Catégories
Seine Saint-Denis
Festival

Banlieues Bleues célèbre la musique en Seine-Saint-Denis

Du 3 au 31 mars, le département vibrera au son de la programmation riche et éclectique du festival Banlieues Bleues, toujours soutenu par le Conseil départemental. Au programme de cette 34e édition, du jazz, des musiques du monde et beaucoup de joie.

Le mois de mars sera dansant. Il sera aussi doux et créatif, électrique et libre : pour sa 34e édition, le festival Banlieues bleues nous fait voyager aux quatre coins de la planète mais aussi de la Seine-Saint-Denis grâce à une série de concerts événements qui convoquent 28 nationalités différentes. Au programme, des créations inédites de grands noms du jazz, des découvertes musicales mais aussi de véritables rendez-vous avec le public à l’occasion de concerts-rencontres.

Le premier soir, les festivités seront lancées à Saint-Ouen en compagnie du duo britannique Binker & Moses, derniers nés de la nouvelle vague jazz d’outre-Manche, et du grand Tony Allen, pour un hommage à Art Blakey. Quelques jours plus tard à Montreuil, c’est le violoncelliste Vincent Courtois qui viendra présenter ses inédits "Démons de Tosca", et Noël Akchoté son swing dans la création KCS Project.

JPEG - 89 ko

@Eduardo Rawdriguez
Le 15 mars, Clichy-sous-bois sera cubain, avec le pianiste virtuose Harold Lopez-Nussa suivi du percussionniste Pedrito Martinez et de son groupe. Le MC américain Napoleon Maddox, après avoir organisé des ateliers d’écriture et de chant avec des jeunes de La Courneuve pour son projet "Twice the first time", le présentera le 17 mars, et le lendemain, ce sont les sœurs israéliennes de A-WA qui nous feront danser au son de leurs chants yéménites et de leurs rythmes hip-hop.

Parmi les concerts immanquables, on compte également celui de la diva soudanaise Alsarah et ses Nubatones à Argenteuil le 25 mars, mais également celui de la flûtiste Naïssam Jalal le 28 à Pantin, accompagnée du batteur Hamid Drake, qui promet de nous envoûter avec sa création "Quest of the invisible". Les amateurs de punchlines ne seront pas en reste : le 21 mars à Saint-Ouen, le festival invite The Wolphonics, un son hybride résultat de hip hop biberonné au jazz mené par le saxophoniste Fabrice Theuillon et la MC américaine Asha Griffith. Le rappeur sud-africain Spoek Mathambo électrisera Pantin le 24 mars, et Rocca, le MC d’origine colombienne, déversera son flow 100% en espagnol le 29 mars à Tremblay-en-France. Le festival se terminera en beauté le 31 mars à Aubervilliers en compagnie de l’envoûtante nouvelle icône de la musique mauritanienne Noura Mint Seymali, du projet rétro-futuriste du groupe tunisien Bargou 08 et du trio égyptien survolté Islam Chipsy & Eek.

Autant d’occasions de partager, d’échanger, de découvrir ou d’élargir de nouveaux horizons sonores, et de fêter le mélange des genres et des cultures en musique.

Suivez notre feuilleton "Un mois de Banlieues Bleues"- 4 articles de présentation de différents concerts. Premier épisode à venir : "Le violoncelliste Vincent Courtois explore ses démons musicaux"

à lire aussi
Coronavirus Cinéma

« Soutenir toutes les salles de cinéma sans exception ! »

Le monde du cinéma est en émoi. De nombreuses salles en gestion publique risquent de se voir exclues des aides de l’Etat (50 millions d’euros) pour compenser les pertes d’exploitation en ces temps difficiles de Covid. En Seine-Saint-Denis, cela concernerait 19 salles, sur les 25 que compte le réseau Cinémas 93. Interview avec son directeur Vincent Merlin.

Livres

Décryptage de la violence

Dans son livre "Laisse pas traîner ton fils", l’écrivain dionysien Rachid Santaki part d’un fait divers sanglant et dresse le portrait d’une jeunesse en proie à la violence, dans la rue, la famille et les réseaux sociaux.

Stains Théâtre

Sonja Mazouz, Studio number one

Cette ancienne danseuse-comédienne est entrée dans la profession grâce au Studio Théâtre de Stains. Désormais coach de gym pilates après une carrière bien remplie, elle revient toutefois à ses premières amours et répète actuellement la nouvelle pièce du STS, « Rousseau et Jean-Jacques » qui sera jouée quand les théâtres pourront rouvrir. Portrait.

Saint-Denis In Seine-Saint-Denis Littérature jeunesse

Le "road-movie" confiné de trois Séquano-Dionysiennes

Avec « La nuit tombe, Maman rêve », Cécile Dumoutier, Luna Granada et Eve Gentilhomme signent un album jeunesse plein de rêve et de poésie, qui aborde avec légèreté des thèmes peu traités dans les livres pour enfants comme la monoparentalité. Cet ouvrage 100 % made in Seine-Saint-Denis, puisque l’éditrice et l’auteure sont dionysiennes, sera aussi présenté lors de l’édition virtuelle du Salon du Livre de Montreuil.