Catégories
Seine Saint-Denis
Egalité femmes-hommes Littérature jeunesse Noisy-le-Sec

Hannah Benkemoun, princesses de tous les pays…

Hannah Benkemoun a illustré « L’Envol des princesses », un conte imaginé par Virginie Esia. Portrait d’une jeune femme qui, quand elle ne manie pas le pinceau et ses aquarelles le soir, travaille à l’accueil dans un foyer pour personnes handicapées à Noisy-le-Sec.

C’est par ces quatre mots magiques que bien entendu cette histoire démarre… « Il était une fois… »
« Il était une fois, dans un royaume très lointain, une princesse qui comme toutes les princesses attendait son prince charmant. » Eh bien, non ! Elle ne l’attendra pas longtemps, car elle décide de prendre en main son destin et de parcourir le monde. L’occasion de rencontrer d’autres princesses, de leur ouvrir les yeux et de les rallier à sa cause, au sein du MLP, le Mouvement de libération des princesses. Balayés les stéréotypes et clichés de la gentille princesse qui attend sagement son prince charmant. Charles Perrault et les frères Grimm n’en reviennent toujours pas !

JPEG - 125.8 ko

Ce conte imprégné de fraîcheur et de gaité est réjouissant par ses multiples clins d’œil à une actualité bien présente. Au fil des pages, tout au long de ce voyage dans l’espace et le temps, on pourra deviner et reconnaître le visage de certaines grandes figures de femmes : Rosa Parks, Alexandra-David-Neel, Frida Kahlo ou Dian Fossey. Ce récit léger emprunte tous les codes de la narration propre aux contes, se refusant à toute lourdeur ou didactisme. Il emmène par la main ses lecteurs pour les faire pénétrer dans un univers coloré et poétique où la patte d’Hannah Benkemoun fait merveille. « Toutes petites, ma mère nous a initiées, mes sœurs et moi, à tout ce qui est artistique. Cela ne m’a jamais quittée. Et récemment, j’ai décidé de mettre en ligne un dessin par jour. » Les dessins d’Hannah font appel à toute la gamme possible de couleurs, avec un style bien à elle, où la nature tient une place importante. Et quand Virginie Esia découvre sur son groupe WhatsApp « sa » Frida Kahlo, elle sait qu’elle vient de dénicher son illustratrice. « J’étais en train de reprendre mon histoire que j’avais commencée alors que j’étais enceinte, raconte-t-elle. Si on nous avait dit au tout début de notre rencontre qu’on allait créer ensemble un livre, on aurait rigolé », avoue Virginie Esia, déjà autrice d’un livre « La Zaïmer ».

L’égalité femmes-hommes

« En portant ce livre, nous avons cheminé avec l’idée qu’en tant que femmes, nous sommes actrices de notre vie et pouvons changer les choses, explique Hannah Benkemoun. Mais je ne me sens pas, pour autant, comme une grande féministe engagée. » Maman l’une et l’autre d’un petit garçon et d’une petite fille, âgés chacun de 3 ans, elles sont sûres que c’est tout petit que les choses se décident et que les clichés s’installent. « L’égalité femmes-hommes est une valeur qui m’importe depuis longtemps. Comment peut-on faire pour porter ce message auprès des petits ? », s’interroge la jeune femme. En donnant naissance à ce livre, elles contribuent largement, l’une et l’autre, à apporter une réponse.

Educatrice spécialisée dans la protection de l’enfance, Hannah Benkemoun a « toujours baigné dans le social », sans jamais lâcher sa palette, ses pinceaux et ses chers poscas. « Diplômée depuis 2008, j’ai repris mes études de 2018 à 2020 pour obtenir mon Caferuis » [certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale, ndlr]. La voilà désormais cadre manager au foyer de vie Orhanger pour adultes en situation de handicap, à Noisy-le-Sec. Les résidents, âgés de 24 à 70 ans, viennent des Lilas, de Bondy, de Gagny, de toute la Seine-Saint-Denis. Si pour l’instant aucun art-thérapeute n’intervient dans la structure, – ce qu’elle aurait souhaité –, elle a noué un partenariat avec la Galerie d’art moderne de Noisy-le-Sec. Des intervenantes - « ce sont toutes des femmes » - se rendront auprès des résidents, se réjouit-elle. Hannah Benkemoun une femme d’aujourd’hui, à l’image de toutes les autres, une actrice engagée sur le département et qui sur son profil Internet n’a pas hésité à citer Saint-Exupéry : « Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur des hommes et des femmes le désir de la mer. »

Claude Bardavid

JPEG - 44.7 ko

- L’Envol des princesses, de Hannah Benkemoun et Virginie Esia
Album jeunesse (dès 6 ans)
Editions ThoT

à lire aussi
Saint-Denis Cinéma

"La première marche" des fiertés dans les quartiers

Quatre étudiant∙e∙s membres de l’association Saint-Denis Ville au cœur ont impulsé le 9 juin 2019 la première « pride de banlieue » en faveur des personnes LGBT. Le documentaire en DVD « La première marche », dans les bacs depuis fin mars, retrace les préparatifs de cette marche qui avait rassemblé près de 3000 personnes.

Saint-Denis Festival Livres

Yancouba Diémé, « Boy 93 »

Juste avant la fermeture des écoles due au Covid, ce jeune auteur passé par le Master de création littéraire de Paris-8 s’est rendu auprès de deux classes du lycée Angela-Davis de Saint-Denis. La rencontre, organisée dans le cadre du festival Hors Limites, qui se déroule jusqu’au 10 avril, a porté sur son premier roman, « Boy Diola ». Un hommage à son père parti du Sénégal dans les années 60 pour venir travailler en France, dans les usines Citroën à Aulnay. Interview.

Archéologie Tremblay-en-France

Elles font parler les squelettes de Tremblay

En décembre, une immense nécropole du Haut Moyen Âge à Tremblay-en-France a été mise au jour : 1200 sépultures ont été découvertes suite aux fouilles commandées par Paris Terre d’Envol et Grand Paris Aménagement. En ce début 2021, l’archéo-anthropologue de l’agence Eveha Aurélie Mayer et ses collègues Morgane, Mathilde et Élodie inspectent les squelettes, os par os, afin qu’ils livrent leurs secrets.

Photographie Seine-Saint-Denis

Capturez votre patrimoine !

Vous vous intéressez aux bâtiments et à l’histoire de votre territoire ? Le concours-photo Mon patrimoine en Seine-Saint-Denis vous propose d’immortaliser les monuments : usines, écoles, maisons individuelles ou logements collectifs, piscines... qui font la richesse de votre environnement. Vous gagnerez peut-être une tablette, un appareil-photo ou un ouvrage sur le patrimoine séquano-dionysien.