Catégories
Seine Saint-Denis
Santé & Prévention

Voyage extraordinaire à travers les 1001 facettes de l’adolescence

Après l’exposition « Drogues, parlons-en. Pour mieux comprendre les risques liés aux usages », l’équipe du Tête à Tête a mis en place un nouvel événement autour des questionnements liés à l’adolescence.

JPEG - 8.4 ko

Dans cette perspective, nous vous proposons une exposition sous la forme d’un parcours ludique intitulé « Voyage extraordinaire à travers les 1001 facettes de l’adolescence ». Durant l’année, des rencontres-débats destinées aux professionnels et des animations éphémères pour les 13-25 ans enrichiront les réflexions autour de ce thème.

PNG - 491.2 ko

Télécharger le dossier complet

L’espace de prévention Tête à Tête créé par le Département de la Seine-Saint-Denis propose des expositions destinées aux 13-25 ans, à Rosny 2, "Parce qu’il est normal de se poser des questions, mais pas toujours facile de trouver des réponses."

Le public peut trouver au sein de cet espace original, en accès libre et gratuit, des expositions temporaires et permanentes, des rendez-vous (débats, rencontres, projections, etc.), des outils multimédias et des supports pédagogiques, du matériel de prévention, de l’information, une écoute, et une orientation en matière de prévention, de sexualité, de drogues, de mal-être, et de violences…

JPEG - 96.4 ko

Animé par une équipe de professionnels en prévention des conduites à risques, le Tête à Tête assure une mission de service public et offre toute l’année, du lundi au samedi de 10 h à 18h30 (sauf le mardi et le jeudi matin, jusqu’à la fin du mois de juin 2018), un accueil libre, anonyme et sans condition.

JPEG - 84.3 ko

Pratique :

Ouverture : Du lundi au samedi de 10h à 18h30, sauf le mardi et le jeudi matin

Adresse :
Centre Commercial Régional ROSNY 2,
Avenue du général de Gaulle,
Porte 2- Niveau 1
BP 1101
93117 Rosny-sous-Bois

Tél. : 01 71 29 24 11
Courriel : teteatete@seinesaintdenis.fr

Accès :
Voiture : Autoroute A3, sortie A86-Fontenay, puis sortie Centre commercial régional ROSNY2.
RER : Ligne E, Gare Rosny Bois Perrier.
BUS : ligne 221/143/121/116/145/118/102/346b.

Je signe l'appel
à lire aussi
Plan rebond

Un fonds d’aide pour éviter la spirale de l’endettement locatif

Le Département met en place des aides au paiement du loyer pour les ménages fragilisés par la crise économique liée au Covid. Ce fonds exceptionnel "d’aide à la quittance", qui concerne aussi bien le parc public que privé, vise à réagir de manière précoce afin d’éviter aux locataires de s’enliser dans les dettes locatives.

Coronavirus

Après le Covid, le Département lance un plan de rebond solidaire et écologique

Mercredi 8 juillet, le Département a voté un plan de rebond solidaire et écologique. Ce programme, d’un montant global de 55 millions d’euros, doit répondre à la crise économique et sociale faisant suite à la crise sanitaire qui a secoué le territoire avec l’arrivée du coronavirus. Une aide exceptionnelle au paiement des loyers, un soutien aux associations du territoire frappées par la crise ou porteuses de solutions et un fonds d’investissement pour une transition écologique figurent parmi les axes forts de ce plan de relance.

Appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’autonomie

Le Département a lancé lundi 6 juillet un appel à manifestation d’intérêt visant à constituer un réseau de tiers-lieux « Autonomie dans mon quartier » qui favorisera l’inclusion des personnes âgées et handicapées dans leur vie de quartier. Les tiers lieux sont des cafés associatifs, locaux communs résidentiels, maisons intergénérationnelles, et bien d’autres encore, les modèles les plus innovants et divers sont les bienvenus ! Le dépôt des dossiers doit s’effectuer avant le 30 septembre 2020

Santé Mobilisation

"Ecoutez-nous !" : le cri des soignant·e·s au lendemain du Covid

"Et un, et deux, et trois cents euros !". La banderole "Blouses blanches, colère noire" des soignant·e·s de Seine-Saint-Denis caracolait au devant du défilé, lors de la manifestation du 16 juin 2020. Le département vient en effet de payer un lourd tribut lors de la crise du Covid, s’expliquant par une patientèle très précarisée, un manque de lits, de matériel, de personnel... SSD mag a recueilli la parole de plusieurs professionnel·le·s présent·e·s dans le cortège.