Catégories
Seine Saint-Denis
Santé & Prévention

Seine-Saint-Denis sans sida : Le Département s’engage !

Le Département de la Seine-Saint-Denis est particulièrement engagé dans la lutte contre les infections sexuellement transmissibles, le VIH et les hépatites et assure cette mission par délégation de l’État. VIDÉO.

La Seine-Saint-Denis est le deuxième département de France le plus touché par l’épidémie de VIH après Paris. La mobilisation de la Seine-Saint-Denis dans la lutte contre le sida est donc essentielle.

Pour améliorer la qualité de notre action, France Lert, épidémiologiste, qui avait rendu le rapport "Vers Paris sans sida" a mené un travail pour proposer une stratégie de lutte renforcée et coordonnée contre l’épidémie sur le Département.

Elle a rendu, mardi 20 juin 2017 son rapport «  La Seine-Saint-Denis, un Département engagé pour la fin du sida en 2030 » à Stéphane Troussel, président du Conseil départemental, et Pierre Laporte, vice-président en charge de la santé, en présence de professionnels et d’associations ayant participé au rapport comme AIDES ainsi que de SOS homophobie, du GLUP et du Centre LGBT.

Plusieurs axes sont développés dans le rapport afin d’atteindre cet objectif :

- Mobiliser les professionnels de la Seine-Saint-Denis sur la question du dépistage et informer les habitants à ce sujet. Le dépistage est en effet la clé de la mise en place d’un traitement permettant d’empêcher de nouvelles contaminations ;

- Aller vers les publics qui ont le plus de risques de contamination, pour prévenir ce risque et proposer un dépistage ciblé ;

- Lutter contre toutes les formes de discriminations et pour l’accès aux droits, afin que chacune et chacun puisse être dépisté-e et se voir proposer un traitement, préventif ou non, selon la nécessité.

Les associations LGBTI ont répondu à l’invitation de Stéphane Troussel, qui souhaite renforcer les liens du Conseil départemental avec elles, pour poser les bases d’un travail commun sur la lutte contre l’homophobie et le droit des LGBTI à vivre leur orientation sexuelle librement.

Stéphane Troussel : « La lutte contre le sida nous oblige aussi à ouvrir les yeux et à engager des politiques de lutte contre les discriminations du quotidien. Parce que la lutte contre l’homophobie et pour les droits des LGBTI n’est pas suffisamment abordée en Seine-Saint-Denis, nous devons aussi lever les tabous. Ce matin, le Département de la Seine-Saint-Denis s’engage ainsi dans ce combat. »

à lire aussi

5,18 millions de femmes victimes de violence

Qu’elles soient autistes, sourdes, beaucoup de femmes en situation de handicap subissent des violences. Le 23 novembre, à Bobigny, elles étaient invitées aux Rencontres internationales de l’Observatoire des violences faites aux femmes de Seine-Saint-Denis. L’occasion de faire connaître les dispositifs pour les protéger.

Santé & Prévention

Camille Spire à la tête de Aides

Camille Spire préside Aides, la première association française créée pour lutter contre le sida. Aides est la plus importante en Europe en termes de budget avec 40 millions d’euros. Celle qui a commencé comme bénévole à Bobigny y travaille également en tant qu’agente du Département de la Seine-Saint-Denis. Interview.

Seniors Montreuil

Le Département soutient l’habitat partagé et solidaire

Le 22 novembre, une délégation départementale a rencontré, avec deux représentants de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, plusieurs habitantes de la Maison des Babayagas à Montreuil. L’occasion de présenter à cet emblématique collectif de résidentes de plus de 60 ans la nouvelle Aide à la vie partagée qui financera dès 2022 l’animation d’activités conviviales ou de services dédiés au sein d’habitats inclusifs*.

Lutte contre les violences

L’Observatoire des violences faites aux femmes prend une dimension internationale

Cette structure, née en 2002 en Seine-Saint-Denis et à l’origine de plusieurs dispositifs novateurs, fait le pari de s’étendre à l’international. Comme acte fondateur, elle a accueilli pendant une semaine des délégations des Comores et de Palestine pour des visites de terrain et des formations à la lutte contre les violences faites aux femmes.