Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Corine Miret, codirectrice de la Revue Eclair

Corine Miret, codirectrice de la Revue Eclair, compagnie à l’origine d’une trilogie sur les sports de combat en Seine-Saint-Denis, réagit à la bonne nouvelle venue de Lima.

« Les Jeux à Paris et en Seine-Saint-Denis, ça peut vraiment être une bonne chose. D’abord parce que ça changerait le regard sur ce département, qui est souvent complètement faussé. Ces Jeux permettront de montrer qu’il y a ici des gens formidables, qui savent accueillir, ce qui nous changerait du regard misérabiliste habituel. Ensuite, ça peut signifier des équipements pour la population. Encore qu’il faudrait là-dessus un certain nombre de garanties.

Pour moi, c’est très important que les équipements créés ne servent pas juste au sport de haut niveau mais soient aussi accessibles par la suite aux pratiquants de sport loisir. Nous personnellement, à la Revue Eclair, on s’intéresse de plus près aux sports de combat parce qu’il nous semble qu’ils racontent quelque chose sur les luttes des gens, sur leur dignité.

L’année dernière, nous avons créé une pièce de théâtre sur la lutte avec les Diables Rouges de Bagnolet et cette année, nous montons « Mercredi dernier », sur la boxe féminine, suite à une commande du Théâtre de la Poudrerie de Sevran. Dans les entraînements que j’ai pu suivre à Esprit Libre, un club de kickboxing du Blanc-Mesnil pour écrire cette pièce, j’entendais souvent : « c’est pas la boxe qui est violente, c’est la vie. » Et oui, je suis d’accord, la vie est souvent infiniment plus violente parce que sans règles, en tout cas pour les moins favorisés. »

à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.