Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Humour

Seb Mellia ne perd jamais

Ancien du Jamel Comedy Club, Seb Mellia s’est fait un nom dans l’univers français du stand-up. Ce récent dyonisien joue de son statut de loser attachant pour nous faire rire dans son spectacle « Seb Mellia ne perd jamais »

Seb Mellia, c’est un peu ce bon pote qu’on a tous, à qui il arrive toujours des trucs incroyables. Couple, arnaque internet, famille, récupération des points de permis, souvenirs d’enfance : entre impros maitrisées et anecdotes personnelles hilarantes, il parvient à nous transporter dans son univers, de punchlines en punchlines.

Fraichement installé à Saint-Denis, il tire de cette nouvelle location un sketch mordant et plein d’auto dérision pour étoffer son statut de « victime » qu’il se plait à mettre en scène.

Qui a un chat ? Qui a des frères et sœurs ? Un véritable échange s’installe avec le public. Les vannes fusent, mais toujours avec bienveillance : le public s’en donne à cœur joie et lève la main pour participer, sans l’appréhension qui va d’habitude de pair dans ce genre de spectacle.

Très présent sur le web - son chat Jean-Jacques Chirac a d’ailleurs plus de 3000 abonnés sur instagram - il tient cependant à réserver la primeur de ses sketchs à ceux qui viennent le voir en salle : de l’humour sur mesure !

Seb Mellia ne perd jamais
Théâtre Bô Saint Martin 19 boulevard Saint-Martin 75003 Paris
Métro République
les jeudis 20H00 et les vendredis & samedis à 22H00
Reprise le 17 janvier jusqu’à fin mars 2019.

Crédits photo : Thomas Braut

à lire aussi
Cinéma

Les toiles de Seine-Saint-Denis se déconfinent à leur tour

A partir du lundi 22 juin, les cinémas peuvent rouvrir leurs portes ! Confrontées à un manque de visibilité pour la programmation et à l’inconnue du comportement du public, la plupart des salles obscures du département ont toutefois fait le choix de reprendre. Une partie d’entre elles feront même l’effort de rester ouvertes l’été, avec des tarifs préférentiels. Alors, on se fait une toile ?