Catégories
Seine Saint-Denis
Compte à rebours pour Rio

Les visages de la Seine-Saint-Denis à Rio (N°7)

Ils seront une vingtaine de sportifs à représenter la Seine-Saint-Denis aux prochains Jeux olympiques de Rio, à partir du 5 août. Français ou étrangers, ils ont en commun de s’entraîner dans des clubs du département. Alors que la Seine-Saint-Denis se sent plus que jamais d’humeur olympique à l’heure de la candidature Paris 2024, nous vous présentons ces athlètes au jour le jour. Aujourd’hui, la judokate de Villemomble Laëtitia Payet.

Aujourd’hui : la judokate de Villemomble Sports, Laëtitia Payet.

Une course contre la montre. La judokate française a fait le choix courageux d’interrompre sa carrière après les championnats du monde de 2013 pour devenir maman. Était-ce possible de revenir à temps et en forme pour les Jeux olympiques de Rio ? Laëtitia Payet est la preuve que oui. Quand on y croit, tout est possible. Et la combattante en moins de 48 kg partait de loin. Entre un travail et sa vie de parent à mener de concert avec les entraînements, un poids à retrouver, et une nouvelle concurrente, Amandine Buchard, qui a émergé durant son absence et sur qui semblait miser la fédération française, Laëtitia Payet aurait pu céder. Mais c’est mal connaître la championne d’Europe des -23 ans et habituée des podiums depuis. Elle est allée chercher sa qualification avec une troisième place lors du Grand Slam de Bakou. Elle arrive à Rio avec le fol espoir de ramener une médaille et il y a de quoi y croire. Après tout, il y a quatre ans, c’est la future championne olympique, la Brésilienne Sarah Menezes, qui lui avait barré la route. L’heure de lui rendre la pareille ?

PNG - 1 Mo

Son entrée en lice : le 6 août

Stevan Lebras, photographe
JPEG - 4.6 ko

Il a le contact franc et direct, amical. Si vous êtes sportif, vous sentez tout de suite que Stevan Lebras fait partie de l’équipe. Ce Montreuillois pur jus a photographié les sportifs de Seine-Saint-Denis participant aux Jeux Olympiques et paralympiques de Rio, un travail réalisé en partenariat avec le CDOS 93 (Comité Départemental Olympique et Sportif). « Le sport, j’en fais depuis toujours. Du tennis, mais aussi des sports collectifs. Je ne pourrais pas imaginer ma vie sans. Photographier des sportifs, pour moi c’est juste une évidence. » Malgré les nombreuses sollicitations, les futurs olympiens acceptent volontiers de se faire tirer le portrait, comme l’épéiste Lauren Rembi : « On a passé notre temps à discuter, c’était un très bon moment. Je n’ai pas du tout eu l’impression d’une séance photo et pourtant, elles sont superbes ! J’ai conseillé à toutes mes copines d’y aller ! » Stevan sait rassurer les personnes qu’il photographie. « C’est important d’avoir une relation de confiance. Je privilégie les regards, ils racontent toute leur vie : leurs joies, leurs échecs, leurs espoirs… » Retrouvez ses portraits dans notre série Compte à rebours pour Rio.

G.M.

Demain, le portrait de la "connection noiséenne" de l’équipe de France de waterpolo, le gardien Jonathan Moriamé et son sélectionneur Florian Bruzzo

à lire aussi
Rugby Pantin

La sélection franco-brésilienne des Leoas pose sa griffe

Le 6 juillet s’est tenue la clôture du festival « Au bout du monde des Courtillières », au stade Raoul Montbrand de Pantin. Clou de cet événement, dont l’objectif était de lutter contre les stéréotypes de genre qui entourent la pratique du rugby féminin : le tournoi à 7 auquel a pris part une équipe composée de Pantinoises et de Brésiliennes qui venaient de passer plusieurs jours ensemble et de vivre une expérience inoubliable.

Sport adapté Athlétisme

Des champions comme les autres

Les 21 et 22 juin, le stade Jean-Delbert de Montreuil accueillait les championnats de France d’athlétisme sport adapté. Deux jours de dépassement de soi, de performances, de déceptions, de joies, de fatigue et de bonheur. Tous les athlètes présentaient une déficience intellectuelle ou un trouble psychique. Et alors ? Qu’est-ce que ça change ?

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.