Catégories

José Adelino Barcelo de Carvalho dit Bonga, né en 1943 dans la périphérie de Luanda la capitale de l’Angola. Cette voix abrasive, grave, unique, cet incomparable feeling, a été nourri, travaillé de Luanda à Lisbonne, et jusqu’au port de Rotterdam, avec ses marins cap verdiens, ses vagues à l’âme transatlantiques. Né de mère zaïroise, le flegmatique et néanmoins exigeant chanteur, auteur, compositeur porte en lui le son de l’Angola moderne, alliant le terreau rythmique africain avec la ballade, succès planétaire des musiques de l’espace lusophone. Dans les années 1950, l’Angolais Carlos Liceu Vieira et le groupe Ngola Ritmos avaient cherché un style urbain, sans se détourner des musiques paysannes rituelles (le semba, exporté au Brésil avec les cargaisons d’esclaves bantous) ou festives (le kazutuka, du carnaval de Luanda). Les gammes occidentales ont été introduites dans les instruments pentatoniques tels que les marimbas, qui jouent en cercles répétitifs.
Dans la banlieue de Luanda, apparaît ce mouvement africaniste. José Adelino prend le nom de Bonga Kuenda. Il rejoint la formation de son père accordéoniste, musicien de rebita et fonde Kissueia. Dans les années 60, Bonga est l’héritier des artistes et intellectuels déportés au Cap vert. Sportif et champion du Portugal du 400 mètres, il s’engage aussi dans la lutte pour l’indépendance et s’exile en Hollande en 1966, à Rotterdam. Réfugié politique, Bonga passe à la musique : l’album Angola 72 fut l’un des premiers grands succès de la “sono mondiale“, en 1972. La ballade Mona Ki Ngi Xica (1972) demeure un modèle de blues luso africain, à l’instar de Sôdade, le succès de Cesaria Evora que Bonga chanta dès 1974. La Hollande, Paris, la Belgique, Lisbonne : Bonga vit partout. Et partout, on le reconnaît à son supplément d’âme. Son dernier album « Hora Kota  » n’est pas fait pour les « doutores », ces notables à qui le peuple soumis a donné uniformément le nom de « docteur ». Il est fait pour soulager les bleus à l’âme.

- Quand : Mercredi 14 octobre à 20h30
-  : 1, place du Bicentenaire de la Révolution Française 93290 Tremblay-en-France
- Tél : 01 49 63 42 90
- www.scene-jean-roger-caussimon.com

avril 2017
Les Lilas

La Montagne des devenirs

D’une volonté commune de travailler une approche différente du cinéma, Khiasma, le cinéma du Garde-Chasse et le cinéma le Trianon (Romainville) créent en 2015 « La montagne des devenirs ». Ce projet a pour objectif de favoriser, autour de la découverte et de la création de films, les échanges entre (...)

Saint-Denis

La peau vive

En réponse à l’invitation de Chapelle Vidéo, programme d’art vidéo du Département de Seine-Saint-Denis, Frédéric Nauczyciel investit la chapelle du musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis et présente son installation La Peau vive.

Aubervilliers

Le Monde en 3 Rues

Exposition du photographe Camille Millerand « Le monde en 3 rues-Aubervilliers »

Lecture

#5 Métamorphoses

Ville, campagne... Le paysage aussi se transforme.

Pierrefitte-sur-Seine

Un art d’État ?

Commandes publiques aux artistes plasticiens 1945-1965

Débat

Traversée du 93

Du 1er avril au 30 avril 2017 : traversée de Saint Ouen, Saint Denis, Aubervilliers à La Courneuve

Saint-Denis

Corrélation

Exposition d’Olivier Rosenthal et Barbelo.

Saint-Denis

Une mouette

D’après La mouette d’Anton Tchekhov / Adaptation et mise en scène : Isabelle Lafon

Humour

Fabrica

Soyez curieux et venez découvrir une fois par mois les créations artistiques des élèves du CRR 93 et du Pôle Sup’93 : musique, danse, théâtre, film, composition, performance, poésie…

Humour

J’ai un arbre dans mon coeur

J’ai un arbre dans mon coeur est un conte écologique et drôle, teinté de poésie, pour un spectacle qui regarde le monde à hauteur d’enfant.

Aubervilliers

Orchestre d’harmonie

Direction de Vincent Renaud, l’orchestre d’harmonie composé d’élèves en 3e cycle interprétera les œuvres de Philip Sparke, Jacob de Haan et Arturo Marquez.

