Catégories
Seine Saint-Denis
Réactions

Thomas Le Coz, à l’initiative du relais olympique des collèges

Thomas Le Coz, professeur d’EPS l’année dernière à l’Ile-Saint-Denis, à l’initiative du relais olympique des collèges, réagit à la bonne nouvelle venue de Lima.

« Pour moi, c’est clairement une chance pour la Seine-Saint-Denis. Ca va permettre de développer le territoire en termes d’infrastructures. Pour le collège Sisley, qui se situe à quelques centaines de mètres du futur village olympique, on sait de quoi on parle. Une bonne partie de ce village sera reconverti après les Jeux en logements dont une partie de logements sociaux. Sur les équipements sportifs, idem : il est question de refaire le terrain du stade Robert-César en prévision des Jeux. Et puis, les JO permettront vraiment à la Seine-Saint-Denis de se montrer telle qu’elle est, c’est-à-dire vivante.

Même si j’ai désormais quitté le collège pour Toulon, je continue à être en contact avec l’équipe. Il est question de prolonger le relais olympique du 93 et de tisser un partenariat autour de l’olympisme entre mon ancien et mon nouvel établissement. Je garde en tout cas de super souvenirs de l’année dernière, comme lorsque nous avions terminé le relais des collèges par une course de 15 km en bord de Seine au cours de laquelle nous avions rejoint l’Hôtel de Ville avec 5 collèges différents. A mes yeux, c’est ça l’olympisme : le partage à travers le sport. »

à lire aussi
Saint-Ouen Football

Younès Ghabaoui, gamin de Saint-Ouen

Joueur du Red Star depuis l’âge de 9 ans, Younès Ghabaoui s’est imposé comme titulaire dans son club de toujours, pour sa première année chez les pros. Après avoir connu une belle épopée en Coupe de France, cet arrière gauche de 23 ans rêve maintenant d’une montée en Ligue 2, dans un stade Bauer rénové.

Saint-Ouen Football

Le Red Star a fait peur au grand Lyon

La magie de la Coupe de France a failli refrapper, jeudi 8 avril… Dans son 8e de finale, le Red Star a fait trembler Lyon, géant de L1, qui ne s’est sauvé qu’aux tirs au but. Héroïques, les Audoniens, pourtant menés 0-2, avaient trouvé les ressources pour revenir à 2-2. Ils disent adieu à la Coupe, après un brillant parcours qui les a notamment vus battre Lens au tour précédent.