Catégories
Seine Saint-Denis
Aubervilliers Exposition

Le silence est d’or

Œuvres de Virginie Descamps, d’Irina Rotaru et de Gabrielle Wambaugh
Exposition

L’œuvre d’art ne délivre pas un sens à la manière des messages que l’on échange en communiquant par le langage. Elle n’a pas prioritairement une fonction de communication car cela supposerait qu’il faudrait comprendre une œuvre pour la recevoir et l’apprécier. Ce n’est pas le cas.

Le titre de cette exposition Le Silence est d’or n’est bien entendu pas littéral, mais déjà donne sens par l’aridité ronde de sa forme poétique : une ligne japonaise, un haïku (inachevé).

Il ne s’agit pas d’évaluer la présence du silence dans les œuvres des trois artistes exposées, mais peut-être plutôt l’amplitude de leur rigueur toute voluptueuse qui les sous tend et en affecte l’évidence de la représentation qu’elles proposent.

Et en effet que représentent-elles ? De l’espace ? Du temps ? Des corps ? De l’organique ? De l’animal ? Du végétal ? Du minéral ? De l’objet ? En fait, des agencements possibles de ces univers différents et qui les rendent intimement liés. Elles sont surtout des matières de la pensée en mouvement. Elles créent des espaces d’expériences sensibles multiples qui nous désorientent et nous ravissent dans leur duplicité de sens.

Les œuvres de Virginie Descamps, d’Irina Rotaru et de Gabrielle Wambaugh flirtent avec les limites de la représentation, elles sont ambivalentes. Si elles ne sont pas bavardes, c’est qu’elles donnent à voir des interstices : lieux de ce qui reste sous-jacent, mezzovoce, de ce qui va surgir, on ne sait pas quand, ni par quels détours. C’est cette tension qu’elles mettent en œuvre, chacune dans leur singularité, c’est ce fil tendu qui les mettent dans une résonance vibrante tout en étant charnelle avec le monde. Ces œuvres ne délivrent pas de message mais elles augurent, présagent, tracent, révèlent peut-être mais dans l’infime, le creux, le hiatus, le pore, sans jamais informer, dénoncer et encore moins prouver. Elles se renouvellent librement et à fleur de peau dans la réception dont elles sont l’objet.

Si elles ont des univers chacune très singuliers, ces artistes partagent toutes les trois une intelligence de l’assemblage des formes et-ou des matériaux. Il me semble qu’elles travaillent avec la question de l’agencement dans un espace, de l’écriture d’un territoire qui pourrait être habité par un montage de forme entre elles. De fait, devant les œuvres de ces femmes, nous sommes devant notre propre altérité. Nous sommes invités à la possibilité d’une rencontre. Leur sensualité nous accueillant toujours.

Commissaire d’exposition : Juliette Fontaine

Exposition collective organisée par le CAPA - Centre d’Arts Plastiques d’Aubervilliers, La Maladrerie - Aubervilliers, avec le soutien de l’OPH et la ville d’Auberviliers

- Quand : Du 11 mars au 2 avril 2017 de 15h à 20h
-  : 3 allée Gustave Courbet 93 000 Aubervilliers
- Tél  : 01 48 34 41 66
- www.capa-aubervilliers.org
- contact@capa-aubervilliers.org

décembre 2017
Bagnolet

Courts métrages "Pause Ciné"

La ville de Bagnolet organise pour la rentrée des séances de projections de films à l’occasion de l’événement Pause Ciné ! Au programme, une liste de films et courts métrages éclectiques, comme : Tropiques d’Olivier Bosson pour début septembre Le voyage en Occident De (...)

Musique

29ème édition Africolor

Du 17 novembre au 24 décembre, venez assister au plus grand festival de création autour des musiques africaines, Africolor

Rencontre

Le Marché de Noël de Saint-Denis

Un grand Marché de Noël vous attend cette année au pied de la Basilique de Saint-Denis, du 8 au 20 décembre 2018.

Théâtre

Théâtre équestre Zingaro - Ex anima

Jusqu’au 31 décembre 2017, Bartabas présente sa dernière création après 30 ans à la tête du Théâtre équestre Zingaro. Un hymne à l’animal comme miroir de l’humanité.

Aubervilliers

Mangeront-ils ?

Pas de quartier, le festival des cies d’ici : Première édition d’un festival qui veut mettre les projecteurs sur des créations de compagnies implantées sur le territoire.

Rencontre

Avant-première - LE MAFATAIS

Le 12 décembre en avant-première, LE MAFATAIS d’Olivier Carrette, au Cin’Hoche de Bagnolet

Aulnay-sous-Bois

Orchestre symphonique

Concert donné par l’Orchestre symphonique du Conservatoire en partenariat avec le CRR 93.

Théâtre

Princesse K

Un spectacle où le conte se mange à la sauce kung fu : Princesse K par Bob Théâtre.

Aubervilliers

Les Insoumis / Cie Etincelles

Pas de quartier, le festival des cies d’ici : Première édition d’un festival qui veut mettre les projecteurs sur des créations de compagnies implantées sur le territoire.

Théâtre

COMMENT MOI JE ? - Compagnie Tourneboulé

Quand la philosophie et l’amusement se rencontrent ... La Compagnie Tourneboulé vous donne rendez-vous le 20 décembre au Théâtre du Garde-Chasse avec la pièce COMMENT MOI JE ?

Aubervilliers

Hansel et Gretel

Vendredi 22 décembre, le CRR 93 vous propose de (re)découvrir le conte de Hansel et Gretel en musique !

janvier 2018

Il est urgent de prendre le temps de vivre

Il est urgent de prendre le temps de vivre ou la révolte des minuscules / Cie Arzapar Aujourd’hui, on court, on gère l’humain comme de l’argent, on monnaye l’air et l’eau et on se brûle, on se jette, on se gaspille… A force de courir après des systèmes devenus inhumains, on oublie de prendre soin de (...)

février 2018
Cinéma

18es Journées Cinématographiques Dionysiennes

Qu’ils soient marginaux, hors-la-loi, esprits libertaires ou leaders politiques, les rebelles peuplent les grands classiques du cinéma, autant que le film militant ou le cinéma d’exploitation. Le rebelle est celui qui refuse tout compromis, partagé entre idéalisme et violence, il dresse souvent par (...)