Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Enfance & Famille

6 idées pour des vacances en famille

Plus encore que les autres, les vacances de fin d’année sont un moment privilégié pour se retrouver en famille. Si vous manquez d’idées, nous vous proposons six activités qui enthousiasmeront les plus jeunes comme les plus grands et offriront à tous un beau moment de partage.

1- Les joies des sports d’hiver

Pour découvrir les plaisirs de la glisse, on met gants, écharpe et bonnet et on court enfiler des patins à glace à Aulnay-sous-Bois, au Blanc-Mesnil ou à La Courneuve, où ces mairies ont installé des patinoires éphémères. À Pantin, un village d’hiver vous attend également avec un jardin des neiges spécial bout’choux de 400 m2 sous chapiteau (avec mini-raquettes pour gravir la butte, luges-pelles, tir de boules de neige sur cible...), une piste de 80m de long de ski de fond et une rampe perchée à 6m de hauteur pour une séance de glisse en bouée !

2- Vive les fêtes... foraines !

Qui dit fêtes de fin d’année, dit aussi fête foraine ! Plus de soixante attractions occupent la place de la Fontaine-aux-Lions à La Villette : voltigeurs, stands de tir à la carabine ou encore chevaux de bois vont vous faire frissonner de peur ou de plaisir. Manèges à destination des familles et stands de confiserie seront également présents tous les après-midis à Saint-Ouen.

3- Dis maman, avec quoi tu jouais quand tu avais notre âge ?

Pour renouer avec ses souvenirs de môme et les partager avec ses propres enfants, direction l’exposition « Jouets d’antan » à Drancy, qui présente une sélection de jouets du XIXe au milieu du XXe siècle, témoins de leur époque et de la transition entre le jouet artisanal et sa fabrication industrielle. Une exposition qui suscitera à coup sûr amusement ou nostalgie.

4- Quand les peluches s’animent

Au cœur d’une forêt de sapins blancs, le « Village de Noël » de Gagny s’anime jusqu’au 30 décembre sous la magie du marionnettiste local Jean-Claude Dehix. Cette année, ces peluches animées et les décors conçus par les services municipaux enchanteront petits et grands sur le thème des Fables de la Fontaine.

5- Mise en lumière à la basilique de Saint-Denis

À l’occasion des fêtes de fin d’année, la basilique de Saint-Denis propose aux familles de la découvrir à travers des « visites-ateliers » où elles seront invitées à créer, avec le concours de la plasticienne Raluda Vlad, un photophore imaginaire de la façade et de sa tour manquante, avant de prolonger par une déambulation entre ses murs, ses gisants royaux et son exposition.

6- Un spectacle magique

Les propositions de spectacles destinés au jeune public ne manquent pas en cette fin d’année : cirque à l’Académie Fratellini, cinés-goûters à Bobigny ou aux Pavillons-sous-Bois, contes de Noël musicaux à Aulnay-sous-Bois, la Légende de Merlin à Dugny, il y en aura pour tous les goûts !

à lire aussi
Santé Mobilisation

"Ecoutez-nous !" : le cri des soignant·e·s au lendemain du Covid

"Et un, et deux, et trois cents euros !". La banderole "Blouses blanches, colère noire" des soignant·e·s de Seine-Saint-Denis caracolait au devant du défilé, lors de la manifestation du 16 juin 2020. Le département vient en effet de payer un lourd tribut lors de la crise du Covid, s’expliquant par une patientèle très précarisée, un manque de lits, de matériel, de personnel... SSD mag a recueilli la parole de plusieurs professionnel·le·s présent·e·s dans le cortège.

Aide alimentaire

Plongée dans le bouillon solidaire d’Ismeera Ayache

La crise du Covid a le mérite d’avoir éveillé la solidarité de citoyens à distance des milieux associatifs traditionnels. Parmi eux, Ismeera Ayache, dont le rêve est de développer autour de son foodtruck « Urban bouillon » un « tiers-lieu social et culturel ». Pendant un mois, cette jeune femme de 35 ans a spontanément intégré la chaîne d’aide alimentaire mise en place pour des milliers de personnes démunies. Portrait.