Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Yvan Wouandji, joueur de l’équipe de France de cécifoot

Yvan Wouandji, joueur de l’équipe de France de cécifoot (foot pour non-voyants) et habitant de Rosny réagit à la bonne nouvelle venue de Lima.

« Des Jeux en Seine-Saint-Denis, c’est juste un rêve qui devient réalité ! Un sportif qui habite le 93 comme c’est mon cas ne peut évidemment qu’être heureux suite à une telle annonce. Mais ça va au-delà : c’est surtout une bonne nouvelle pour l’image de la Seine-Saint-Denis. On va pouvoir montrer que ce département, habituellement si décrié, est bien un territoire cosmopolite, jeune et dynamique qui sait accueillir le monde.

Pour le handicap aussi, c’est une nouvelle positive. Grâce aux Jeux paralympiques à Paris, les mentalités vont évoluer, des gens vont comprendre que le handicap n’est pas un frein à l’excellence, dans quelque domaine que ce soit : sport, mais aussi dans la vie de tous les jours. Après, c’est vrai que ça ne suffit pas : il faudrait encore plus d’interventions dans les écoles, encore plus d’événements autour du handicap...

Dans sept ans, je me vois encore sur le terrain, car j’aurai 31 ans et j’espère être encore bien physiquement. Mais je sais que même si je ne suis pas dans l’équipe, je serai sur le bord du terrain, sur le Champ de Mars, en train de me dire : « C’est incroyable tout le chemin que le cécifoot a parcouru. Pour moi, ce ne sera que du bonheur ! »

à lire aussi
Saint-Ouen Football

Younès Ghabaoui, gamin de Saint-Ouen

Joueur du Red Star depuis l’âge de 9 ans, Younès Ghabaoui s’est imposé comme titulaire dans son club de toujours, pour sa première année chez les pros. Après avoir connu une belle épopée en Coupe de France, cet arrière gauche de 23 ans rêve maintenant d’une montée en Ligue 2, dans un stade Bauer rénové.

Saint-Ouen Football

Le Red Star a fait peur au grand Lyon

La magie de la Coupe de France a failli refrapper, jeudi 8 avril… Dans son 8e de finale, le Red Star a fait trembler Lyon, géant de L1, qui ne s’est sauvé qu’aux tirs au but. Héroïques, les Audoniens, pourtant menés 0-2, avaient trouvé les ressources pour revenir à 2-2. Ils disent adieu à la Coupe, après un brillant parcours qui les a notamment vus battre Lens au tour précédent.