Catégories
Christophe Lehousse (414 articles)
Bel été solidaire

A quatre ans des Jeux, l’été est sport en Seine-Saint-Denis

Durant tout l’été, le Département, associé à des partenaires tels que la FSGT 93 et différents comités départementaux, propose des activités sportives gratuites dans plusieurs parcs départementaux. L’objectif - encourager la pratique du sport pour petits et grands - rencontre celui défendu par le comité d’organisation des JO de Paris 2024. Vendredi 24 juillet, son président, Tony Estanguet, est d’ailleurs venu se rendre compte par lui-même des ateliers.

Bel été solidaire

24 sites pour 2024 : Le sport est partout !

Accueillir les Jeux olympiques et paralympiques en 2024 doit aussi être l’occasion d’ouvrir la pratique du sport à toutes et tous. C’est l’objectif de « 24 sites pour 2024 », un dispositif qui proposera gratuitement du sport dans l’espace public, dès la mi-août.

In Seine-Saint-Denis

Le IN Seine-Saint-Denis vous met En Mouvement

Fidèle à son objectif de casser les clichés sur la Seine-Saint-Denis, la marque de territoire IN Seine-Saint-Denis vient de lancer une série de podcasts mensuels invitant à découvrir le territoire en compagnie d’un ambassadeur. Et en mouvement s’il vous plaît ! Le premier épisode est en ligne depuis le 21 juillet : embarquez donc en kayak avec Wael Sghaier, auteur du documentaire Mon Incroyable 93.

Bobigny

Réviser tout en s’amusant, le bon mix d’Espoirs Jeunes

Cette association présente à Bobigny et au Blanc-Mesnil propose durant tout l’été des ateliers gratuits d’aide aux devoirs le matin, suivis d’activités loisirs l’après-midi. Un dispositif financé par la ville de Bobigny et le Bel été solidaire du Département, bienvenu à l’heure où certains jeunes peuvent ressentir un besoin de remise à niveau après le confinement. Reportage.

Santé & Prévention

Des rencontres dans les quartiers pour « parler santé »

Durant tout l’été, le Département organise, en partenariat avec plusieurs associations de terrain, des rencontres avec les habitants de différentes villes pour faire le point sur leurs besoins en matière de santé après l’épidémie de Covid. Jeudi 16 juillet, l’opération de prévention se déroulait à La Noue, un quartier populaire situé entre Montreuil et Bagnolet.

Cinéma

Tarik Laghdiri, la parole déconfinée

Ce jeune homme de 35 ans, qui a grandi dans le quartier des Etangs à Aulnay-sous-Bois, a tenu pendant le confinement un journal de bord dans Le Parisien. Il revient sur cette expérience, ainsi que sur une autre facette de sa vie : celle de scénariste-réalisateur, déjà primé pour un court-métrage.

Coronavirus

Après le Covid, le Département lance un plan de rebond solidaire et écologique

Mercredi 8 juillet, le Département a voté un plan de rebond solidaire et écologique. Ce programme, d’un montant global de 55 millions d’euros, doit répondre à la crise économique et sociale faisant suite à la crise sanitaire qui a secoué le territoire avec l’arrivée du coronavirus. Une aide exceptionnelle au paiement des loyers, un soutien aux associations du territoire frappées par la crise ou porteuses de solutions et un fonds d’investissement pour une transition écologique figurent parmi les axes forts de ce plan de relance.

Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Art contemporain

La palette des parcours éducatifs s’enrichit encore grâce à la Fondation Fiminco

Les premiers artistes en résidence de la Fondation Fiminco, immense espace dédié à l’art contemporain qui a ouvert ses portes en octobre 2019 à Romainville, sont désormais arrivés. En parallèle de leurs travaux personnels, ils interviendront aussi dans les collèges du Département, grâce à une convention signée mercredi 1er juillet entre la collectivité territoriale et la Fondation.