Catégories
Seine Saint-Denis
Hommage

Commémoration de la répression de la manifestation du 17 Octobre 1961

Le Département s’est engagé dans une démarche de commémoration de la journée du 17 Octobre 1961, à travers notamment un travail éducatif et artistique auprès des plus jeunes et un cycle de conférences publiques. Retour en vidéo sur cette journée du souvenir.

Cette démarche de commémoration engagée par le Département se poursuit en 2018, avec comme perspective renouvelée l’examen des différents vecteurs de transmission d’un événement historique longtemps occulté. Le geste historique du Président de la République qui a reconnu la responsabilité de l’État français dans l’assassinat de Maurice Audin, contribue à faire toute la lumière sur les évènements liés à la guerre d’Algérie.

Cette reconnaissance est inséparable du devoir de mémoire, grâce auquel nous nous rappelons notre histoire passée – avec ses erreurs et ses drames –, indispensable pour comprendre la société à laquelle nous appartenons aujourd’hui.

C’est avec cette préoccupation que Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, avec Mériem Derkaoui, Vice-présidente chargée de la culture et Emmanuel Constant,Vice-président chargé de l’éducation, ont participé à deux évènements commémoratifs :
- l’inauguration de la fresque réalisée par les street artistes Joachim Romain et Eric Vinson,
- une table ronde conçue comme un temps de réflexion sur la place, dans le processus de création littéraire, de ce moment de notre histoire contemporaine qu’a été cette tragédie.

JPEG - 54.3 ko

Cette table ronde s’est déroulée en présence de Leïla Sebbar, auteure de La Seine était rouge, paru chez Actes Sud en 2009 et Lancelot Hamelin, auteur du Couvre-feu d’octobre, paru chez Gallimard aux éditions L’Arpenteur en 2012. La table ronde fut animée par Denis Pernot, professeur de littérature contemporaine à l’université Paris 13.

JPEG - 105.2 ko

La fresque "17 ensemble" réalisée par les street artistes Joachim Romain et Eric Vinson est à voir le long du canal Saint-Denis à Aubervilliers, Angle passage Machouart/quai Jean-Marie Tjibaou (Bus 35-150-170-173).

à lire aussi
Musique La Courneuve

Dinos, ses punchlines font mouche

Le rappeur originaire de La Courneuve revient en force avec un troisième album, Stamina*, qui, fait rare, semble faire l’unanimité auprès du public et de la critique. Rencontre à l’espace jeunesse Guy-Môquet, un lieu de création artistique où, pour lui, tout a commencé.

Saint-Denis Patrimoine

La banlieue investit 20 millions pour la reconstruction de la flèche de la basilique de St-Denis

Le 23 décembre dernier, on aurait pu faire sonner les cloches de la basilique de Saint-Denis à toute volée. Le Fonds de Solidarité Interdépartemental et d’Investissement, qui rassemble les sept départements périphériques de la capitale, va financer à hauteur de 20 millions d’euros la reconstruction de sa flèche. Cette cagnotte est en réalité l’aboutissement d’une décennie de travail, qu’a bien voulu nous conter Jacques Moulin, architecte en chef des monuments historiques de Seine-Saint-Denis.

Cinéma Aubervilliers

Samy d’Auber

En 2009, Samy Seghir fait rire plus de deux millions de spectateur·rice·s en interprétant un jeune de cité accueilli par une famille huppée dans "Neuilly sa mère". Douze ans plus tard, le comédien d’Aubervilliers, cantonné un temps aux rôles de banlieusard, a étoffé son jeu et enchaîne les films avec les plus grands acteurs français.