonais, Portugais, Roumain, Russe, Somali, Tamoul, Turc, Ukrainien, Wolof, Yemba…) : des professionnel·le·s de la médiation sanitaire et de l’accompagnement social rappellent les règles liées à l’état d’urgence sanitaire. Les conseils donnés pour adapter son quotidien en période de confinement prennent en compte des situations concrètes de vulnérabilité grâce à des remontées de terrain. Stéphane Troussel, président du Département de Seine Saint Denis, a réalisé la version française.


- Enfin, le journaliste Harry Roselmack a prêté sa voix à deux films d’animation didactiques. Le premier film explique le fonctionnement du virus et apporte les connaissances scientifiques nécessaires à la compréhension des mesures barrières. Le second développe les conséquences de l’état d’urgence sanitaire pour les droits des personnes, en tenant compte de la réalité des conditions de vie des populations (précarité économique, habitat inadapté, violences, droit au séjour.

à lire aussi
Santé & Prévention La Courneuve

Un accueil santé au coeur des quartiers populaires

Aller dans les quartiers prioritaires de Seine-Saint-Denis pour parler santé aux habitant·e·s, c’est la vocation des médiateur·rice·s du Département et d’associations partenaires. Reportage à la Cité des 4000 à la Courneuve, en présence de Stéphane Troussel et de la vice-présidente Magalie Thibault.

Lutte contre les discriminations

Une caravane contre les discriminations

Dans le cadre de son Observatoire contre les discriminations, le Département a décidé de lancer un bus qui va sillonner les quartiers populaires de Seine-Saint-Denis, du 18 juin au 13 juillet. Sa mission : informer les habitants sur leurs droits et éventuellement initier des démarches en cas de discrimination avérée.