Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Ali Oubaali, Mister boxe

Boxeur amateur, professionnel, entraîneur, arbitre, fondateur du Top Rank Bagnolet, Ali Oubaali connaît tout de la boxe. Alors on l’écoute...

On vient de nous attribuer les JO pour Paris 2024... Sa réaction ? C’est d’abord :

« Il était temps ! Cela tombe à point nommé pour le centenaire depuis la dernière organisation de la France en 1924 des Jeux ! Et cette victoire, nous la méritons, je suis certain que nous serons prêt à accueillir ces jeux avec des infrastructures qui existent déjà en majorité et un formidable vivier de talents et de champions en Seine-Saint-Denis et sur tous les territoires. C’est une énorme opportunité pour relancer l’économie parce que je crois qu’on va dynamiser les territoires et désenclaver certains quartiers. C’est aussi l’occasion de motiver nos jeunes et de les sensibiliser encore davantage à la pratique sportive dans une société où nous sommes de plus en plus connectés et sédentaires. C’est un réel enjeu de santé publique et les JO sont une formidable vitrine pour faire rêver la jeunesse mais aussi rassembler autour de valeurs fortes plusieurs disciplines et plusieurs générations. Les JO, c’est aussi la rencontre de différentes cultures. On a eu la chance de pouvoir emmener des adhérents du Top Rank Bagnolet à Londres en 2012, ils en gardent un souvenir magique et pour certains, cela a même éveillé des vocations.

Si j’avais un pass pour aller partout, j’irais bien entendu à la boxe mais aussi suivre d’autres disciplines qui me sont chères comme le tennis, le basket, l’athlétisme et le rugby à 7. Quand on est qualifié pour les JO, comme j’ai eu la chance de l’être à Sydney, on est concentré sur son sport et malheureusement on n’a pas forcément le temps d’aller suivre et supporter les autres disciplines. Donc si je pouvais et si j’avais un pass : je soutiendrais d’autres sports, avec évidemment un peu de chauvinisme pour les athlètes tricolores et du département ! »

à lire aussi
Rugby Bobigny

Les Louves de Bobigny de A à Z

Après avoir entraîné pendant 14 ans l’équipe première des Louves de Bobigny, qu’il a co-fondée, Fabien Antonelli éprouvait le besoin de revenir sur cette aventure hors-norme. Il le fait avec verve et tendresse dans un « Dictionnaire passionné » qui nous en apprend beaucoup sur ce club historique, devenu l’une des références nationales en matière de rugby féminin.

Cyclisme

Madeleines de combat

Un point. Juste un point. Voilà ce qui a manqué aux "Madeleines", l’équipe féminine St Michel Auber 93 pour remporter la Coupe de France par équipe de cyclisme. Récit d’une saison pleine de panache, de combats, de victoire et de coups durs.