Catégories
Seine Saint-Denis
Budget participatif La Courneuve

Budget participatif départemental : les usagers du service social font des propositions très concrètes

Après les réunions publiques organisées dans les 21 cantons de la Seine-Saint-Denis, place aux ateliers menés dans des équipements départementaux. Le premier d’entre eux s’est tenu le 13 avril à la circonscription de service social de La Courneuve avec les bénéficiaires.

Après un cycle de 21 réunions publiques organisées dans l’ensemble des cantons de la Seine Saint-Denis dans le cadre du premier budget participatif départemental, place aux ateliers. Si le procédé reste inchangé (expliquer la démarche et les règles du jeu aux habitant.e.s, recenser les dépôts de projets), les publics sont désormais davantage ciblés et les rendez-vous se tiennent dans des lieux gérés par le Département. Ainsi, le 13 avril, les organisateurs se sont-ils rendus à la circonscription de service social (CSS) de La Courneuve pour aller à la rencontre des bénéficiaires. Lesquels souhaiteraient profiter du budget participatif pour faire de l’espace d’accueil de la CSS un lieu à la fois convivial et fonctionnel.

Dans la salle de réunion, elles et ils sont une petite dizaine autour de la table, en pleine séance de brainstorming. Tou.te.s sont bénéficiaires de la circonscription départementale de service social de La Courneuve, un lieu d’information et d’orientation pour les personnes ayant besoin d’aide pour accéder à leurs droits ou retrouver une autonomie sociale. Un lieu d’écoute et d’accompagnement que certain.e.s fréquentent plusieurs fois par mois. D’où l’importance de ne rien négliger, à commencer par les conditions d’accueil. Et sur ce thème, les idées fusent.

« Obtenir du réconfort dès qu’on ouvre la porte »

Pour Patricia, qui a un bagout et de l’énergie à revendre, il faudrait « pousser quelques tables et installer une caisse de jouets pour les enfants ainsi qu’une bibliothèque avec plein de contes. » Une proposition qui fait l’unanimité : nombreux sont les parents qui viennent avec leurs progénitures. Un coin enfant que Samira souhaiterait voir enrichi d’une table à langer et d’un micro-onde « pour chauffer les biberons ». A proximité du bureau d’accueil, deux pièces non dotées de fenêtre sont inutilisées. « Transformons-les en garages à poussettes », suggère Patricia. Les employé.e.s de la CSS ne sont pas en reste : Axelle, assistante administratrice, aimerait que les murs soient repeints et que des distributeurs de protections hygiéniques en libre-service soient à disposition des femmes. Fanta, assistante sociale, milite pour « la présence d’une signalétique ainsi que d’une boîte aux lettres pour déposer un dossier sans avoir à patienter. » Faire de cet espace « un lieu accueillant et chaleureux, c’est capital, insiste Samira. Quand on vient ici, c’est généralement parce qu’on a des problèmes. Si on peut obtenir le réconfort recherché dès qu’on ouvre la porte d’entrée, c’est un vrai plus. »

JPEG - 294.9 ko

Crédit photos : Patricia Lecomte.

à lire aussi
Histoire Parcs départementaux La Courneuve

Pourquoi la maison du parc Georges-Valbon s’appelle Victoria Montou ?

La maison du parc départemental Georges-Valbon à La Courneuve, s’appelle désormais Victoria Montou. Elle a été baptisée dimanche 22 mai, après vos votes en ligne. Née au milieu du XVIIIe siècle, cette femme a combattu contre l’esclavage et pour l’indépendance d’Haïti. Plusieurs animations ont rythmé cette journée, placée sous le signe de la mémoire de l’esclavage. Vidéo.

Environnement Agriculture urbaine Aubervilliers

Une nouvelle ferme urbaine à Aubervilliers

Un îlot de nature au cœur de la ville ! L’association La Sauge vient d’inaugurer sa ferme urbaine Terre Terre située dans le quartier du Landy à Aubervilliers. Cet espace de 3000 m2 est un lieu de production agricole participatif pour s’exercer au jardinage ou pour simplement flâner ! Stéphane Troussel, président du Département, s’est rendu sur place samedi 14 mai pour son lancement. Vidéo.