Catégories
Seine Saint-Denis
Pierrefitte-sur-Seine Collège

Le nouveau collège Gustave-Courbet fait l’unanimité !

Depuis le 8 janvier, les élèves du collège Gustave-Courbet, à Pierrefitte, profitent de leur établissement tout neuf ! Après plus de deux ans passés dans des locaux provisoires, l’équipe éducative et les collégiens ont attaqué le deuxième trimestre dans les meilleures conditions possibles. Reportage.

Des salles de classe spacieuses et bien équipées, des façades agrémentées de bois, des portes et des murs aux couleurs vives. Bienvenue dans le tout nouveau collège Gustave Courbet, à Pierrefitte. « Ça change des préfabriqués, ce collège est nickel, parfait ! », s’exclame Jean-Pierre, élève de 5e. « Ah oui, renchérit Alexandre, élève de 6e, il y a une grosse différence, c’est beaucoup mieux, beaucoup plus grand et plus beau ». Au collège Courbet, personne ne cache son soulagement d’avoir enfin abandonné les locaux provisoires pour s’installer dans un établissement neuf. « C’est spacieux, c’est lumineux, c’est beau, c’est bien insonorisé, ça change ! témoigne aussi M. Pain, le principal de l’établissement. Les parents qui sont venus pour la remise des bulletins nous ont dit que leurs enfants étaient enfin dans un vrai collège ! »

Cette reconstruction s’inscrit dans le cadre du Plan Ambition Collège mené par le Département de la Seine-Saint-Denis, un projet effectivement ambitieux puisque le coût des travaux s’élève à 35,5M€. Pour la ville de Pierrefitte, il est aussi un bel atout dont le maire se félicite. « C’est un très bel établissement que j’ai eu l’occasion de visiter il y a quelques jours, explique Michel Fourcade. Ils ont très bien réussi l’adaptation de la structure de base. Les extensions s’intègrent parfaitement et pour avoir échangé avec les élèves, je peux dire qu’ils sont satisfaits, de même que les enseignants. Ils ont souffert pendant deux ans dans des modulaires, mais maintenant grâce à l’investissement très important du Conseil départemental, le résultat est là ».

JPEG - 101.6 ko

Le collège abrite un internat de la réussite qui accueille déjà 21 pensionnaires et qui pourra à terme en accueillir 38, une maison des parents pour favoriser la co-éducation, des salles polyvalentes et une salle d’exposition. La future cuisine centrale permettra également de fournir les repas au collège et aux autres établissements du secteur. Le gymnase, qui sera mutualisé avec la ville hors temps scolaire, devrait être opérationnel en mars. Les enseignants d’EPS sont très impatients de profiter des voies d’escalade, du terrain de basket, de handball, de badminton et de la piste d’athlétisme. Il y aura prochainement aussi un jardin et une mare pédagogique, une ressource formidable pour mener à bien des expériences et des observations scientifiques.

Ce sera la cerise sur le gâteau pour les professeurs de sciences qui sont déjà très satisfaits de leurs toutes nouvelles conditions de travail. « La salle est équipée de vraies paillasses c’est à dire de tables spécifiques pour faire des expériences, avec des prises de courant, se réjouit M. Seeboruth, enseignant de SVT. Avant c’était démotivant, nous avions des tables classiques et pour brancher les microscopes c’était compliqué. Cela redonne envie de faire des travaux pratiques ! ».

JPEG - 113.2 ko

Sur l’une des façades du collège, un cadre rouge vif laisse voir un espace lumineux longé de baie vitrée. Le nouveau CDI attire l’œil et les élèves. « Ils étaient tous pressés de venir voir le lieu dès la première semaine, avant même qu’on ait fini de déballer les livres, raconte Mme Cartonnet, l’une des documentalistes. Les élèves trouvent que c’est très beau. Ils sont très contents. Nous avons pu à différentes étapes des travaux donner notre avis et participer à la création du lieu, ce qui est très appréciable ». L’agencement des étagères, du grand bureau, des espaces lectures, tout invite à s’attarder pour lire une revue ou un livre.

Certes, le temps passé dans les locaux provisoires a été long, mais l’attente valait la peine. « Les élèves du collège Gustave Courbet à Pierrefitte bénéficient enfin d’un environnement éducatif adapté, serein et beau, se félicite le président du Conseil départemental, Stéphane Troussel. C’est un plaisir de pouvoir offrir le meilleur aux élèves de la Seine-Saint-Denis ».

M. Pain, le principal du collège, estime que ces bonnes conditions ont déjà amélioré le climat scolaire. « Être dans un beau collège, cela donne plus envie de travailler, explique t-il. On sent que les élèves sont plus heureux de venir au collège le matin. Certes, il y a le phénomène de nouveauté, mais ensuite c’est à nous de faire en sorte que les choses se passent bien ». Reste maintenant aux élèves à prendre soin de leur établissement moderne et neuf afin que ces belles conditions de travail profitent le plus longtemps possible à de nombreux collégiens.

à lire aussi
Collèges Le Bourget

Collèges : dernière (re)prise avant le clap de fin

Après avoir rouvert leurs portes aux 6e et aux 5e (4 juin) puis aux 4e et aux 3e (11 juin), les 130 collèges de Seine-Saint-Denis affichent quasiment complets. Si les règles de distanciation physique ont été assouplies depuis le 22 juin dans le cadre de la 3e phase du déconfinement, le protocole sanitaire est toujours en vigueur et les gestes barrières sont omniprésents dans le quotidien des élèves. Reportage au collège Didier-Daurat, au Bourget.

Collèges

Connaissez-vous le 1% artistique ?

En septembre 2020, quatre projets 1 % artistique vont voir le jour dans les collèges du Département ! En attendant de les découvrir, nous vous présentons chaque semaine un projet 1 % artistique déjà réalisé sur nos réseaux sociaux. Exemple avec l’artiste Eric Baudelaire et les élèves du collège Dora-Maar à Saint-Denis/Saint-Ouen.