Catégories
Seine Saint-Denis
Budget départemental

Budget 2019, une volonté d’investir

Jeudi 20 décembre, l’Assemblée départementale a voté le budget 2019. Un budget qui maintient l’investissement pour répondre aux besoins des habitants, sans hausse d’impôts. Mais surtout, un constat : l’État doit 347 millions d’euros à la Seine-Saint-Denis !

La solidarité, la Seine-Saint-Denis est pour ! Comme tous les départements, elle est chargée d’appliquer les dispositifs de solidarité nationale mis en place par l’État : le RSA, la Prestation de Compensation du Handicap, l’Allocation Départementale Personnalisée d’Autonomie. Et dans un territoire comme le nôtre où une grande part de la population rencontre des difficultés, où 28% des foyers vivent en dessous du seuil de pauvreté, ces dispositifs sont d’une importance capitale. Ils représentent des sommes considérables : 505 millions d’euros pour le versement du RSA, 134 millions pour l’ADPA, 60 millions pour la PCH, Soit 699 millions d’euros. Seulement ces dispositifs de solidarité nationale ne sont qu’en partie compensés par l’État et c’est à la Seine-Saint-Denis de régler la note : 347 millions !
Si les prestations sociales sont indispensables pour atténuer les difficultés vécues par certains habitants aujourd’hui, on ne peut se passer d’investir pour préparer un meilleur avenir. Répondre à l’urgence écologique, renforcer les solidarités, assurer de bonnes conditions d’apprentissage aux jeunes, protéger les enfants, voilà les priorités que le Département s’est fixé, et pour la troisième année consécutive sans hausse d’impôts.

Lors de la séance du jeudi 20 décembre, Stéphane Troussel a présenté un nouveau dispositif : le compteur de dette de l’Etat. Celui-ci matérialise le montant de ce que l’Etat doit à notre département et à ses habitants. De 347 millions d’euros, l’addition continue d’augmenter encore et encore au rythme de 11 euros par seconde...

Budget 2019 de la Seine-Saint-Denis

Rapport sur le budget primitif 2019

Informations financieres Jointes au budget primitif 2019

à lire aussi
Économie & Emploi JOP 2024

Les employeurs de la sécurité privée fondent des espoirs sur les Jeux

Les Jeux olympiques et paralympiques se dérouleront à l’été 2024, mais les attributions des marchés publics liés à leur organisation ont déjà commencé : dans le domaine de la sécurité privée, représentée en Seine-Saint-Denis par des acteurs de taille moyenne, on espère pouvoir profiter d’un gâteau dont les dimensions sont évaluées à 20 000 postes d’agents à pourvoir.

RSA Epinay-sur-Seine Formation

Bienvenue à Boutique en Scène, rayon insertion...

A Epinay-sur-Seine, ce nouveau commerce de centre-ville, inauguré le 13 avril, cumule les fonctions : il est à la fois un lieu pour dénicher des cadeaux et une boutique-école pour des néo-entrepreneur·e·s en parcours RSA ou souhaitant tester leur concept avant de se lancer. Soutenue par le Département, la démarche pourrait faire des émules.

Saint-Ouen Formation

Coder pour s’émanciper

Ambassadrice de la marque de territoire In Seine-Saint-Denis, l’entrepreneuse Souad Boutegrabet a fondé en 2020 l’association les Descodeuses. L’objectif : former gratuitement au code informatique les femmes issues des quartiers populaires. Coup de projecteur sur ce projet féministe subventionné par le Département et sur sa charismatique présidente.

Insertion

A Clichy, un menu « best-of » pour l’emploi

Retour sur le Café Contact de l’Emploi qui a eu lieu, le 7 avril dernier, au McDo de Clichy-sous-Bois. Pendant une matinée, plus d’une vingtaine d’entreprises et acteurs de l’insertion sont allées à la rencontre de candidat·e·s potentiel·le·s. Une manière directe de recruter au cœur de la démarche « Bâtissons nos emplois » menée par le Département.