Rosny-sous-Bois

Le Festival Rares Talents

6ème Édition du Festival Rares Talents soutenue par la pétillante Patricia ESSONG, marraine de l’événement.

Pantin

Lycéens à la dynamo

5ème Édition ! Avec les lycées Paul Eluard de Saint-Denis, Henri Wallon d’Aubervilliers, Mozart au Blanc-Mesnil et Charles-le-Chauve à Roissy-en-Brie.

Les Lilas

ROVER

Concert

Saint-Denis

Blanche neige

ou la chute du mur de Berlin

Humour

La Mélodie Du Bonheur

Sur un livret original de Solène Ponard, ce spectacle théâtral s’inspire du film du même titre de 1965 réalisé par Robert Wise sur une musique de Richard Rodgers.

Loisirs

Les Samedis du Pavillon

Poésie, utopie, jeunesse sont les thèmes de prédilection du peintre Simon Pasieka. Ses tableaux sont exposés pendant deux mois au Pavillon.

Patrimoine

En Avril allumez... le feu !

Au cœur du Parc départemental de la Haute-île, écrin de verdure labellisé Natura 2000, se trouve l’archéosite, un espace de plein air dédié à la découverte de l’archéologie.

Saint-Denis

La Voie Royale

L’association Saint-Denis Émotion et la ville de Saint Denis relancent la course Internationale sur 10 km et la Belle Vadrouille, balade à allure libre de 5 km !

mai 2017
Les Lilas

La Montagne des devenirs

D’une volonté commune de travailler une approche différente du cinéma, Khiasma, le cinéma du Garde-Chasse et le cinéma le Trianon (Romainville) créent en 2015 « La montagne des devenirs ». Ce projet a pour objectif de favoriser, autour de la découverte et de la création de films, les échanges entre (...)

Saint-Denis

La peau vive

En réponse à l’invitation de Chapelle Vidéo, programme d’art vidéo du Département de Seine-Saint-Denis, Frédéric Nauczyciel investit la chapelle du musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis et présente son installation La Peau vive.

Pierrefitte-sur-Seine

Un art d’État ?

Commandes publiques aux artistes plasticiens 1945-1965

Saint-Denis

Une mouette

D’après La mouette d’Anton Tchekhov / Adaptation et mise en scène : Isabelle Lafon

Lecture

#5 Métamorphoses

Ville, campagne... Le paysage aussi se transforme.

Loisirs

Les Samedis du Pavillon

Poésie, utopie, jeunesse sont les thèmes de prédilection du peintre Simon Pasieka. Ses tableaux sont exposés pendant deux mois au Pavillon.

Le Raincy

SkyDance

Un siècle de danses et de chansons
Comédie Musicale

Saint-Ouen

Festival Fidé

Crée en 2008, le festival Fidé (Festival International du Documentaire Emergent) se donne pour mission de promouvoir et défendre la création documentaire étudiante et internationale.

Handisport

Journée Evasion

Premiers de Cordée est une association qui propose régulièrement des initiations sportives pour les enfants hospitalisés mais aussi des actions de sensibilisation au handicap.

Saint-Denis

Dark Circus

D’après une histoire originale de Pef

Noisy-le-Sec

Tantz !

Sirba Octet

Handisport

L’Intégrathlon

50 Activités - 5 Villes - 5 Jours
Des pratiques sportives et culturelles ouvertes à tous, pour faire tomber les barrières du handicap.

Villepinte

Journée Sauss’Sport

Venez vous essayer à cette pratique ouverte à tous pour un moment convivial proche de la nature !

juin 2017
Les Lilas

La Montagne des devenirs

D’une volonté commune de travailler une approche différente du cinéma, Khiasma, le cinéma du Garde-Chasse et le cinéma le Trianon (Romainville) créent en 2015 « La montagne des devenirs ». Ce projet a pour objectif de favoriser, autour de la découverte et de la création de films, les échanges entre (...)

Pierrefitte-sur-Seine

Un art d’État ?

Commandes publiques aux artistes plasticiens 1945-1965

Loisirs

Les Samedis du Pavillon

Poésie, utopie, jeunesse sont les thèmes de prédilection du peintre Simon Pasieka. Ses tableaux sont exposés pendant deux mois au Pavillon.

Lecture

#5 Métamorphoses

Ville, campagne... Le paysage aussi se transforme.

Saint-Denis

Ses Majestés

Conception, chorégraphie Thierry Thieû Niang

Noisy-le-Sec

Jeux

Dominique Brun