Catégories
Seine Saint-Denis
Football américain La Courneuve

Ça se passe en Seine-Saint-Denis : le Flash de La Courneuve

Le Flash de La Courneuve n’est pas que le club de football américain le plus titré de France. Son association offre aussi des formations qualifiantes à ses adhérent.e.s et assure du temps d’activités périscolaires pour les élèves de son secteur. Reportage VIDÉO.

Le Flash de La Courneuve est un club de football américain créé en 1984.

Il compte aujourd’hui près de 4.000 adhérents et 10 sections différentes allant de l’élite (inscrite en championnat de France de première division et régulièrement en championnat d’Europe) à la section benjamins en passant par le Cheerleading.

Depuis sa création, Le Flash oriente son développement vers une pratique populaire et ouverte au plus grand nombre. L’association offre notamment des formations qualifiantes à ses adhérents et assure du temps d’activités périscolaires.

Savoir plus : http://www.flashfootball.org/communaute/flashformation/

à lire aussi
Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.

Rugby Bobigny

Les Louves commencent par un couac

Le retour à la compétition de l’équipe première féminine de l’AC Bobigny Rugby, après l’interruption due au coronavirus, a été quelque peu gâché par la lourde défaite 3-16, subie dimanche à domicile face à Romagnat. Sans être franchement inquiètes, les Louves devront se ressaisir rapidement dans une formule qui laisse peu de place à l’erreur.